Guerre en Ukraine : deux prêtres namurois se rendent sur place

Mercredi des Cendres, le 2 mars. Le pape François a demandé une journée de jeûne et de prière pour la paix en Ukraine. L’abbé Gianpaolo Cesareo, prêtre à Jambes-Velaine, se demande s’il ne peut pas faire plus que ça… Pourquoi ne pas remplir un véhicule et aller aider sur place ? Avec l’abbé Ireneusz Gosk, il part avec une camionnette remplie de dons… et revient avec une famille ukrainienne.

En ce matin du Mercredi des Cendres, l’abbé Gianpaolo se demande comment venir en aide au peuple ukrainien. Dans son for intérieur, il sent qu’il doit agir. Lors de la prière des laudes, la Parole de Dieu l’éclaire : il faut venir en aide aux opprimés, il faut accueillir la veuve et l’orphelin. Il cherche un confrère pour le suivre dans son aventure. Il appelle l’abbé Ireneusz Gosk, prêtre à Bouillon et d’origine polonaise. Ils contactent leur évêque pour recevoir son accord. Après avoir vérifié si une démarche pareille est bien légale, Mgr Warin les encourage et les bénit. Commence alors une récolte de dons : nourriture, produits d’hygiène corporelle, médicaments, couvertures… En quelques heures, ils ont pu remplir une camionnette prêtée pour l’occasion par le Séminaire de Namur. En route !

Les voilà partis pour la Pologne en début de soirée, mais… avant d’arriver à la frontière belge : panne de moteur ! Ils ne baissent pas les bras et trouvent une grande voiture à Bouillon : après avoir fait un choix parmi les dons reçus, ils embarquent l’essentiel dans la nouvelle voiture et redémarrent. Le duo arrive dans le sud de la Pologne le matin. Ils déposent les dons dans un centre de récolte polonais (qui redistribue ensuite le matériel vers différents centres de réfugiés) ; le centre se trouve dans la maison natale d’Edith Stein (co-patronne de l’Europe). 

Lire la suite

Crise en Ukraine : Les évêques de Belgique invitent à une intense solidarité

Les évêques de Belgique sont profondément marqués par le vécu des Ukrainiens, ils invitent les chrétiens à exprimer de différentes manières, leur solidarité avec le peuple Ukrainien.

D’abord, par le biais de Caritas, ONG mandatée par les évêques. Cela permet à la fois une professionnalisation de l’aide et une structure financière sûre. Caritas est membre du Consortium 12-12.Soutien par Caritas

Le personnel et les volontaires de Caritas Ukraine fournissent diverses formes d’aide humanitaire. Ils fournissent de la nourriture et de l’aide médicale, organisent des secours psychologiques et mettent en place des « abris » où les victimes peuvent obtenir une protection. Les dons sont les bienvenus au BE88 0000 0000 4141 avec la référence « 4150 Ukraine ». Info :  www.caritasinternational.be Les dons donnent lieu à déduction fiscale.Premier accueil des réfugiés

Les évêques recommandent aussi de se joindre aux initiatives publiques qui organisent le premier accueil de réfugiés. Les autorités fédérales ont lancé le site http://www.info-ukraine.be, dont l’objectif est de centraliser toutes les informations utiles sur la situation en Ukraine et son impact sur notre pays, et les indications pour accueillir. Un numéro d’information est également prévu : 02/488 88 88.Toutes les familles qui le peuvent sont invitées à accueillir, en particulier des mamans avec enfants, des personnes plus âgées, qui ont fui leur pays. Les communautés religieuses et les paroisses sont invitées à en faire autant. Elles pourront aussi mettre à la disposition des lieux de rencontre, pour les repas ou autres, ou contribuer à fournir repas et boissons aux réfugiés qui attendent d’être accueillis.Prière

Les évêques invitent enfin à une prière intense pour la Paix.

Le Cardinal J. De Kesel, le Nonce Apostolique, Mgr F. Coppola, et Mgr Lonchyna, administrateur apostolique pour l’Eparchie, concélébreront une messe trilingue pour la Paix, ce dimanche 13 mars à 17h à la cathédrale des Saints Michel et Gudule, en présence de membres de la Communauté ukrainienne. Des chorales ukrainiennes rehausseront la liturgie.Les évêques remercient tous ceux et celles qui se sont déjà rendus disponibles pour les aides nécessaires. SIPI11.03.2021

L’évêque invite à prier pour la paix…

À la suite des tristes événements en Ukraine, le Pape François a invité tous les fidèles à prier et à jeûner pour la paix à l’occasion du Mercredi des Cendres, ce 2 mars.Notre évêque invite le diocèse tout entier à s’unir spirituellement à la prière pour la paix qui se déroulera ce lundi 28 février à 18h30, au sanctuaire de Notre-Dame de Beauraing.Tous les diocésains sont invités à cette prière qui se déroulera sous la forme d’un chapelet pour la paix en Ukraine et en Europe.Service de Pastorale liturgiquedu Diocèse de NamurLe 25 février 2022