« Donnons tout son sens à la Vie » 

Chers diocésains,

Dans le contexte actuel, il est de plus en plus évident que chacun, croyant ou pas, a besoin d’un message d’espoir. Notre Eglise diocésaine, à l’occasion de la fête de Pâques, souhaite partager son espérance. 
Dès ce week-end des 27 et 28 mars, nous vous demandons de lever un coin du voile en donnant, via le message de notre évêque, les grandes lignes de cette opération « Donnons tout son sens à la Vie ».
Déjà un grand merci pour votre participation.

Avec les doyens principaux, Mgr Warin et les membres du conseil épiscopal ont décidé de proposer, au niveau de l’Eglise diocésaine, un geste significatif. ll ne s’agit nullement d’un mouvement d’ humeur, ni de grogne MAIS d’un geste d’espérance.
Une bannière avec le message « Donnons tout son sens à la Vie » et quatre hashtags ( # spiritualité,  # relations,  # culture et # santé) est en cours d’impression. Ce sont 150 exemplaires – offerts par l’Evêché – de cette bannière verticale (3m de haut sur 1m de large) qui seront réalisés par une entreprise de notre diocèse.
Il n’est pas nécessaire que toutes les églises aient leur bannière. Ces bannières seront disponibles dès le vendredi 2 avril. A retirer, entre 10 et 14h, à l’église de Marloie, chez l’abbé François Barbieux. 
Pour ce qui est des modalités pratiques : choix des églises, organisation du retrait des bannières, distribution… merci de vous organiser en doyenné.

Le jour de Pâques
L’opération « Donnons tout son sens à la Vie » ne s’arrête pas là. Elle se déploie le dimanche 4 avril, jour de Pâques… Ce jour-là nous vous proposons de créer une brève animation autour de cette bannière.
Voici quelques idées.
  • Rassemblement statique, en extérieur, de 50 personnes max qui portent le masque. Un tel rassemblement permis par l’arrêté ministériel doit recevoir l’aval du bourgmestre.
  • Inviter les participants à porter un vêtement blanc (un pull, un foulard…), la couleur blanche symbolisant la lumière, la résurrection…
  • Pourquoi ne pas convier à ce rassemblement un artiste local pour une brève animation (un chant, un morceau de guitare…) ? Le cultuel rejoint le culturel et inversement.
  • Pourquoi ne pas avoir une pensée aussi pour le monde médical, de l’aide à la personne …
  • Le diocèse a demandé à Philippe Vauchel, homme de théâtre, de rédiger un texte d’espérance. Il pourra être lu lors de ce rassemblement. Tout le monde n’a pas la fibre d’un artiste pour déclamer un texte, pour en révéler toute sa beauté. Un enregistrement MP3 réalisé par Philippe Vauchel lui-même sera mis, dans les prochains jours, à votre diffusion. Il suffirai alors de le diffuser.
  • Il est demandé encore, le jour de Pâques, de faire sonner les cloches à toutes volées à 12h30. Elles pourraient ouvrir ou conclure le rassemblement.

Par ailleurs, une reproduction de la bannière en format A4 sera mise à disposition des paroisses. Pourquoi ne pas en faire des photocopies que les familles retireraient, le jour de Pâques, à l’église et afficheraient aux fenêtres de leur habitation. Ce pourrait être l’occasion d’un moment de prière, en famille, entre amis, dans l’église où le cierge pascal brillerait, signe de résurrection, de Présence, en respectant bien sûr les mesures sanitaires.
Le slogan sera aussi proposé dans un format permettant l’impression d’une banderole à placer à lunette arrière des voitures. Des filtres seront à disposition pour habiller les pages Facebook, les sites internet… Nous les mettrons également à disposition très prochainement. Pour récupérer les différents PDF, cliquez ici :
– Affiche « Sens à la Vie »
– Badge « Sens à la Vie »
– Bannière « Sens à la Vie »
– Voiture « Sens à la Vie »

Message pascal

Chers diocésains,
 
À l’entame de cette semaine sainte, alors que le regard se porte vers Pâques, nous voudrions vous exhorter à l’espérance.
Il est de notre mission chrétienne et d’une urgence toute particulière en ce temps de pandémie, d’être ferment de cette espérance pour le monde.
« Soyez prêts à tout moment (…) de rendre raison de l’espérance qui est en vous. » 1P3,15
 
C’est pourquoi, nous vous invitons :
 

  • À cultiver l’espérance en mettant au cœur de nos préoccupations le bien de l’être humain considéré dans toutes ses dimensions.
  • À cultiver l’espérance en refusant les enfermements de la peur et des discours anxiogènes.
  • À cultiver l’espérance en regardant l’avenir à bâtir ensemble convaincu qu’il est riche de promesses.
  • À cultiver l’espérance en vivant la solidarité au quotidien, antidote efficace contre le repli sur soi et la solitude.
  • À cultiver l’espérance en rivalisant d’attention les uns pour les autres.
  • À cultiver l’espérance parce que la Vie triomphe toujours de la mort.

 
Dans cet esprit, les doyens principaux se joignent à nous pour inviter toutes les communautés chrétiennes du diocèse à proposer autour d’elles une action symbolique sur le thème « Donnons tout son sens à la Vie ».
Concrètement, le dimanche de Pâques, les cloches sonneront à 12h30 invitant chacun à rejoindre les lieux choisis par les responsables pastoraux pour une manifestation statique d’une durée d’une quinzaine de minutes. On veillera à se munir d’un vêtement, foulard ou linge de couleur blanche signe de résurrection.
Au lieu choisi, un texte composé par un artiste, Philippe Vauchel, sera proclamé. Une bannière sera installée sur plus de 150 églises du diocèse rappelant le thème : « Donnons tout son sens à la Vie » et le déclinant dans les domaines de la santé, de la culture, des relations et de la spiritualité, tous essentiels à la vie humaine.
 
Nous vous invitons à vous mobiliser joyeusement pour faire résonner l’heureuse nouvelle de la Résurrection et ainsi apporter un encouragement puissant à espérer contre toute espérance.
 
Nous vous souhaitons une fervente semaine sainte et une lumineuse fête de Pâques, fête de la Vie par excellence.
 
Monseigneur Pierre WARIN                     
Chanoine Bruno DEKREM (doyen de Namur)
Abbé Pascal ROGER (doyen d’Arlon)

Vidéo conférence d’Entraide et Fraternité dans le secteur Bièvre/Daverdisse

 

 

 

Une bonne quinzaine de participants du doyenné de Gedinne et même de plus loin, ont vécu le vendredi 12 mars une vidéo- conférence de sensibilisation et d’échanges autour de la campagne de Carême 2021.

Monsieur Jean-Pol Gallez, permanent à Entraide et Fraternité, a expliqué que l’association avait 60 ans et que son action avait débuté en République Démocratique du Congo en 1961 (Famine au Kasaï).

L’abbé Casmir Nnubia a accueilli les participants en précisant que, Covid ou pas, nous sommes tous invités à partager et que l’organisation a besoin de nous tous.

Monsieur Gallez a expliqué que nous vivons une crise planétaire, que le Nord et le Sud connaissent les mêmes problèmes sociaux, économiques ou climatiques et que, par conséquent, des solutions mondiales sont à créer. Il a rappelé les missions principales d’Entraide et Fraternité : 

  • partenariat avec des associations de confiance sur place avec qui existe un lien ancien 
  • axe de l’éducation 
  • axe du plaidoyer politique (interroger pour faire changer structurellement des choses au point de vue politique)

La parole a alors été donnée à deux témoins de ce qui se vit au Congo : Monsieur Jean-Marie Bosmans et l’abbé Macaire Gitango. Ces derniers ont créée une ASBL « Lukuga – Beauvechain » qui vient en aide aux habitants de Lukuga (650 km au sud de Kinshasa), village natal de l’abbé Macaire. Les différentes réalisations successives sur place ont été la construction d’un dispensaire, d’une bibliothèque, de panneaux photovoltaïques pour fournir l’électricité aux deux bâtiments précités, d’un moulin à vent (farine), projet en agroforesterie (acacia et manioc)…  tout ceci en se rendant compte sur place des besoins des habitants et en travaillant avec des gens sur le terrain. Pour conclure sa prise de parole, Monsieur Bosmans a dit que tout doit partir du terrain et que si ça vient « d’en haut » ça ne marche pas … 

Monsieur Gallez et l’abbé Casmir ont conclu la soirée en remerciant tous les participants et un « Alléluia congolais » a été entonné par les participants. 

Voici les infos pratiques pour montrer sa solidarité avec le Congo dans le cadre de la campagne : https://www.entraide.be/ et https://www.annulerladette.be/

Véro

Action de solidarité du club Soroptimist Vierre-Lesse pour lutter contre la violence faite aux femmes

Bonjour,

 

Dans le cadre de ses actions, et plus particulièrement la lutte contre la violence faite aux femmes, le club Soroptimist Vierre-Lesse a le plaisir de vous proposer un service « Take away” le samedi 13 mars 2021.

Si cela vous intéresse, vous trouverez, en pièce jointe, tous les renseignements utiles.

 

Avec mes meilleurs sentiments,

Michelle MALDAGUE,
Présidente.

Carême 2021 : l’entraide et la fraternité, plus que jamais !

Depuis 60 ans, Entraide et Fraternité a créé des relations partenariales durables dans les pays du Sud.

Pour un monde plus juste, vous êtes invité à participer à ce mouvement de solidarité avec les populations les plus vulnérables de la planète et particulièrement le Congo RDC cette année

  • en faisant un don sur le compte BE68 0000 0000 3434 d’Entraide et Fraternité.
  • en signant la pétition en vue de l’annulation de la dette des pays du Sud, soit en ligne sur entraide.be (www.annulerladette.be),  soit à la sortie des messes .
  • en participant à une rencontre virtuelle sur le vécu du Congo le vendredi 12 mars 2021 à 19h15: vidéos relatives aux projets initiés par les partenaires du KasaÏ, information sur la dette, témoignage par l’Abbé Macaire Gitango, débat.
Merci de bien vouloir informer Michelle Evrard (par mail  à l’adresse suivante michelle.evrard@skynet.be ou par téléphone au n° 0479/63.94.34) de votre souhait de participation à cette soirée  afin qu’un lien de connexion vous soit envoyé.
Si certaines personnes ont des difficultés avec internet, merci de le signaler car une solution alternative sera proposée afin de permettre la participation.
Soyons solidaires avec les familles paysannes congolaises, aidons-les à construire une vie digne et sans faim. Déjà merci !

Carême 2021, l’entraide et la fraternité, plus que jamais !

En cette période bousculée par la grave crise sanitaire mondiale, le chemin de conversion du Carême s’offre à toutes les personnes qui le veulent comme un temps pour se mettre encore plus singulièrement à l’écoute de l’Esprit de Dieu – esprit de vie et de justice – et pour s’ouvrir avec le regard de la foi aux plus vulnérables des sœurs et des frères de notre grande famille humaine.

Il y a soixante ans, l’Église de Belgique lançait un appel à l’entraide et la fraternité au moment du Carême pour soulager les populations du Kasaï, en RD Congo, d’une terrible famine. Depuis lors, Entraide et Fraternité, service d’Église et organisation non gouvernementale de solidarité internationale, n’a de cesse de répondre avec vous à l’exigence évangélique de justice et d’amour du prochain.

Aujourd’hui, la faim tue toujours en RDC et ce pays, pourtant si riche en ressources naturelles, dépense davantage pour le remboursement de sa dette extérieure que pour financer le secteur de la santé ou l’éducation. Dans ces conditions, l’annulation de la  dette meurtrière ne doit pas être considérée comme une option mais comme une question de survie.

Signez la pétition contre la dette des pays du Sud

C’est pourquoi Entraide et Fraternité mène une campagne pour l’annulation de la dette des pays du Sud, pour instaurer plus de justice et permettre aux citoyens et citoyennes de ces pays de faire respecter leurs droits, à commencer par le droit à l’alimentation et à la souveraineté alimentaire.

Le pape François appelait dès le début de la pandémie à soulager les pays pauvres d’une dette qui entrave l’accès des populations aux droits humains. Plus d’un demi-milliard de personnes pourraient basculer dans la pauvreté des suites de la crise du coronavirus. Face à cette situation insoutenable, les États ont un rôle essentiel à jouer pour protéger les populations, notamment en soutenant l’agriculture paysanne et en renforçant les services publics et la protection sociale. Or, ces mesures vitales apparaissent aujourd’hui,  encore plus qu’hier, incompatibles avec le paiement de la dette dont le poids s’est encore alourdi avec la nouvelle crise. Signez en ligne sur www.entraide.be.

Le partage au temps du coronavirus

Nos partenaires congolais travaillent au quotidien pour pallier ce manque de moyens publics consacrés aux besoins de base de la population, en particulier l’agriculture et l’alimentation. Au cœur des projets d’agriculture paysanne soutenus par Entraide et Fraternité, l’agroécologie apparaît comme un levier de changement vers un respect du droit à l’alimentation.

Quelle que soit la forme que prend la collecte cette année, les WE des 13-14 mars et 27-28 mars restent dédiés au sein de l’Église de Belgique au soutien aux projets des partenaires dans pas moins de 15 pays, tous plus porteurs de vie les uns que les autres.

Vous pouvez faire votre don de Carême sur le compte BE68 0000 0000 3434 d’Entraide et Fraternité, en ligne sur www.entraide.be ou encore via les réseaux sociaux de l’ONG (Facebook et Instagram). Une attestation fiscale est délivrée pour tout don de 40 € minimum par an.

Bon et fécond Carême à toutes et à tous. Merci pour votre solidarité généreuse.

Pour plus d’informations sur le Carême de partage (pistes de célébration, poster de Carême, vidéos, documents d’analyse sur la dette, projets à soutenir…) : www.entraide.beinfo@entraide.be – 02 227 66 80.