« Piments d’évangile – Retrouver la saveur du message de Jésus »

Vivre un quotidien nourri d’Évangile … qu’est-ce que cela signifie aujourd’hui ?

Aujourd’hui où, trop souvent, la consommation éclipse les questions de sens ;
Aujourd’hui où relier foi et engagement, cela ne va plus de soi ;
Aujourd’hui où l’Eglise institution déçoit plus qu’elle n’inspire;
Aujourd’hui où, pourtant, nos espérances restent vives.

L’équipe « Sens Vie et Foi » vous propose, avec Jean-Pol Gallez, un temps pour retrouver l’originalité et la saveur du message chrétien, identifier ensemble en quoi il peut nourrir et éclairer nos engagements et nos quotidiens.

Jean-Pol Gallez, jeune docteur en théologie de l’Université Catholique de Louvain, nous partagera ses pistes de réflexions. Il s’inspire de la pensée de Joseph Moingt, jésuite, l’un des plus stimulants théologiens d’aujourd’hui, auquel il a consacré sa thèse de doctorat.

Méthode participative

* Exposés – échanges – débats
* Carrefours d’appropriation et de création
* Célébration
* Temps de détente en soirée

À ASSESSE les 1er et 2 avril 2019

Bienvenue à toutes et tous ! 

Plus d’infos ici !

 

Le meilleur jeûne par le Pape François

« Je recommande ce qui suit comme le meilleur jeûne pendant ce Carême.

• Jeûnez de mots offensants et transmettez seulement des mots doux et tendres
• Jeûnez d’insatisfaction/ d’ingratitude et remplissez-vous de gratitude.
• Jeûnez de colère et remplissez-vous de douceur et de patience.
•Jeûnez de pessimisme et soyez optimiste.
• Jeûnez de soucis et ayez confiance en Dieu
• Jeûnez de lamentations et prenez plaisir aux choses simples de la vie.
• Jeûnez de stress et remplissez-vous de prière.
• Jeûnez de tristesse et d’amertume, et remplissez votre cœur de joie.
• Jeûnez d’égoïsme, et équipez-vous de compassion pour les autres.
• Jeûnez d’impiété et de vengeance, et soyez remplis d’actes de réconciliation et de pardon.
• Jeûnez de mots et équipez-vous de silence et de la disponibilité à écouter les autres.

Si nous pratiquons tous ce style de jeûne, notre quotidien sera rempli de paix, de joie, de confiance les uns dans les autres et de vie. »

Publié par le Pape François en 2017 et partagé par le Père Tommy Scholtès dans une publication FB (9 mars 2019)

Après-midi Co-PAIN du mercredi 20 mars

L’après midi Co-PAIN se prépare tout doucement ! 🙂 

RDV le mercredi 20 mars de 13h30 à 17h à l’église de Gedinne ... pour passer une belle après midi tous ensemble !

Au programme : jeux – chants – prière – temps de célébration – goûter partagé … 

Les familles sont invitées à nous rejoindre à 16h pour ce temps de célébration et pour le goûter partagé qui suivra !

Merci et bonne journée !

Véro, le doyen Casmir et les catés de 3ème de tout le doyenné.

La réco du doyenné de Gedinne/Bouillon approche … il est temps de vous inscrire !

  • Un temps pour se mettre à l’écoute de la Parole…
  • Un temps pour chercher Dieu dans le silence et la prière…
  • Un temps pour se retrouver et vivre ensemble la fraternité…

Les doyennés de Gedinne et Bouillon vous proposent leur

RÉCOLLECTION ANNUELLE

à l’Abbaye DE CORDEMOY à BOUILLON

LE SAMEDI 23 MARS DE 9h30 À 16H

Prédication : JACQUES DELCOURT – Diacre permanent et Membre d’ENTRAIDE et FRATERNITÉ

INSCRIPTION : Marie-Josée ROY – 061/511 317 – 0479/868 260 – roy.mj@skynet.be au plus tard le 15 mars

 Paf : 15 euros 

La participation financière ne doit pas être un obstacle

Editeur responsable : Abbé Casmir Nnubia – GSM 0474/630 388

« Une pause par jour » – 18 mars 2019

Première lecture – « Nous avons péché, nous avons commis l’iniquité » (Dn 9, 4-10) – Lecture du livre du prophète Daniel

Je fis au Seigneur mon Dieu cette prière et cette confession : « Ah ! toi Seigneur, le Dieu grand et redoutable, qui garde alliance et fidélité à ceux qui l’aiment et qui observent ses commandements, nous avons péché, nous avons commis l’iniquité, nous avons fait le mal, nous avons été rebelles, nous nous sommes détournés de tes commandements et de tes ordonnances. Nous n’avons pas écouté tes serviteurs les prophètes, qui ont parlé en ton nom à nos rois, à nos princes, à nos pères, à tout le peuple du pays. À toi, Seigneur, la justice ; à nous la honte au visage, comme on le voit aujourd’hui pour les gens de Juda, pour les habitants de Jérusalem et de tout Israël, pour ceux qui sont près et pour ceux qui sont loin, dans tous les pays où tu les as chassés, à cause des infidélités qu’ils ont commises envers toi. Seigneur, à nous la honte au visage, à nos rois, à nos princes, à nos pères, parce que nous avons péché contre toi. Au Seigneur notre Dieu, la miséricorde et le pardon, car nous nous sommes révoltés contre lui, nous n’avons pas écouté la voix du Seigneur, notre Dieu, car nous n’avons pas suivi les lois qu’il nous proposait par ses serviteurs les prophètes. » – Parole du Seigneur.

Lire la suite

« Une pause par jour » – 17 mars 2019

Première lecture – Le Seigneur conclut une alliance avec Abraham, le croyant (Gn 15, 5-12.17-18) – Lecture du livre de la Genèse

En ces jours-là, le Seigneur parlait à Abraham dans une vision. Il le fit sortir et lui dit : « Regarde le ciel, et compte les étoiles, si tu le peux… » Et il déclara : « Telle sera ta descendance ! » Abram eut foi dans le Seigneur et le Seigneur estima qu’il était juste. Puis il dit : « Je suis le Seigneur, qui t’ai fait sortir d’Our en Chaldée pour te donner ce pays en héritage. » Abram répondit : « Seigneur mon Dieu, comment vais-je savoir que je l’ai en héritage ? » Le Seigneur lui dit : « Prends-moi une génisse de trois ans, une chèvre de trois ans, un bélier de trois ans, une tourterelle et une jeune colombe. » Abram prit tous ces animaux, les partagea en deux, et plaça chaque moitié en face de l’autre ; mais il ne partagea pas les oiseaux. Comme les rapaces descendaient sur les cadavres, Abram les chassa. Au coucher du soleil, un sommeil mystérieux tomba sur Abram, une sombre et profonde frayeur tomba sur lui. Après le coucher du soleil, il y eut des ténèbres épaisses. Alors un brasier fumant et une torche enflammée passèrent entre les morceaux d’animaux. Ce jour-là, le Seigneur conclut une alliance avec Abram en ces termes : « À ta descendance je donne le pays que voici, depuis le Torrent d’Égypte jusqu’au Grand Fleuve, l’Euphrate. » – Parole du Seigneur.

Lire la suite

« Une pause par jour » – 16 mars 2019

Première lecture – « Tu seras un peuple consacré au Seigneur ton Dieu » (Dt 26, 16-19) – Lecture du livre du Deutéronome

Moïse disait au peuple d’Israël : « Aujourd’hui le Seigneur ton Dieu te commande de mettre en pratique ces décrets et ces ordonnances. Tu veilleras à les pratiquer de tout ton cœur et de toute ton âme. Aujourd’hui tu as obtenu du Seigneur cette déclaration : lui sera ton Dieu ; toi, tu suivras ses chemins, tu garderas ses décrets, ses commandements et ses ordonnances, tu écouteras sa voix. Aujourd’hui le Seigneur a obtenu de toi cette déclaration : tu seras son peuple, son domaine particulier, comme il te l’a dit, tu devras garder tous ses commandements. Il te fera dépasser en prestige, renommée et gloire toutes les nations qu’il a faites, et tu seras un peuple consacré au Seigneur ton Dieu, comme il l’a dit. » – Parole du Seigneur.

Lire la suite

« Une pause par jour » – 15 mars 2019

Première lecture – « Prendrais-je donc plaisir à la mort du méchant, et non pas plutôt à ce qu’il se détourne de sa conduite et qu’il vive ? » (Ez 18, 21-28) – Lecture du livre du prophète Ézékiel

Ainsi parle le Seigneur Dieu : Si le méchant se détourne de tous les péchés qu’il a commis, s’il observe tous mes décrets, s’il pratique le droit et la justice, c’est certain, il vivra, il ne mourra pas. On ne se souviendra d’aucun des crimes qu’il a commis, il vivra à cause de la justice qu’il a pratiquée. Prendrais-je donc plaisir à la mort du méchant – oracle du Seigneur Dieu –, et non pas plutôt à ce qu’il se détourne de sa conduite et qu’il vive ? Mais le juste, s’il se détourne de sa justice et fait le mal en imitant toutes les abominations du méchant, il le ferait et il vivrait ? Toute la justice qu’il avait pratiquée, on ne s’en souviendra plus : à cause de son infidélité et de son péché, il mourra ! Et pourtant vous dites : « La conduite du Seigneur n’est pas la bonne. » Écoutez donc, fils d’Israël : est-ce ma conduite qui n’est pas la bonne ? N’est-ce pas plutôt la vôtre ? Si le juste se détourne de sa justice, commet le mal, et meurt dans cet état, c’est à cause de son mal qu’il mourra. Si le méchant se détourne de sa méchanceté pour pratiquer le droit et la justice, il sauvera sa vie. Il a ouvert les yeux et s’est détourné de ses crimes. C’est certain, il vivra, il ne mourra pas. – Parole du Seigneur.

Lire la suite