Un 21 juillet particulier à Bièvre.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ce jour du 21 juillet était très spécial dans notre pays cette année à cause de la crise sanitaire et des dramatiques inondations qui ont touché la Belgique la semaine dernière.

A Bièvre, une eucharistie célébrée par l’abbé Casmir Nnubia a rassemblé des paroissiens, de nombreux porte-drapeaux, le collège échevinal avec à sa tête Monsieur Michael Modave, bourgmestre ff. et des membres du CPAS. Au début de l’eucharistie, le célébrant a demandé une minute de silence en hommage aux personnes décédées et en souffrance dans notre pays.

Dans son homélie, l’abbé Casmir a insisté sur la nécessité de construire des ponts et pas des murs car c’est alors que l’intolérance s’installe, que les déclarations agressives se multiplient, que le fanatisme, la violence et la haine prennent toute la place. Ces murs nous empêchent de voir les misères des autres.  Il a ajouté que notre monde est malade de faire des réserves alors que d’autres manquent du minimum; notre monde où beaucoup ne sont pas prêts à partager avec ceux qui n’en ont pas; où beaucoup ne pensent plus au bonheur des autres (c’est l’égoïsme qui règne). Il semble qu’il y en a qui ont oublié que la bougie ne perd rien de sa lumière en la communiquant à une autre bougie. Il a conclu son homélie en disant que, comme ses collaborateurs, chaque matin, le Seigneur nous appelle et il nous envoie en nous donnant ses prescriptions pour cette mission d’unité, de consolation, de justice et de partage qui vise le bien-être de tous et de retour chaque soir, il nous faut lui annoncer ce que nous avons fait et enseigné en son nom. 

Pour clôturer l’eucharistie, le Te Deum et la Brabançonne ont été chantés respectivement par la chorale Saint Hubert qui a animé l’office, et par Marcel Javaux, choriste de ce même groupe.  

Après la messe, une courte cérémonie d’hommage s’est déroulée devant le monument aux morts situé sur la place de l’Europe. Monsieur Michael Modave, bourgmestre ff. a prononcé un discours débutant par une minute de silence. Des gerbes ont été déposées devant la stèle commémorative. 

Vive la Belgique unie et solidaire, Vive le Roi ! 

Véro

Lectures : 2ème lettre de Saint Paul apôtre aux Corinthiens 13, 11-13 et Evangile de Jésus Christ selon Saint Jean 17, 20-26

Merci à l’abbé Casmir pour l’accès à son homélie et à Etienne Wanlin pour les photos. 

Laissez-nous votre commentaire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s