Le coup de pouce du sacrement des malades…

Ce mardi, à Daverdisse, a eu lieu une eucharistie au cours de laquelle les personnes qui le souhaitaient ont reçu le sacrement des malades.

La chorale de la paroisse a animé l’office. Dans son homélie, l’abbé Casmir a dit que comme chrétien cet état actuel de la santé nous invite à prendre vivement conscience du vrai sens de notre vie ainsi que ses limites ou fragilités. Le sacrement des malades n’est pas une action magique mais ce qui fait son efficacité, c’est la rencontre entre la foi de l’Église et notre foi. On est donc invité à tenir bon à travers tous les obstacles et pour y arriver, il faut prier. C’est le message de la transfiguration choisie pour aujourd’hui.  Jésus nous donne un exemple. C’est évident dans l’Évangile que Jésus se met en prière et il a souvent parlé de la prière à ses disciples. Aujourd’hui, il nous invite aussi à vivre une expérience de prière dans cette célébration de l’onction sainte. Heureusement la prière nous mène à une sérénité en Dieu. En tous les cas, nous sommes transformés par  la prière si nous le voulons bien. Les choses et les personnes apparaissent tout autre après un moment de PRIÈRE Enveloppons tout de notre PRIÈRE, mes chers frères et sœurs. C’est là, la force incroyable d’un vrai croyant. Voilà un message pour aujourd’hui et pour toujours. En fait, Dieu n’est pas celui qui envoie la souffrance mais il est celui qui souffre avec nous. 

Après l’eucharistie, un goûter offert par la paroisse a réuni les personnes présentes dans un moment de partage et de convivialité.

Voici quelques photos souvenir.

Merci à l’abbé Casmir pour avoir permis l’accès à son homélie.

 

 

 

 

 

 

 

Sainte Rita toujours vénérée dans la région de Bièvre.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Dans la région de Bièvre, Sainte Rita est très vénérée ; il y a même une chapelle qui lui est dédiée et il y a beaucoup de « visiteurs ». Ce jeudi 24 mai, a eu lieu une eucharistie, en présence de 75 personnes,  en l’honneur de la sainte au patro Saint Hubert de Bièvre suivie d’un repas convivial. Des personnes ont présenté spontanément quelques intentions. Dans son homélie, l’abbé Casmir a mis l’accent sur quelques traits de la personnalité de Sainte Rita : « Elle est une femme qui a vécu ce qu’elle croyait … Comme épouse, par son amour patient, elle parvient à convertir son mari agressif et à connaître enfin le bonheur avec lui ; comme maman, elle vit, de façon inimaginable, la pratique du pardon et elle essaye de la transmettre à ses enfants ainsi qu’à son entourage. Comme veuve, elle ne laisse pas tomber les bras, mais elle va de l’avant, dans la certitude qu’elle peut compter sur notre Seigneur, en cherchant dans la prière, ce que Dieu attend d’elle. Et comme Marie (que nous fêtons ce mois du mai), elle disait «Seigneur, que ta volonté soit faite». Comme religieuse, elle essaye de vivre jusqu’au bout le don de sa vie. En plus, c’est en s’appuyant sur le Seigneur qu’elle a maîtrisé les situations les plus misérables ou désespérées. Elle a une patience devant tout et surtout devant la souffrance. L’abbé Casmir a conclu en disant : Sans doute mes chers frères et sœurs, celui ou celle qui croit, est celui ou celle qui a la patience surtout devant la souffrance. Comme Sainte Rita, croyons simplement. « Moi, »nous dit-elle, «  je n’ai jamais fait de calculs humains avec Dieu. Je n’ai pas pensé aux avantages terrestres, ni à la récompense céleste. J’ai simplement aimé. »

L’apéritif et le repas, préparés et servis par une équipe de bénévoles, ont été partagés par 70 personnes. Pour égayer encore la soirée, une animation musicale a été présentée par Catherine et Colette et Viviane ont joué quelques sketchs !

Merci à l’abbé Casmir pour avoir autorisé l’accès à son homélie. 

V.P.

Journée internationale de la personne handicapée

Comme « Pastorale diocésaine de la personne handicapée », nous nous sentons interpellés par «la journée internationale de la personne handicapée».

Le week-end des 2 et 3 décembre, chaque paroisse, tous les chrétiens sont invités à dire la prière :

Père  de toute bonté.

Merci pour la nature, si belle, que tu crées.

Merci pour les élans de fraternité que tu mets en mon cœur.

Pour toi, je ne suis pas défini par tel ou tel de mes handicaps.

Tu murmures à mon cœur : « Tu as du prix à mes yeux et je t’aime ».

En me tenant dans l’existence, tu me donnes une dignité que rien ni personne ne pourront me ravir.

Merci Seigneur pour la relation unique que tu lies avec moi en me révélant mon vrai nom.

Jésus, toi le frère universel.

Merci pour ton exemple d’attention et de tendresse envers les personnes fragilisées.

Donne-moi ton regard sur moi-même et sur les autres.

Fortifie les familles qui doivent discerner lors de grossesses difficiles.

Réconforte les personnes que le handicap a rendues plus dépendantes et celles qui perdent le sens de leur vie.

Esprit d’amour et de réconciliation.

Tu sondes les profondeurs du Père et du Fils et tu m’introduis dans votre communion d’amour.

Esprit de vérité, tu m’apprends à vivre dans la persévérance, à être attentif à mes frères et à les servir.

Donne à la communauté d’être accueillante à toute personne handicapée.

Clarifie le regard de chacun pour qu’il puisse partager ton espérance d’un monde ouvert et solidaire.

Père, Fils et Saint Esprit, oh Trinité source de vie, donne –moi de respecter et d’aimer l’autre quel qu’il soit.

Je te le demande avec confiance et espérance.

Amen.

Sacrement des malades dans le secteur de Bièvre/Daverdisse.

Chaque année, dans le secteur de Bièvre/Daverdisse, a lieu une eucharistie au cours de laquelle le sacrement des malades est donnée aux personnes qui le souhaitent.

Cette année, celle ci a été célébrée par les abbés Goffin et Dussart à Bellefontaine le mardi 23 mai.

Après la messe, un goûter convivial a rassemblé la cinquantaine de participants dans le fond de l’église.

Merci à toutes les personnes qui ont organisé l’eucharistie ou/et préparé ce goûter.

Le sacrement des malades pour (re) donner force et courage !

Ce 26 mai, à Haut-Fays, à 15h, la messe des malades avec l’onction a réuni des paroissiens de tout le secteur de Bièvre/Daverdisse.
Cette messe a été célébrée par les prêtres du secteur : l’abbé José Dussart et l’abbé Chrétien Ekumé.
La chorale de Haut-Fays, renforcée par des choristes de la chorale inter-paroissiale de Bièvre, a animé l’office.
Après l’eucharistie, une collation a été servie à la salle en face de l’église.
Véro