Bellefontaine : Notre-Dame de Lourdes et Saint Fursy

fontaine Saint Furcy Fontaine Saint Fursy et le Calvaire

Grotte Notre-Dame de Lourdes

Bellefontaine, 15 août 2016, 10 h 30. 

100 ans de la construction de la grotte Notre Dame de Lourdes. 

Eucharistie célébrée par Monseigneur Vancottem, évêque du diocèse de Namur.

Lire l’article sur cette fête ici.

Saint Furcy et Notre-Dame de Lourdes à Bellefontaine.

Le calvaire situé à côté de la fontaine de Saint Fursy

Au-dessus de la fontaine de Saint Fursy, domine la grotte de Notre-Dame de Lourdes où la messe est célébrée chaque 15 août à 10h30

SAINT  FURSY, Patron de la paroisse de Bellefontaine

Sa vie 

Saint Fursy est né en Irlande en l’an 580 ; il était d’une famille noble et ses parents l’élèvent chrétiennement. Il est également connu sous les noms de Fursa, Fursey, Forseus ou Furseus. Il  est le frère de Foillàn (Feuillen vénéré à Fosses) et Ultàn (Ultain).

Ayant fait profession de vie monastique, il employa toutes ses forces à la diffusion de l’Evangile.

Après avoir gouverné quelques temps un monastère anglais, il remit ses fonctions entre les mains de son frère Feuillen, le futur abbé de Fosses. Saint Fursy se retira ensuite dans la solitude avec son autre frère Ultain, ce dernier dirigea ensuite l’abbaye Sainte Gertrude de Nivelles.

Contraint de quitter la Grande Bretagne par l’invasion Anglo Saxonne, il se réfugia en France où bientôt sa sainteté et ses miracles le rendirent célèbre. Il est connu pour ses visions de l’au-delà que Bède le Vénérable rendra célèbre et dont Dante, bien plus tard, s’inspirera.  Il entreprit le pèlerinage de Rome ; le Pape lui-même l’ordonna prêtre et le sacra évêque régional.

Revenu en Gaules, Saint Fursy y fonda les monastères de Lagny, Péronne, Fosses et Nivelles.

Désirant revoir ses frères d’Angleterre, il entreprit ce « grand voyage, au cours duquel il mourut à Mézerolle (Macerias) le 16 janvier 651.

Plusieurs seigneurs se disputèrent ses restes sacrés. C’est alors qu’on appela au « jugement de Dieu ». Le corps du saint fût placé sur un chariot attelé à deux taureaux indomptés. Il fut convenu que les reliques appartiendraient à celui sur les terres duquel s’arrêterait ce singulier équipage. Poussé par une force mystérieuse, le char se dirigea vers Péronne et plus précisément vers le « Mont des cygnes » où il cessa d’avancer. Le même thème hagiographique est utilisé en Irlande à propos de saint Patrick.

 Dévotion à Saint Fursy

Saint Fursy est évoqué :

  •  contre les maladies du bétail
  • pour être préservé des maladies contagieuses
  • pour obtenir du temps favorable
  • pour la santé des mères et des enfants
  • pour la guérison de la neurasthénie et les maladies d’origine nerveuse ainsi que les maladies de la peau
  • dans toutes les circonstances difficiles de la vie

Son culte à Bellefontaine

De tout temps, ses pèlerinages y furent célèbres.

En 1090, Godefroid de Bouillon, de qui dépendait la Seigneurerie de Bellefontaine, ordonna de construire une église à l’endroit où Saint Fursy avait planté la croix. Cette église, aujourd’hui disparue, se trouvait à l’entrée du village en venant de Monceau. L’église paroissiale possède une relique insigne du saint. L’église actuelle fut construite en 1870 d’après un projet de 1868 dressé par l’architecte Vinck.

En 1919, la générosité des paroissiens, dignes successeurs et descendants des croisés de Jérusalem, permit d’élever un splendide monument en l’honneur de leur saint patron, à la sourde « Saint Fursy », Monseigneur Heylen, évêque de Namur vint le bénir solennellement.

L’année suivante, le 19 septembre 1920, Bellefontaine devenait une paroisse alors qu’avant elle était une chapellenie dépendant de Houdremont. L’antependium en bois doré et marbré avec Monogramme de Marie, qui se trouve sous l’autel de la Sainte Vierge, provient de l’ancienne église d’Houdremont et date du XVIIIe. L’église renferme aussi une dalle funéraire avec les armoiries de Marie Catherine de Maucour (+ 1770) et de Charles de Vaulx (+1778) ?

En 1994, une restauration importante de la source Saint Fursy fut réalisée et Monseigneur Léonard, évêque de Namur, fut convié à bénir le monument. Le site est actuellement classé.

Saint Fursy est souvent représenté avec des taureaux ou en train de faire jaillir l’eau de la source portant son nom en frappant le sol avec son bâton.

Une litanie lui est attribuée, dont le manuscrit se trouve au Trinity College, à Dublin.

 Dates :

  •  Le 16 janvier : fête patronale. Actuellement le samedi qui suit le 16 janvier, une grand’messe avec vénération de la relique de Saint Fursy est célébrée à Bellefontaine à 19h30.
  • Le 17 septembre : fête de la translation des reliques. Anciennement, le dimanche suivant la fête de la translation, une grande procession avec de nombreux enfants représentant les saints se rendait à la source Saint Fursy après la grand’messe.

Chant à Saint Fursy : 

Musique : « Nous voulons Dieu », cantique de la jeunesse, Paris, 1896 – Plus d’infos ici.

1) Nous voici dans ton sanctuaire

Grand Saint Fursy héraut de Dieu

Entends tu l’ardente prière

qui vers toi monte du saint lieu.

Refrain : 

Patron de Bellefontaine 

accueille tes enfants 

Soutiens nos coeurs

Calme nos peines

Par toi nous serons triomphants. (reprise des trois dernières lignes)

2) Protège notre cher village

fais que la foi reste son bien

Contre lui, confiant et sage

Jamais Satan ne pourra rien.

Reprise du Refrain

Une réflexion sur “Bellefontaine : Notre-Dame de Lourdes et Saint Fursy

  1. Pingback: « Humour cathodique  – numéro 3 | «Notre-Dame des 3 vallées

Laissez-nous votre commentaire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s