Coeur en vacance, coeur vacant !

Que faire pour vivre des vacances heureuses, vivifiantes, régénérantes? Quelle attitude profonde me faut-il cultiver pour de bonnes, de vraies vacances? Il s’agit tout simplement de me mettre le cœur en  »vacance » (au singulier!), de le libérer et l’alléger de tout ce qui l’encombre ou le tiraille en sens divers. Il s’agit de me disposer, de m’unifier en un geste intérieur d’accueil.
L’effort à faire – car effort il y a – consiste à accueillir, encore et encore, tout ce qui s’offre à moi de toutes sortes de manières, par mes yeux, par mes oreilles, par tous mes sens. Me tenir en éveil, attentif à recevoir ce que chaque lieu, chaque moment, chaque rencontre m’offre d’unique et de neuf. Me laisser combler par ce qui se donne à tout instant et que dans la presse du travail quotidien je n’avais pas le loisir de vraiment percevoir et recevoir. Temps de  »vacance », temps vacant, temps de relâche, où la pression s’atténue et me laisse plus libre de me tenir  »en posture d’accueil »,  »en posture de prière » (François Cheng). 
La place libre, la place vacante ainsi dégagée en moi me permet de faire place à la beauté, à la gratuité. Le temps des vacances me fait le cadeau de me sortir de mes habitudes et rythmes quotidiens, il me met en  »vacance », en disponibilité, et il favorise ainsi un élargissement de mon être: celui-ci s’ouvre, se rend plus sensible, développe en soi la capacité d’accueil à l’égard de tout le réel: un paysage, un chant d’oiseau, un coucher de soleil, un visage…
Ce n’est plus le moment des projets et des objectifs, ni non plus le temps des contraintes horaires et des agendas surchargés.  »Agenda » signifie étymologiquement (en latin)  »les choses à faire ». Mais pendant les vacances, plus de choses à faire. Il me suffira d’être, de simplement être […].
 
Frère Bernard-Joseph Samain, abbaye d’Orval
(extrait du billet spiritualité publié sur le site du diocèse de Namur – été 2012).

Retraite de confirmation 2017 et de profession de foi 2018

PRÉPARATION À LA CONFIRMATION : Pour tous les enfants du doyenné qui ont fêté leur profession de foi cette année, retraite de confirmation les lundi 30 et mardi 31/10/2017 de 9h à 17h  au patro à Bièvre.  Fête de la confirmation le dimanche 12/11/2017 à 15h à Porcheresse. Merci de bloquer ces dates dans votre agenda !

Pour les enfants qui vont commencer en septembre la 2ème année de préparation à la profession de foi, retraite au patro à Bièvre les mardi 3, mercredi 4 et jeudi 5/04/2018 de 9h à 17h. Merci de bloquer ces dates dans votre agenda !

Parcours en vue de la première communion en 3ème primaire (Secteur de Bièvre/Daverdisse)

Pour les enfants du secteur de Bièvre ET Daverdisse qui entreront en 1ère primaire en septembre ou qui sont nés en 2011, qui souhaitent se préparer à leur première communion en 3ème primaire (2020) et par conséquent, intégrer le nouveau parcours d’éveil à la foi, la réunion d’informations et  inscriptions aura lieu le mardi 12 septembre à 19h30 à l’église de Graide/Village.

Dates 1ères communions et professions de foi en 2018 (secteur de Bièvre-Daverdisse)

Dernier dimanche d’avril – 29 avril 2018 – 1ère communion à Bièvre
1er dimanche de mai – 6 mai 2018 – 1ère communion à Graide village
La profession de foi des enfants de la commune de Daverdisse a lieu habituellement le 2ème dimanche de mai mais, en 2018, il n’y aura pas d’enfants qui la fêteront. 
3ème dimanche de mai – la célébration mixte (deux enfants d’une même fratrie qui fêtent la même année leur profession de foi et leur première communion) – 20 mai 2018 – profession de foi et 1ère communion à Graide village
4ème dimanche de mai – 27 mai 2018 – profession de foi à Bièvre
1er dimanche de juin –  3 juin 2018 – 1ère communion à Daverdisse

Inscriptions 1ère année de préparation à la profession de foi dans le doyenné de Gedinne et après-midi de rentrée

Informations pratiques concernant l’inscription des enfants qui souhaitent suivre la préparation à la profession de foi,
  • pour le secteur de la Semois, la réunion d’informations et d’inscriptions a eu lieu le vendredi 30 juin 2017 à 19h30 à Alle à la salle du caté.
  • pour le secteur de Gedinne, la réunion d’informations et d’inscriptions aura lieu le mardi 19 septembre à 19h30 à l’église de Gedinne.
  • pour le secteur de Bièvre/Daverdisse :
    • pour les parents de l’ancien secteur de Bièvre dont les enfants sont nés en 2007 ou vont entrer en 5ème primaire en septembre ET pour les parents de l’ancien secteur de Daverdisse dont les enfants sont nés en 2007 (ou en 5ème primaire en septembre) et 2008 (ou en 4ème primaire en septembre), la réunion d’informations et inscriptions aura lieu le lundi 11 septembre à 19h30 à l’église de Graide/Village.
    • RENTRÉE DU CATÉ DE PROFESSION DE FOI : mercredi 20 septembre à Porcheresse de 13h30 à 17h30 (eucharistie à l’église à 16h30 avec les familles) pour les deux années de tout le doyenné. Les enfants recevront des infos supplémentaires en temps utile. Merci de bloquer d’ores et déjà la date dans votre agenda ! Véro

Dernière rencontre du parcours d’éveil à la foi pour les 1ères et 2èmes primaires du secteur de Bièvre/Daverdisse.

La dernière rencontre pour les premières et deuxièmes primaires du secteur de Bièvre/Daverdisse aura lieu le dimanche 25 juin de 10h15 à 11h30 au presbytère de Bièvre suivie du barbecue partagé.

Les infos pratiques concernant l’organisation ont été communiquées aux parents concernés.

Merci de bloquer la date !

Véro

« Une pause par jour » – 23 août 2017

20ème semaine du temps ordinaire – Livre des Juges 9,6-15

En ces jours-là, tous les notables de Sichem et ceux de la maison du Terre-Plein se réunirent et vinrent proclamer roi Abimélek, près du chêne de la Pierre-Dressée qui est à Sichem. On l’annonça à Yotam. Celui-ci vint se poster sur le sommet du mont Garizim et il cria de toutes ses forces : « Écoutez-moi, notables de Sichem, et Dieu vous écoutera ! Un jour, les arbres se mirent en campagne pour se donner un roi et le consacrer par l’onction. Ils dirent à l’olivier : “Sois notre roi !” L’olivier leur répondit : “Faudra-t-il que je renonce à mon huile, qui sert à honorer Dieu et les hommes, pour aller me balancer au-dessus des autres arbres ?” Alors les arbres dirent au figuier : “Viens, toi, sois notre roi !” Le figuier leur répondit : “Faudra-t-il que je renonce à la douceur et à la saveur de mes fruits, pour aller me balancer au-dessus des autres arbres ?” Les arbres dirent alors à la vigne : “Viens, toi, sois notre roi !” La vigne leur répondit : “Faudra-t-il que je renonce à mon vin, qui réjouit Dieu et les hommes, pour aller me balancer au-dessus des autres arbres ?” Alors tous les arbres dirent au buisson d’épines : “Viens, toi, sois notre roi !” Et le buisson d’épines répondit aux arbres : “Si c’est de bonne foi que vous me consacrez par l’onction pour être votre roi, venez vous abriter sous mon ombre ; sinon, qu’un feu sorte du buisson d’épines et dévore jusqu’aux cèdres du Liban !” » Lire la suite

« Une pause par jour » – 22 août 2017

20ème semaine du temps ordinaire – Livre des Juges 6,11-24a

En ces jours-là, l’ange du Seigneur vint s’asseoir sous le térébinthe d’Ofra, qui appartenait à Joas, de la famille d’Abiézer. Gédéon, son fils, battait le blé dans le pressoir, pour le soustraire au pillage des Madianites. L’ange du Seigneur lui apparut et lui dit : « Le Seigneur est avec toi, vaillant guerrier ! » Gédéon lui répondit : « Pardon, mon Seigneur ! Si le Seigneur est avec nous, pourquoi tout ceci nous est-il arrivé ? Que sont devenus tous ces prodiges que nous ont racontés nos pères ? Ils nous disaient : “Est-ce que le Seigneur ne nous a pas fait monter d’Égypte ?” Mais aujourd’hui le Seigneur nous a abandonnés, en nous livrant au pouvoir de Madiane… » Alors le Seigneur regarda Gédéon et lui dit : « Avec la force qui est en toi, va sauver Israël du pouvoir de Madiane. N’est-ce pas moi qui t’envoie ? » Gédéon reprit : « Pardon, mon Seigneur ! Comment sauverais-je Israël ? Mon clan est le plus faible dans la tribu de Manassé, et moi je suis le plus petit dans la maison de mon père ! » Le Seigneur lui répondit : « Je serai avec toi, et tu battras les Madianites comme s’ils n’étaient qu’un seul homme. » Gédéon lui dit : « Si j’ai trouvé grâce à tes yeux, donne-moi un signe que c’est bien toi qui me parles. Ne t’éloigne pas d’ici avant que je revienne vers toi. Je vais chercher mon offrande et je la placerai devant toi. » Le Seigneur répondit : « Je resterai jusqu’à ton retour. » Gédéon s’en alla, il prépara un chevreau, et avec une mesure de farine il fit des pains sans levain. Il mit la viande dans une corbeille, et le jus dans un pot, puis il apporta tout cela sous le térébinthe et le lui présenta. L’ange de Dieu lui dit : « Prends la viande et les pains sans levain, pose-les sur ce rocher et répands le jus. » Gédéon obéit. Alors l’ange du Seigneur étendit le bâton qu’il tenait à la main, et il toucha la viande et les pains sans levain. Le feu jaillit de la roche, consuma la viande et les pains sans levain, et l’ange du Seigneur disparut. Alors Gédéon comprit que c’était l’ange du Seigneur, et il dit : « Malheur à moi, Seigneur mon Dieu ! Pourquoi donc ai-je vu l’ange du Seigneur face à face ? » Le Seigneur lui répondit : « Que la paix soit avec toi ! Sois sans crainte ; tu ne mourras pas. » À cet endroit, Gédéon bâtit un autel au Seigneur sous le vocable de Seigneur-de-la-paix. Lire la suite

« Une pause par jour » – 21 août 2017

20ème semaine du temps ordinaire – Livre des Juges 2,11-19

En ces jours-là, les fils d’Israël firent ce qui est mal aux yeux du Seigneur, et ils servirent les Baals. Ils abandonnèrent le Seigneur, le Dieu de leurs pères, qui les avait fait sortir du pays d’Égypte, et ils suivirent d’autres dieux parmi ceux des peuples d’alentour. Ils se prosternèrent devant eux, et ils irritèrent le Seigneur. Ils abandonnèrent le Seigneur pour servir Baal et Astarté. Alors la colère du Seigneur s’enflamma contre Israël. Il les livra aux mains des pillards, les abandonna aux ennemis qui les entouraient, et ils furent incapables de leur résister. Dans toutes leurs expéditions, la main du Seigneur était contre eux, pour leur malheur, comme il le leur avait dit, comme il en avait fait serment. Ils furent dans une très grande détresse. Alors le Seigneur suscita des juges pour les sauver de la main des pillards.
Mais ils n’obéissaient pas non plus à leurs juges. Ils se prostituèrent en suivant d’autres dieux, ils se prosternèrent devant eux. Ils ne tardèrent pas à se détourner du chemin où leurs pères avaient marché en obéissant aux commandements du Seigneur ; ils n’agirent pas comme eux. Lorsque le Seigneur suscitait pour eux un juge, le Seigneur était avec le juge, et il les sauvait de la main de leurs ennemis aussi longtemps que le juge était en vie ; car le Seigneur se laissait émouvoir quand ils gémissaient sous la violence de leurs oppresseurs. Mais quand le juge était mort, ils recommençaient et poussaient la corruption plus loin que leurs pères : ils suivaient d’autres dieux, les servaient et se prosternaient devant eux ; ils ne renonçaient en rien à leurs pratiques ni à leur conduite obstinée. Lire la suite

« Une pause par jour » – 20 août 2017

20ème dimanche ordinaire A – 1ère lecture : « Les étrangers, je les conduirai à ma montagne sainte » – Lecture du livre du prophète Isaïe 56, 1.6-7

Ainsi parle le Seigneur: Observez le droit, pratiquez la justice, car mon salut approche, il vient, et ma justice va se révéler. Les étrangers qui se sont attachés au Seigneur pour l’honorer, pour aimer son nom, pour devenir ses serviteurs, tous ceux qui observent le sabbat sans le profaner et tiennent ferme à mon alliance, je les conduirai à ma montagne sainte, je les comblerai de joie dans ma maison de prière, leurs holocaustes et leurs sacrifices seront agréés sur mon autel, car ma maison s’appellera « Maison de prière pour tous les peuples. » Lire la suite