« Nos mains pour bâtir demain ! »

Les statistiques sont encourageantes. Il y a de moins en moins d’hospitalisation pour Covid 19 et les services de nos hôpitaux se vident progressivement. Bien sûr, les experts de l’OMS nous rappellent les exigences de prudence. Mais, en définitive, les nouvelles sont bonnes et tant mieux !

A l’entrée de nos villes, les bouchons se mettent de nouveau en place tous les matins ; des enfants s’ébattent dans les cours de récréation de nos écoles et les terrasses des cafés se remplissent de clients rieurs. Les touristes sont de retour dans notre belle région à la grande satisfaction du commerce qui craignait de finir exsangue. S’il n’y avait les masques, le gel et la distanciation, à s’y méprendre, on croirait que tout est redevenu comme avant.

Faut-il que tout redevienne comme avant ? Le « monde d’après » sera-t-il un copier-coller de celui d’avant ? N’avons-nous rien à retenir de ces mois de confinement ? Et si nous saisissions cette expérience inédite pour laisser venir quelques interrogations de fond ? Si nous en profitions pour réviser notre hiérarchie de valeurs et envisager quelques ajustements heureux de notre mode de vie.

Au sujet du temps, est-il inévitable de se laisser réenvahir par un rythme effréné avec son corollaire de stress permanent ? En ce qui concerne l’espace, ne serait-il pas heureux d’envisager notre mobilité autrement ? Quant à nos relations, allons-nous continuer à en prendre grand soin comme durant ces dernières semaines ? Et cette planète qui nous héberge, n’avons-nous pas à la respecter en optant pour des modes de consommation plus réfléchis et un style de vie plus sobre ? Quant à notre vie spirituelle, osons la déployer pour qu’elle féconde toutes les autres dimensions. Sans nul doute, de telles décisions seront favorables à une croissance … mais globale celle-là ! Faisons preuve d’audace, mettons les mains à la pâte pour bâtir demain autrement.
« Les temps sont accomplis : le règne de Dieu est tout proche. Convertissez-vous et croyez à la Bonne Nouvelle ». (Marc 1)

Abbé Pascal ROGER

« Une pause par jour » – 4 juillet 2020

Ste Élisabeth du Portugal

Première lecture – « Je ramènerai les captifs de mon peuple et je les planterai sur leur sol » (Am 9, 11-15) – Lecture du livre du prophète Amos

Ainsi parle le Seigneur : Ce jour-là, je relèverai la hutte de David, qui s’écroule ; je réparerai ses brèches, je relèverai ses ruines, je la rebâtirai telle qu’aux jours d’autrefois, afin que ses habitants prennent possession du reste d’Édom et de toutes les nations sur lesquelles mon nom fut jadis invoqué, – oracle du Seigneur, qui fera tout cela. Voici venir des jours – oracle du Seigneur – où se suivront de près laboureur et moissonneur, le fouleur de raisins et celui qui jette la semence. Les montagnes laisseront couler le vin nouveau, toutes les collines en seront ruisselantes. Je ramènerai les captifs de mon peuple Israël ; ils rebâtiront les villes dévastées et les habiteront ; ils planteront des vignes et en boiront le vin ; ils cultiveront des jardins et en mangeront les fruits. Je les planterai sur leur sol, et jamais plus ils ne seront arrachés du sol que je leur ai donné. Le Seigneur ton Dieu a parlé. – Parole du Seigneur.

Lire la suite

« Une pause par jour » – 3 juillet 2020

Saint Thomas, apôtre

Première lecture – « Intégrés dans la construction qui a pour fondations les Apôtres » (Ep 2, 19-22) – Lecture de la lettre de saint Paul Apôtre aux Éphésiens

Frères, vous n’êtes plus des étrangers ni des gens de passage, vous êtes concitoyens des saints, vous êtes membres de la famille de Dieu, car vous avez été intégrés dans la construction qui a pour fondations les Apôtres et les prophètes ; et la pierre angulaire, c’est le Christ Jésus lui-même. En lui, toute la construction s’élève harmonieusement pour devenir un temple saint dans le Seigneur. En lui, vous êtes, vous aussi, des éléments d’une même construction pour devenir une demeure de Dieu par l’Esprit Saint . – Parole du Seigneur.

Lire la suite

« Une pause par jour » – 2 juillet 2020

Première lecture – « Va, tu seras prophète pour mon peuple » (Am 7, 10-17) – Lecture du livre du prophète Amos

En ces jours-là, Amazias, le prêtre de Béthel, envoya dire à Jéroboam, roi d’Israël : « Amos prêche la révolte contre toi, en plein royaume d’Israël ; le pays ne peut plus supporter tous ses discours, car voici ce que dit Amos : “Le roi Jéroboam périra par l’épée, et Israël sera déporté loin de sa terre.” » Puis Amazias dit à Amos : « Toi, le voyant, va-t’en d’ici, fuis au pays de Juda ; c’est là-bas que tu pourras gagner ta vie
en faisant ton métier de prophète. Mais ici, à Béthel, arrête de prophétiser ; car c’est un sanctuaire royal, un temple du royaume. » Amos répondit à Amazias : « Je n’étais pas prophète ni fils de prophète ; j’étais bouvier, et je soignais les sycomores. Mais le Seigneur m’a saisi quand j’étais derrière le troupeau, et c’est lui qui m’a dit : “Va, tu seras prophète pour mon peuple Israël.” Écoute maintenant la parole du Seigneur, toi qui me dis : “Ne prophétise pas contre Israël, ne parle pas contre la maison d’Isaac.” Eh bien, voici ce que le Seigneur a dit : Ta femme devra se prostituer en pleine ville, tes fils et tes filles tomberont par l’épée, la terre qui t’appartient sera partagée au cordeau, toi, tu mourras sur une terre impure, et Israël sera déporté loin de sa terre. » – Parole du Seigneur.

Lire la suite

« Une pause par jour » – 1er juillet 2020

Première lecture – « Éloignez de moi le tapage de vos cantiques. Mais que la justice soit comme un torrent qui ne tarit jamais ! » (Am 5, 14-15.21-24) –Lecture du livre du prophète Amos

Cherchez le bien et non le mal, afin de vivre. Ainsi le Seigneur, Dieu de l’univers, sera avec vous, comme vous le déclarez. Détestez le mal, aimez le bien, faites régner le droit au tribunal ; peut-être alors le Seigneur, Dieu de l’univers, fera-t-il grâce à ce qui reste d’Israël. Je déteste, je méprise vos fêtes, je n’ai aucun goût pour vos assemblées. Quand vous me présentez des holocaustes et des offrandes, je ne les accueille pas ; vos sacrifices de bêtes grasses, je ne les regarde même pas. Éloignez de moi le tapage de vos cantiques ; que je n’entende pas la musique de vos harpes. Mais que le droit jaillisse comme une source ; la justice, comme un torrent qui ne tarit jamais ! – Parole du Seigneur.

Lire la suite

« Une pause par jour » – 30 juin 2020

Ss. Premiers martyrs de l’Eglise de Rome

Première lecture – « Quand le Seigneur Dieu a parlé, qui refuserait d’être prophète ? » (Am 3, 1-8 ; 4, 11-12) – Lecture du livre du prophète Amos

Écoutez cette parole que le Seigneur prononce contre vous, fils d’Israël, contre tout le peuple qu’il a fait monter du pays d’Égypte : « Je vous ai distingués, vous seuls, parmi tous les peuples de la terre ; aussi je vous demanderai compte de tous vos crimes. » Deux hommes font-ils route ensemble sans s’être mis d’accord ? Est-ce que le lion rugit dans la forêt sans avoir de proie ? Le lionceau va-t-il crier du fond de sa tanière sans avoir rien pris ? L’oiseau tombe-t-il dans le filet posé à terre sans y être attiré par un appât ? Le piège se relève-t-il du sol sans avoir rien attrapé ? Va-t-on sonner du cor dans une ville sans que le peuple tremble ? Un malheur arrive-t-il dans une ville sans qu’il soit l’œuvre du Seigneur ? – Car le Seigneur Dieu ne fait rien sans en révéler le secret à ses serviteurs les prophètes. Quand le lion a rugi, qui peut échapper à la peur ? Quand le Seigneur Dieu a parlé, qui refuserait d’être prophète ? « J’ai tout détruit chez vous, comme Dieu a détruit Sodome et Gomorrhe ; vous étiez comme un tison sauvé de l’incendie. Et vous n’êtes pas revenus à moi ! – oracle du Seigneur. C’est pourquoi, voici comment je vais te traiter, Israël ! Et puisque c’est ainsi que je vais te traiter, prépare-toi, Israël, à rencontrer ton Dieu. » – Parole du Seigneur.

Lire la suite