Soyons solidaires avec Haïti !

Carême de Partage : Justice climatique pour Haïti et notre maison commune !

Bièvre – Dimanche 15 mars – 10h30

Au cours de l’eucharistie, nous aurons la chance d’écouter Madame Myrlande JOSEPH, un des témoins de la campagne « Entraide et Fraternité » de cette année, et qui réside à Haïti.
La collecte sera consacrée au projet de cette année !
Après l’eucharistie, vente de produits et moment de convivialité que nous appellerons « Surprise haïtienne » 🙂.
Soyons solidaires avec Haïti !
Venez nombreux !
Merci pour votre présence !
L’abbé Casmir, Monsieur Jean-Pol Gallez, coordinateur régional à Entraide et Fraternité, Michèle, bénévole, et les membres de l’équipe de secteur de Bièvre/Daverdisse.

Bientôt la Saint Valentin !

Fêtez la Saint-Valentin en prenant soin de votre couple !

À 2 dans le tourbillon de la vie…

Comment cultiver la joie, le désir et la tendresse? Animations, témoignages, temps de partage en couple.

Cette journée vous offre un temps de ressourcement pour prendre soin de votre couple et approfondir votre intimité! La journée est rythmée par des témoignages, des animations et des temps pour échanger à deux. Il n’y a pas de discussion en groupe; il n’est pas demandé aux couples de partager leur vécu avec d’autres.

Différents thèmes sont abordés : sommes-nous capables de nous lier pour la vie? Quand le chemin se fait difficile, quels sont les enjeux pour réussir la traversée? Comment aimer l’autre sans le dévorer? Quel est le sens de la sexualité, ses joies, ses ambiguïtés?

Cette invitation s’adresse à tous les couples, mariés ou non. Le beau cadre de l’abbaye de Brialmont offre la possibilité de marcher tout en discutant à deux. Un repas est servi à midi.

N’hésitez pas à nous rejoindre!
Le risque et l’audace d’aimer, c’est l’affaire de tous!

Samedi 22 février 2020 de 9h30 à 16h30 

Abbaye de Brialmont – Château de Brialmont – 4130 Tilff

PAF : 20€/personne (dîner chaud et pause-café compris)

Animateurs : Suzanne et Philippe Renier

Inscriptions : Anne Locht : anne.locht@sdcfliege.be ou 0474 34 44 13

Site internet :

Fêtez la Saint-Valentin en prenant soin de votre couple !

Une émission très intéressante sur le même sujet ici !

« Une pause par jour » – 22 février 2020

La Chaire de Saint Pierre

Première lecture – « Moi qui suis ancien et témoin des souffrances du Christ » (1 P 5, 1-4) – Lecture de la première lettre de saint Pierre apôtre

Bien-aimés, les anciens en fonction parmi vous, je les exhorte, moi qui suis ancien comme eux et témoin des souffrances du Christ, communiant à la gloire qui va se révéler : soyez les pasteurs du troupeau de Dieu qui se trouve chez vous ; veillez sur lui, non par contrainte mais de plein gré, selon Dieu ; non par cupidité mais par dévouement ; non pas en commandant en maîtres à ceux qui vous sont confiés, mais en devenant les modèles du troupeau. Et, quand se manifestera le Chef des pasteurs,
vous recevrez la couronne de gloire qui ne se flétrit pas. – Parole du Seigneur.

Lire la suite

« Une pause par jour » – 21 février 2020

S. Pierre Damien, docteur de l’Église

Première lecture – « Comme le corps privé de souffle est mort, de même la foi sans les œuvres est morte » (Jc 2, 14-24.26) – Lecture de la lettre de saint Jacques

Mes frères, si quelqu’un prétend avoir la foi, sans la mettre en œuvre, à quoi cela sert-il ? Sa foi peut-elle le sauver ? Supposons qu’un frère ou une sœur n’ait pas de quoi s’habiller, ni de quoi manger tous les jours ; si l’un de vous leur dit : « Allez en paix ! Mettez-vous au chaud, et mangez à votre faim ! » sans leur donner le nécessaire pour vivre, à quoi cela sert-il ? Ainsi donc, la foi, si elle n’est pas mise en œuvre, est bel et bien morte. En revanche, on va dire : « Toi, tu as la foi ; moi, j’ai les œuvres. Montre-moi donc ta foi sans les œuvres ; moi, c’est par mes œuvres que je te montrerai la foi. Toi, tu crois qu’il y a un seul Dieu. Fort bien ! Mais les démons, eux aussi, le croient et ils tremblent. Homme superficiel, veux-tu reconnaître que la foi sans les œuvres ne sert à rien ? N’est-ce pas par ses œuvres qu’Abraham notre père est devenu juste, lorsqu’il a présenté son fils Isaac sur l’autel du sacrifice ? Tu vois bien que la foi agissait avec ses œuvres et, par les œuvres, la foi devint parfaite. Ainsi fut accomplie la parole de l’Écriture : Abraham eut foi en Dieu ; aussi, il lui fut accordé d’être juste, et il reçut le nom d’ami de Dieu. » Vous voyez bien : l’homme devient juste par les œuvres, et non seulement par la foi. Ainsi, comme le corps privé de souffle est mort, de même la foi sans les œuvres est morte. – Parole du Seigneur.

Lire la suite

« Une pause par jour » – 20 février 2020

Première lecture – « Dieu n’a-t-il pas choisi ceux qui sont pauvres ? Mais vous, vous avez privé le pauvre de sa dignité » (Jc 2, 1-9) – Lecture de la lettre de saint Jacques

Mes frères, dans votre foi en Jésus Christ, notre Seigneur de gloire, n’ayez aucune partialité envers les personnes. Imaginons que, dans votre assemblée, arrivent en même temps un homme au vêtement rutilant, portant une bague en or, et un pauvre au vêtement sale. Vous tournez vos regards vers celui qui porte le vêtement rutilant et vous lui dites : « Assieds-toi ici, en bonne place » ; et vous dites au pauvre : « Toi, reste là debout », ou bien : « Assieds-toi au bas de mon marchepied ». Cela, n’est-ce pas faire des différences entre vous, et juger selon de faux critères ? Écoutez donc, mes frères bien-aimés ! Dieu, lui, n’a-t-il pas choisi ceux qui sont pauvres aux yeux du monde pour en faire des riches dans la foi, et des héritiers du Royaume promis par lui à ceux qui l’auront aimé ? Mais vous, vous avez privé le pauvre de sa dignité. Or n’est-ce pas les riches qui vous oppriment, et vous traînent devant les tribunaux ? Ce sont eux qui blasphèment le beau nom du Seigneur qui a été invoqué sur vous. Certes, si vous accomplissez la loi du Royaume selon l’Écriture : Tu aimeras ton prochain comme toi-même, vous faites bien. Mais si vous montrez de la partialité envers les personnes, vous commettez un péché, et cette loi vous convainc de transgression. – Parole du Seigneur.

Lire la suite

« Une pause par jour » – 19 février 2020

Première lecture – « Mettez la Parole en pratique, ne vous contentez pas de l’écouter » (Jc 1, 19-27) – Lecture de la lettre de saint Jacques

Sachez-le, mes frères bien-aimés : chacun doit être prompt à écouter, lent à parler, lent à la colère, car la colère de l’homme ne réalise pas ce qui est juste selon Dieu. C’est pourquoi, ayant rejeté tout ce qui est sordide et tout débordement de méchanceté, accueillez dans la douceur la Parole semée en vous ; c’est elle qui peut sauver vos âmes. Mettez la Parole en pratique, ne vous contentez pas de l’écouter : ce serait vous faire illusion. Car si quelqu’un écoute la Parole sans la mettre en pratique, il est comparable à un homme qui observe dans un miroir son visage tel qu’il est, et qui, aussitôt après, s’en va en oubliant comment il était. Au contraire, celui qui se penche sur la loi parfaite, celle de la liberté, et  qui s’y tient, lui qui l’écoute non pour l’oublier, mais pour la mettre en pratique dans ses actes, celui-là sera heureux d’agir ainsi. Si l’on pense être quelqu’un de religieux sans mettre un frein à sa langue, on se trompe soi-même, une telle religion est sans valeur. Devant Dieu notre Père, un comportement religieux pur et sans souillure, c’est de visiter les orphelins et les veuves dans leur détresse, et de se garder sans tache au milieu du monde. – Parole du Seigneur.

Lire la suite

« Une pause par jour » – 18 février 2020

Première lecture – « Dieu ne tente personne » (Jc 1, 12-18) – Lecture de la lettre de saint Jacques

Heureux l’homme qui supporte l’épreuve avec persévérance, car, sa valeur une fois vérifiée, il recevra la couronne de la vie promise à ceux qui aiment Dieu. Dans l’épreuve de la tentation, que personne ne dise : « Ma tentation vient de Dieu. » Dieu, en effet, ne peut être tenté de faire le mal, et lui-même ne tente personne. Chacun est tenté par sa propre convoitise qui l’entraîne et le séduit. Puis la convoitise conçoit et enfante le péché, et le péché, arrivé à son terme, engendre la mort. Ne vous y trompez pas, mes frères bien-aimés, les présents les meilleurs, les dons parfaits, proviennent tous d’en haut, ils descendent d’auprès du Père des lumières, lui qui n’est pas, comme les astres, sujet au mouvement périodique ni aux éclipses. Il a voulu nous engendrer par sa parole de vérité, pour faire de nous comme les prémices de toutes ses créatures. – Parole du Seigneur.

Lire la suite