Belle réflexion …

Tu es célibataire et tu manques de compagnie.
Tu es en couple et tu manques de liberté.
Tu travailles et tu manques de temps.
Tu as trop de temps libre et tu aimerais travailler.
Tu es jeune et tu veux grandir pour faire les choses des adultes.
Tu es adulte et tu aimerais faire les choses des jeunes.
Tu es dans ta ville mais tu aimerais vivre ailleurs.
Tu es ailleurs mais tu aimerais retourner dans ta ville…
Il est peut-être temps d’arrêter de regarder toujours ce qui nous manque et de commencer à vivre dans le présent, vraiment apprécier ce que nous avons.
Profitez de l’arôme de votre maison avant d’ouvrir la porte et de sortir chercher les parfums du monde.
Parce que rien n’est donné pour être acquis, et tout est un cadeau.
Donne-lui de la valeur…
Oscar Travino

Merci à Emily pour cette jolie découverte ! 

En cette période de fin d’année, la fête peut être ailleurs.

« La main qu’on nous tend c’est une fête. Deux corps qui prennent le temps de se découvrir, c’est une fête. Le sourire d’un vieil homme que l’on aide à descendre du bus, c’est une fête. Le rire d’un enfant c’est une fête. L’oiseau recueilli qui s’envole à nouveau c’est une fête. Des amis qui parlent toute la nuit sans écran, sans lumière, sans bruit, c’est une fête. Le silence d’un matin d’hiver dans les montagnes c’est une fête. Une lettre manuscrite c’est une fête. Quelqu’un qui nous écoute c’est une fête. L’arbre planté qui donne ses premiers fruits c’est une fête. Le ciel étoilé qu’on redécouvre c’est une fête. »

Extrait de la Lettre à la Fête – Site internet : 

Lettre à la Fête : « On nous dit que c’est une période spéciale dont tu es la prêtresse »