Quelques activités pour cette année à l’atelier d’icônes St Joseph à Gedinne

L’icône : lieu de la Rencontre et transfiguration intérieure au cœur du mystère de l’Incarnation, pour le salut de toute l’humanité
Atelier d’icônes St Joseph
Propositions 2019 

Astride HILD,  iconographe diplômée par l’Église Orthodoxe russe, Patriarcat de Moscou  – GEDINNE (Belgique) (près de Beauraing, Charleville-Mézières, Givet, Luxembourg)    E-Mail : astride.hild@gmail.com 
Site internet :  http://www.atelier-icones.be  (conditions sur simple demande)

Les COURS à l’Académie : Quelques places disponibles pour l’instant !

lundi, mardi ou weekend avec possibilité de loger sur place (2 jours par mois)

Formation étape par étape, selon l’enseignement académique russe traditionnel

Cursus ook mogelijk in het Nederlands Auch möglich auf Deutsch Understanding also in English 

Stages OR POLI à la pierre d’agate (2 techniques à l’assietteApprendre en 2 jours à poser l’or libre et de transfert et les polir tous à l’agate 

 9-10 février 2019  ou  24-25 août 2019 avec possibilité de loger sur place (places très limitées)

Les RETRAITES à l’atelier Un temps de retraite, en découvrant également une technique iconographique (initiation ou perfectionnement)

Retraite de Pentecôte en peignant l’icône de l’Esprit Saint  
 14-15-16 juin 2019
(3 jours)  1 weekend prolongé : vendredi-samedi-dimanche

A la découverte des Saints : peindre l’icône de 
Ste Thérèse de Lisieux
27-28-29 septembre et 25-26-27 octobre 2019
(6 jours) 2 weekends prolongés : vendredi-samedi-dimanche

Préparation à Noël en peignant l’icône de la Vierge du Signe
15-16-17 novembre et 6-7-8 décembre 2019 
(6 jours) 2 weekends prolongés : vendredi-samedi-dimanche

Les RETRAITES en abbayes 

Date
Thème
en écrivant l’icône
icône
lieu
Adresse

du 5 au 11 avril


du vendredi au jeudi

Avec Jésus en prière à Gethsémani

Icône de l’agonie de Jésus

prochaine retraite

Abbaye de SCOURMONT

site 

B – 6464 Forges
(Belgique)

12 au 18 juillet

du vendredi au jeudi

Avec Marie, notre Reine

Icône de la Vierge à l’Enfant en Majesté

Abbaye de SCOURMONT

site 

B – 6464 Forges
(Belgique)

27 juillet au 2 août

du samedi au vendredi

Avec Jésus, notre Roi

Icône du
Christ en Majesté

Abbaye Notre Dame de CÎTEAUX

site : 

21700-St Nicolas les Cîteaux
(France) près de Dijon

Les prochaines EUCHARISTIES 2019 à l’atelier

à 9h du matin : mardi 8 janvier- mardi 5 février- mardi 5 mars- mardi 16 avril – mardi 7 mai – mardi 4 juin

PORTES OUVERTES : Exposition-vente
Dimanche 1er septembre 2019 

L’Accueil à l’atelier St Joseph
Possibilité de loger gracieusement sur place. Quelques chambres sont à disposition afin de vivre un temps privilégié à l’atelier St Joseph, dans un accueil chaleureux, priant et simple. Le logement est gratuit, une petite participation aux frais (eau-électricité-chauffage-petit déjeuner et repas du soir) est à prévoir. (se munir d’un sac de couchage). Il est impératif de réserver les chambres bien à temps car leur nombre est limité.  Eucharistie quotidienne (Fraternité de Tibériade, Beauraing, paroisse ou atelier) selon les jours.

Quelques échos de la pièce de théâtre « Don Bosco, telle mère, tel fils »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

C’est un spectacle inhabituel auquel les personnes présentes (venues parfois de loin !) ont assisté en l’église de Rienne ce 10 février 2019.

En effet, la compagnie belge Caté Cado (théâtre religieux burlesque) ne se produit jamais dans notre région ! Par contre, elle tourne à l’étranger depuis 1998 (Canada, Italie, France …) Et ce type de représentation fût une grande découverte pour les nombreux spectateurs de dimanche !

Cette compagnie a narré, grâce à des personnages haut en couleurs et à différents effets comiques (comique de situation – anachronismes – décalage etc…) les 10 ans où Maman Marguerite est venue de sa campagne natale aider son fils, Don Bosco, auprès des jeunes défavorisés qui vivaient à Turin. Ces derniers vivaient souvent dans des conditions très difficiles (sans parents, sans repère, sans travail ni qualification). Avec le support d’autres personnes, ils les accueillaient, les encourageaient, les éduquaient (lecture – calcul – spiritualité) et les aidaient à obtenir un apprentissage ou un travail. Le spectateur passe d’une émotion à l’autre, en une fraction de seconde et le comique qu’on peut voir tout au long de la pièce plaît particulièrement aux enfants … Il faut en effet avoir garder son âme de « petit » pour s’impliquer totalement dans la pièce ! Après la représentation, trois acteurs engagés en pastorale ont animé un jeu ludique sous forme de questions/réponses pour les spectateurs présents ! Pour clôturer cette belle après-midi, un verre de l’amitié et un partage de pâtisseries a réuni tous ceux qui le souhaitaient dans le fond de l’église ! 

Merci à toutes les personnes qui ont permis, depuis le début de l’aventure, le bon déroulement de l’après midi de dimanche et à la Compagnie Caté Cado d’avoir répondu à cette invitation !

Les comédiens ont tous été ravis de l’accueil réservé tant humain que matériel ! Une jolie petite histoire pour terminer ce reportage ! Monsieur Luc Aerens, un des comédiens de la troupe, était venu à Gedinne de son Brabant Wallon, pour présenter aux enfants qui vont fêter leur première communion dans l’Unité Pastorale de Gedinne-Croix-Scaille une catéchèse et des jeux sur Don Bosco. Durant cette animation, Monsieur Aerens a lié connaissance avec plusieurs enfants dont une petite demoiselle qui lui a offert un bracelet réalisé de ses mains… Qu’y avait il d’écrit dessus ? Don Bosco bien sûr ! 🙂 

Si vous souhaitez que la Compagnie Caté Cado passe dans votre région avec ce 23ème spectacle, n’hésitez pas à vous renseigner au 02/673 89 39 (Monsieur Luc Aerens).

Véronique Paquay – animatrice en pastorale Doyenné de Gedinne 

Merci à Etienne Wanlin pour le reportage photographique ! 

Un chouette rendez-vous pour TOUTES les familles …

INVITATION

Le dimanche 3 mars à 10h30 à l’église de Bièvre

EUCHARISTIE DES FAMILLES.

Celle-ci sera FESTIVE, PARTICIPATIVE ET DYNAMIQUE.

Les enfants qui ont été baptisés en 2018 seront invités pour une bénédiction.

Les petits de la p’tite Pasto feront la ronde d’accueil. 

Après l’eucharistie, aura lieu un moment de convivialité avec un apéritif offert partagé !

N’hésitez pas à participer à ce beau moment avec vos enfants de tous les âges !

BIENVENUE à toutes et à tous !

Avec tous les catéchistes du secteur de Bièvre/Daverdisse, Véro et le doyen Casmir.

« L’arbre de vie »

« Il existe des personnes qui nous rendent heureux dans la vie, par le simple hasard de les avoir rencontrées sur notre chemin. Quelques-unes parcourent le chemin en entier à nos côtés, et voient passer beaucoup de lunes, mais il en est d’autres que nous voyons à peine, d’un pas à l’autre. Toutes, nous les appelons amies, et il en est plusieurs sortes.
Chaque feuille d’un arbre pourrait caractériser un de nos amis. Les premiers à éclore du bourgeon sont notre papa et notre maman qui nous enseignent ce qu’est la vie. Ensuite, viennent les amis frères, avec lesquels nous partageons notre espace pour qu’ils puissent fleurir comme nous.
Nous en arrivons à connaître toute la famille des feuilles, nous la respectons et lui souhaitons du bien.
Mais le destin nous présente d’autres amis, ceux dont nous ne savions pas qu’ils allaient croiser notre chemin. Parmi ceux-là, il y en a beaucoup que nous appelons amis de l’âme, du coeur. Ils sont sincères et vrais. Ils savent lorsque nous n’allons pas bien, ils savent ce qui nous rend heureux.
Parfois un de ces amis de l’âme étincelle en notre coeur, nous l’appelons alors ami amoureux. Il met du brillant dans nos yeux, de la musique sur nos lèvres, fait danser nos pieds et chatouiller notre estomac.
Il existe aussi des amis d’un temps, peut-être de vacances, de quelques jours ou de quelques heures. Pendant ce temps où nous sommes à leurs côtés, ils s’ habituent à mettre de nombreux sourires sur nos visages.
Parlant de près, nous ne pouvons oublier les amis lointains, ceux qui se trouvent au bout des branches et qui, lorsque souffle le vent, apparaissent d’une feuille à l’autre.
Passe le temps, s’en va l’été, l’automne s’approche et nous perdons quelques unes de nos feuilles, certaines naîtront lors d’un autre été et d’autres restent pendant plusieurs saisons.
Mais ce qui nous réjouit le plus, c’est de nous rendre compte que celles qui tombèrent continuent d’être proches, en alimentant notre racine de joie. Ce sont les souvenirs de ces moments merveilleux lorsque nous les avons rencontrées.
Je te souhaite, feuille de mon arbre, paix, amour, santé, chance et prospérité. Aujourd’hui et toujours… tout simplement parce que chaque personne qui passe dans notre vie est unique. Elle laisse toujours un peu d’elle-même et emporte un peu de nous.
Il y a celles qui auront emporté beaucoup, mais il n’y en a pas qui n’auront rien laissé.
C’est la plus grande responsabilité de notre vie et la preuve évidente que deux esprits ne se rencontrent pas par hasard ».

Jorge Luis Borges

Trouvé sur ce site internet.

Le Père Guy Gilbert à Paliseul les 13 et 14 avril …

Le Comité Culturel Paul Verlaine ASBL de PALISEUL propose …

samedi 13 Avril 2019 à 20 heures à la Salle Paul Verlaine, Grand-Place, 10 une 

CONFÉRENCE

par le Père  GUY  GILBERT => « S’engager en fonction de  ses  dons »

Entrée : 5 € – Réservation indispensable

Les inscriptions seront effectives dès réception de votre versement avant le 07 avril au compte bancaire BE12 8002 1878 4992 du Comité Culturel Paul Verlaine ASBL de Paliseul

dimanche 14  Avril  à  10H30  

Messe  à  l’église de  PALISEUL avec  le  Père Guy  Gilbert 

avec  le  soutien de Monseigneur Rémy Vancottem

La  collecte  sera  faite  pour  le  Père  Guy  Gilbert  qui  continue son   œuvre  à  la   Bergerie de  Faucon.

Après la messe, la salle Paul Verlaine sera ouverte pour un échange direct avec le Père Guy Gilbert.

Renseignements et réservations : 061/534906 Parein Angélina

Merci aux gestionnaires du blog de nous avoir fait connaître cette double information ! 

Un temps de retraite en ce temps de Carême…

  • Un temps pour se mettre à l’écoute de la Parole…
  • Un temps pour chercher Dieu dans le silence et la prière…
  • Un temps pour se retrouver et vivre ensemble la fraternité…

Les doyennés de Gedinne et Bouillon

vous proposent leur

Récollection annuelle

à l’Abbaye DE CORDEMOY à BOUILLON

LE SAMEDI 23 MARS DE 9 h 30 A 16 h

Prédication : JACQUES DELCOURT – Diacre permanent et Membre d’ENTRAIDE et FRATERNITÉ

INSCRIPTION : Marie-Josée ROY – 061/511 317 – 0479/868 260 – roy.mj@skynet.be au plus tard le 15 mars

 Paf : 15 euros :

La participation financière ne doit pas être un obstacle

Editeur responsable : Abbé Casmir Nnubia – GSM 0474/630 388

« Une pause par jour » – 21 février 2019

Première lecture – « Je mets mon arc au milieu des nuages, pour qu’il soit le signe de l’alliance entre moi et la terre » (Gn 9, 1-13) – Lecture du livre de la Genèse

Dieu bénit Noé et ses fils. Il leur dit : « Soyez féconds, multipliez-vous, remplissez la terre. Vous serez la crainte et la terreur de tous les animaux de la terre, de tous les oiseaux du ciel, de tout ce qui va et vient sur le sol, et de tous les poissons de la mer : ils sont livrés entre vos mains. Tout ce qui va et vient, tout ce qui vit sera votre nourriture ; comme je vous avais donné l’herbe verte, je vous donne tout cela. Mais, avec la chair, vous ne mangerez pas le principe de vie, c’est-à-dire le sang. Quant au sang, votre principe de vie, j’en demanderai compte à tout animal et j’en demanderai compte à tout homme ; à chacun, je demanderai compte de la vie de l’homme, son frère. Si quelqu’un verse le sang de l’homme, par l’homme son sang sera versé. Car Dieu a fait l’homme à son image. Et vous, soyez féconds, multipliez-vous, devenez très nombreux sur la terre ; oui, multipliez-vous ! » Dieu dit encore à Noé et à ses fils : « Voici que moi, j’établis mon alliance avec vous, avec votre descendance après vous, et avec tous les êtres vivants qui sont avec vous : les oiseaux, le bétail, toutes les bêtes de la terre, tout ce qui est sorti de l’arche. Oui, j’établis mon alliance avec vous : aucun être de chair ne sera plus détruit par les eaux du déluge, il n’y aura plus de déluge pour ravager la terre. » Dieu dit encore : « Voici le signe de l’alliance que j’établis entre moi et vous, et avec tous les êtres vivants qui sont avec vous, pour les générations à jamais : je mets mon arc au milieu des nuages, pour qu’il soit le signe de l’alliance entre moi et la terre. » – Parole du Seigneur.

Lire la suite

« Une pause par jour » – 20 février 2019

Première lecture – « Noé regarda : et voici que la surface du sol était sèche » (Gn 8, 6-13.20-22) – Lecture du livre de la Genèse

Au bout de quarante jours, Noé ouvrit la fenêtre de l’arche qu’il avait construite, et il lâcha le corbeau ; celui-ci fit des allers et retours, jusqu’à ce que les eaux se soient retirées, laissant la terre à sec. Noé lâcha aussi la colombe pour voir si les eaux avaient baissé à la surface du sol. La colombe ne trouva pas d’endroit où se poser, et elle revint vers l’arche auprès de lui, parce que les eaux étaient sur toute la surface de la terre ; Noé tendit la main, prit la colombe, et la fit rentrer auprès de lui dans l’arche. Il attendit encore sept jours, et lâcha de nouveau la colombe hors de l’arche. Vers le soir, la colombe revint, et voici qu’il y avait dans son bec un rameau d’olivier tout frais ! Noé comprit ainsi que les eaux avaient baissé sur la terre. Il attendit encore sept autres jours et lâcha la colombe, qui, cette fois-ci, ne revint plus vers lui. C’est en l’an six cent un de la vie de Noé, au premier mois, le premier jour du mois, que les eaux s’étaient retirées, laissant la terre à sec. Noé enleva le toit de l’arche, et regarda : et voici que la surface du sol était sèche. Noé bâtit un autel au Seigneur ; il prit, parmi tous les animaux purs et tous les oiseaux purs, des victimes qu’il offrit en holocauste sur l’autel. Le Seigneur respira l’agréable odeur, et il se dit en lui-même : « Jamais plus je ne maudirai le sol à cause de l’homme : le cœur de l’homme est enclin au mal dès sa jeunesse, mais jamais plus je ne frapperai tous les vivants comme je l’ai fait. Tant que la terre durera, semailles et moissons, froidure et chaleur, été et hiver, jour et nuit jamais ne cesseront. » – Parole du Seigneur.

Lire la suite

« Une pause par jour » – 19 février 2019

Première lecture – « Je vais effacer de la surface du sol les hommes que j’ai créés » (Gn 6, 5-8 ; 7, 1-5.10) – Lecture du livre de la Genèse

Le Seigneur vit que la méchanceté de l’homme était grande sur la terre, et que toutes les pensées de son coeur se portaient uniquement vers le mal à longueur de journée. Le Seigneur se repentit d’avoir fait l’homme sur la terre ; il s’irrita en son cœur et il dit : « Je vais effacer de la surface du sol les hommes que j’ai créés – et non seulement les hommes mais aussi les bestiaux, les bestioles et les oiseaux du ciel – car je me repens de les avoir faits. » Mais Noé trouva grâce aux yeux du Seigneur. Le Seigneur dit à Noé : « Entre dans l’arche, toi et toute ta famille, car j’ai vu qu’au sein de cette génération, devant moi, tu es juste. De tous les animaux purs, tu prendras sept mâles et sept femelles ; des animaux qui ne sont pas purs, tu en prendras deux, un mâle et une femelle ; et de même des oiseaux du ciel, sept mâles et sept femelles, pour que leur race continue à vivre à la surface de la terre. Encore sept jours, en effet, et je vais faire tomber la pluie sur la terre, pendant quarante jours et quarante nuits ; j’effacerai de la surface du sol tous les êtres que j’ai faits. » Noé fit tout ce que le Seigneur lui avait ordonné. Sept jours plus tard, les eaux du déluge étaient sur la terre. – Parole du Seigneur.

Lire la suite

« Une pause par jour » – 18 février 2019

Première lecture – « Caïn se jeta sur son frère Abel et le tua » (Gn 4, 1-15.25) – Lecture du livre de la Genèse

L’homme s’unit à Ève, sa femme : elle devint enceinte, et elle mit au monde Caïn. Elle dit alors : « J’ai acquis un homme avec l’aide du Seigneur ! » Dans la suite, elle mit au monde Abel, frère de Caïn. Abel devint berger, et Caïn cultivait la terre. Au temps fixé, Caïn présenta des produits de la terre en offrande au Seigneur. De son côté, Abel présenta les premiers-nés de son troupeau, en offrant les morceaux les meilleurs. Le Seigneur tourna son regard vers Abel et son offrande, mais vers Caïn et son offrande, il ne le tourna pas. Caïn en fut très irrité et montra un visage abattu. Le Seigneur dit à Caïn : « Pourquoi es-tu irrité, pourquoi ce visage abattu ? Si tu agis bien, ne relèveras-tu pas ton visage ? Mais si tu n’agis pas bien…, le péché est accroupi à ta porte. Il est à l’affût, mais tu dois le dominer. » Caïn dit à son frère Abel : « Sortons dans les champs. » Et, quand ils furent dans la campagne, Caïn se jeta sur son frère Abel et le tua. Le Seigneur dit à Caïn : « Où est ton frère Abel ? » Caïn répondit : « Je ne sais pas. Est-ce que je suis, moi, le gardien de mon frère ? » Le Seigneur reprit : « Qu’as-tu fait ? La voix du sang de ton frère crie de la terre vers moi ! Maintenant donc, sois maudit et chassé loin de cette terre qui a ouvert la bouche pour boire le sang de ton frère, versé par ta main. Tu auras beau cultiver la terre, elle ne produira plus rien pour toi. Tu seras un errant, un vagabond sur la terre. » Alors Caïn dit au Seigneur : « Mon châtiment est trop lourd à porter ! Voici qu’aujourd’hui tu m’as chassé de cette terre. Je dois me cacher loin de toi, je serai un errant, un vagabond sur la terre, et le premier venu qui me trouvera me tuera. » Le Seigneur lui répondit : « Si quelqu’un tue Caïn, Caïn sera vengé sept fois. » Et le Seigneur mit un signe sur Caïn pour le préserver d’être tué par le premier venu qui le trouverait. Adam s’unit encore à sa femme, et elle mit au monde un fils. Elle lui donna le nom de Seth (ce qui veut dire : accordé), car elle dit : « Dieu m’a accordé une nouvelle descendance à la place d’Abel, tué par Caïn. » – Parole du Seigneur.

Lire la suite

« Une pause par jour » – 17 février 2019

Première lecture – « Maudit soit l’homme qui met sa foi dans un mortel. Béni soit l’homme qui met sa foi dans le Seigneur » (Jr 17, 5-8) – Lecture du livre du prophète Jérémie

Ainsi parle le Seigneur : Maudit soit l’homme qui met sa foi dans un mortel, qui s’appuie sur un être de chair, tandis que son cœur se détourne du Seigneur. Il sera comme un buisson sur une terre désolée, il ne verra pas venir le bonheur. Il aura pour demeure les lieux arides du désert, une terre salée, inhabitable. Béni soit l’homme qui met sa foi dans le Seigneur, dont le Seigneur est la confiance. Il sera comme un arbre, planté près des eaux, qui pousse, vers le courant, ses racines. Il ne craint pas quand vient la chaleur : son feuillage reste vert. L’année de la sécheresse, il est sans inquiétude : il ne manque pas de porter du fruit. – Parole du Seigneur.

Lire la suite