Être parents

Refaire jour après jour les simples gestes d’amour …

Sourire à la vie sans mesquinerie…

Tisser avec patience la trame de l’espérance …

Ecouter la pluie chanter au lieu de l’entendre pleurer …

Renouveler les habitudes en joie et non en lassitude…

Oser croire en l’avenir, le passé si riche d’espoir …

Sans cesse recommencer, comprendre et oublier …

Risquer l’enjeu de la confiance plus féconde que la méfiance…

Ecouter qui peine mais se taire à soi-même…

Aller de l’avant les pieds sur terre, les yeux fixés vers la lumière…

Reconnaître que joie et foi riment bien souvent avec croix…

Savoir que Dieu est là pour conduire nos pas.

Lucie Dochy

Une proposition du Diocèse de Liège pour vivre les célébrations domestiques et les laudes de la Semaine Sainte –

Pour les offices de la Semaine Sainte, l’abbé Olivier Windels, vicaire épiscopal pour le Vicariat « Annoncer l’Evangile » et le Service diocésain liturgie et sacrements, ont élaboré quelques propositions pour célébrer au mieux ce temps fort.

Ces célébrations domestiques ont été spécialement pensées pour ce temps étrange où nous sommes confinés en nos maisons, sans pouvoir rejoindre la communauté, et pourtant invités à vivre la Semaine sainte avec foi, pour la nourrir par la méditation, la prière et l’écoute de la Parole. Ces propositions s’offrent comme une possibilité parmi d’autres de vivre cela. Elles n’entrent pas en concurrence avec d’autres propositions et ne prétendent pas remplacer les Offices auxquels nous sommes invités à nous associer par les médias (Télévisons, Radio, Internet) dans une réelle communion spirituelle. Ceci donnera à ceux qui le souhaitent la possibilité  de vivre un temps alternatif ou supplémentaire, inspiré, bien sûr, par la liturgie notamment les textes bibliques qu’elle nous donne en nourriture, mais sans en être un calque pur et simple. On peut utiliser ce matériau pour la prière individuelle ou en couple. On peut aussi intégrer les enfants dans cette démarche. Chacun adaptera le déroulement à sa situation.

Pour chaque jour saint, vous trouverez deux propositions en format Word afin de vous permettre de les utiliser aisément : une célébration « pour adulte » et une autre qui ajoute des éléments et des pistes pour intégrer les enfants à la démarche.

Télécharger ici les différentes célébrations domestiques :

Jeudi Saint pour les adultes seuls

Jeudi Saint pour adultes et familles

Vendredi Saint pour les adultes seuls

Vendredi Saint pour adultes et familles

Pâques pour les adultes seuls

Pâques pour adultes et familles

De même pour chaque Jour Saint , nous vous proposons un office des Laudes (prière du matin). Il s’agit de la Liturgie des Heures de l’Eglise mais dans une version simplifiée pour la rendre accessible à tous.

Télécharger ici les différents offices

Prière des Laudes pour le Jeudi Saint

Prière des Laudes pour le Vendredi Saint

Prière des Laudes pour le Samedi Saint

Prière des Laudes pour le dimanche de Pâques

Source (diocèse de Liège) : 

Célébrations domestiques et laudes pour la Semaine Sainte

Quelques précisions sur la fête des Rameaux de ce dimanche !

Un certain nombre d’entre vous se posent des questions concernant les rameaux bénits. Nous vous proposons un bref résumé sur la question en ces moments spéciaux.

Bonne semaine Sainte et déjà joyeuse fête de Pâques dans le confinement mais dans la joie !

  1. Dimanche des Rameaux
Les rameaux cueillis par les fidèles et apportés dans leurs maisons seront considérés comme bénits, par association spirituelle aux offices célébrés en privé et diffusés par les médias.


Bien qu’il n’y ait pas de célébrations publiques, quelques célébrations avec seulement quelques personnes sont prévues en vue des diffusions à la radio, à la télévision ou en livestream. Elles se dérouleront en cercle fermé et dans le respect de la distance de sécurité prescrite. Les rameaux bénits ne seront mis à disposition ni à l’intérieur ni à l’extérieur de l’église. Il y a pour cela une double raison. Une raison liturgique : ces rameaux font partie de la liturgie du dimanche des Rameaux. Une raison préventive : éviter tout rassemblement.

Source : Diocèse de Namur

  1. Il n’y aura pas de distribution de rameaux cette année. Beaucoup de personnes y sont attachés, mais quelle est la signification d’avoir une branche de rameaux à la maison ?

La procession des Rameaux, au début de la liturgie du Dimanche des Rameaux, est un rite, un geste symbolique qui fait mémoire de l’entrée de Jésus à Jérusalem, six jours avant la pâque juive. Pour accueillir Jésus et l’acclamer, la foule prend des rameaux et crie : « Hosanna ! Béni soit celui qui vient au nom du Seigneur » (Mt 21, 9). Au cours de la liturgie, il s’agit du même signe d’acclamation et d’accueil.

Par la procession des Rameaux, on bénit le Christ pour sa venue, lui qui va entrer dans sa mort et sa résurrection. Le fait que le buis, chez nous, demeure vert longtemps, est déjà comme un signe de la résurrection.

Comme tous les objets qu’on utilise en liturgie, les rameaux peuvent nous aider à ouvrir notre cœur à l’action de Dieu, mais ils n’agissent pas par eux-mêmes, de façon magique. Ce ne sont pas les objets comme tels qui agissent et qui sauvent, mais Dieu. Ils en sont les signes.

Peut-on remplacer les rameaux par autre chose ?

Oui, c’est le cas dans d’autres régions. Pourquoi chez soi, cette année, ne pas recueillir des branchages dont les feuilles sont justement en train d’éclore et les placer à la maison, à son balcon ? Les enfants peuvent aussi faire un dessin des rameaux. Rien n’empêche d’organiser une liturgie à la maison, au cours de laquelle on pourra utiliser ces signes.

Source : « Vivre Pâques autrement – Mgr Jean-Luc Hudsyn, évêque référendaire pour la liturgie – Journal Dimanche N°14 du 5 avril 2020. »

  1. Les rameaux seront-ils bénits ?

Il faut éviter toute célébration publique. Mais les rameaux cueillis par les fidèles et apportés dans leurs maisons seront considérés comme bénits, par association spirituelle aux offices célébrés en privé et diffusés par les médias.

Source : Diocèse de Liège

Merci au blog de l’unité pastorale « Paliseul Saint-Joseph » pour avoir publié ce article concernant la fête des Rameaux à vivre en cette année particulière ! V.P.

Prière des confinés

Je reste à la maison, Seigneur !

Et aujourd’hui, je m’en rends compte, Tu m’as appris cela. Demeurant obéissant au Père, pendant trente ans dans la maison de Nazareth,  en attente de la grande mission.

 

Je reste à la maison, Seigneur ! 

Et dans l’atelier de Joseph, ton gardien et le mien, j’apprends à travailler, pour arrondir les angles de ma vie et te préparer une œuvre d’art.

Et je sais que je ne suis pas seul parce qu’avec  Marie, je prends soin de mon ménage et des miens, et je prépare le repas pour nous tous, la famille de Dieu.

Je reste à la maison, Seigneur !

Et je le fais de manière responsable pour mon propre bien, pour la santé de ma ville, et pour le bien de mon frère que tu as mis à côté de moi, me demandant de m’en occuper dans le jardin de la vie.

Je reste à la maison, Seigneur !

Et dans ma prière, mon intelligence, mes actes et mes choix, je reste attentif aux soucis de mes frères les plus fragiles, je reste à l’écoute de la respiration du monde pour, avec toi, construire le Royaume de Dieu, de justice et de paix.

Je reste à la maison, Seigneur !

Et dans le silence de Nazareth, je m’engage à prier, à lire, à étudier, méditer, à être utile pour les petits travaux, afin de grandir dans la foi et l’espérance, et devenir un citoyen responsable du monde.

Je reste à la maison, Seigneur !

Et le matin, je te remercie pour le nouveau jour que tu me donnes, en essayant de ne pas la gâcher et l’accueillir avec émerveillement, comme un cadeau et une surprise de Pâques.

Je reste à la maison, Seigneur !

Et à midi, je recevrai la salutation de l’Ange. Je me rendrai utile pour l’amour, en communion avec mes frères souffrants, attentif aux plus démunis. Je me rendrai utile pour l’amour, en communion avec toi qui t’es fait chair pour habiter parmi nous.

Je reste à la maison, Seigneur !

Et si le soir me prend la mélancolie ou l’angoisse, je la vivrai en lien avec tous ceux qui sont seuls et désemparés. Je t’invoquerai comme les disciples d’Emmaüs. Reste avec nous, le soir est arrivé et le soleil se couche.

Je reste à la maison, Seigneur !

Et dans la nuit, en communion de prière avec les nombreux malades et les personnes seules, j’attendrai l’aurore pour chanter à nouveau ta miséricorde et ta présence à ceux qui souffrent.

Et dire à tout le monde que, dans les tempêtes, tu as été mon refuge.

Je reste à la maison, Seigneur !

Et je ne me sens pas seul et abandonné, parce que tu me l’as dit : Je suis avec vous tous les jours.

Oui, et surtout en ces jours de confusion, ô Seigneur,

Dans lesquels, si ma présence n’est pas possible,

Je vais atteindre chacun, uniquement avec les ailes de la prière.                

Amen.

Auteur non indiqué

Merci à Hélène, collègue assistante paroissiale, pour l’envoi de cette magnifique prière ! 

Communion spirituelle

Pour nous qui ne pouvons malheureusement plus communier en ce temps de confinement, voici une prière pour rester en communion avec Jésus.

Mon Jésus,

Je crois à ta présence dans le Très Saint Sacrement.

Je t’aime plus que toute chose et je désire que tu viennes dans mon âme.

Je ne puis maintenant te recevoir sacramentellement dans mon coeur :

viens-y au moins spirituellement.

Je t’embrasse comme si tu étais déjà venu, et je m’unis à toi tout entier.

Ne permets pas que j’aie jamais le malheur de me séparer de toi.

St Alphonse de Liguori

« Une pause par jour » – 4 avril 2020

S. Isidore, évêque, docteur de l’Église, † 636

Première lecture – « J’en ferai une seule nation » (Ez 37, 21-28) – Lecture du livre du prophète Ézékiel

Ainsi parle le Seigneur Dieu : « Je vais prendre les fils d’Israël parmi les nations où ils sont allés. Je les rassemblerai de partout et les ramènerai sur leur terre. J’en ferai une seule nation dans le pays, sur les montagnes d’Israël. Ils n’auront tous qu’un seul roi ; ils ne formeront plus deux nations ; ils ne seront plus divisés en deux royaumes. Ils ne se rendront plus impurs avec leurs idoles immondes et leurs horreurs, avec toutes leurs révoltes. Je les sauverai en les retirant de tous les lieux où ils habitent et où ils ont péché, je les purifierai. Alors ils seront mon peuple, et moi je serai leur Dieu. Mon serviteur David régnera sur eux ; ils n’auront tous qu’un seul berger ; ils marcheront selon mes ordonnances, ils garderont mes décrets et les mettront en pratique. Ils habiteront le pays que j’ai donné à mon serviteur Jacob, le pays que leurs pères ont habité. Ils l’habiteront, eux-mêmes et leurs fils, et les fils de leurs fils pour toujours. David, mon serviteur, sera leur prince pour toujours. Je conclurai avec eux une alliance de paix, une alliance éternelle. Je les rétablirai, je les multiplierai, je mettrai mon sanctuaire au milieu d’eux pour toujours. Ma demeure sera chez eux, je serai leur Dieu et ils seront mon peuple. Alors les nations sauront que Je suis le Seigneur, celui qui sanctifie Israël, lorsque mon sanctuaire sera au milieu d’eux pour toujours. » – Parole du Seigneur.

Lire la suite

« Une pause par jour » – 3 avril 2020

Première lecture – « Le Seigneur est avec moi, tel un guerrier redoutable » (Jr 20, 10-13) – Lecture du livre du prophète Jérémie

Moi, Jérémie, j’entends les calomnies de la foule : « Dénoncez-le ! Allons le dénoncer,
celui-là, l’Épouvante-de-tous-côtés. » Tous mes amis guettent mes faux pas, ils disent : « Peut-être se laissera-t-il séduire… Nous réussirons, et nous prendrons sur lui notre revanche ! » Mais le Seigneur est avec moi, tel un guerrier redoutable : mes persécuteurs trébucheront, ils ne réussiront pas. Leur défaite les couvrira de honte, d’une confusion éternelle, inoubliable. Seigneur de l’univers, toi qui scrutes l’homme juste, toi qui vois les reins et les cœurs, fais-moi voir la revanche que tu leur infligeras, car c’est à toi que j’ai remis ma cause. Chantez le Seigneur, louez le Seigneur : il a délivré le malheureux de la main des méchants. – Parole du Seigneur.

Lire la suite

« Une pause par jour » – 2 avril 2020

S. François de Paule, ermite

Première lecture – « Tu deviendras le père d’une multitude de nations » (Gn 17, 3-9) – Lecture du livre de la Genèse

En ces jours-là, Abram tomba face contre terre et Dieu lui parla ainsi : « Moi, voici l’alliance que je fais avec toi : tu deviendras le père d’une multitude de nations. Tu ne seras plus appelé du nom d’Abram, ton nom sera Abraham, car je fais de toi le père d’une multitude de nations. Je te ferai porter des fruits à l’infini, de toi je ferai des nations, et des rois sortiront de toi. J’établirai mon alliance entre moi et toi, et après toi avec ta descendance, de génération en génération ; ce sera une alliance éternelle ; ainsi je serai ton Dieu et le Dieu de ta descendance après toi. À toi et à ta descendance après toi je donnerai le pays où tu résides, tout le pays de Canaan en propriété perpétuelle, et je serai leur Dieu. » Dieu dit à Abraham : « Toi, tu observeras mon alliance, toi et ta descendance après toi, de génération en génération. » – Parole du Seigneur.

Lire la suite