« Une pause par jour » – 24 octobre 2020

S. Antoine-Marie Claret, évêque

Première lecture – « Celui qui est la Tête, c’est le Christ ; par lui tout le corps poursuit sa croissance » (Ep 4, 7-16) – Lecture de la lettre de saint Paul apôtre aux Éphésiens

Frères, à chacun d’entre nous, la grâce a été donnée selon la mesure du don fait par le Christ. C’est pourquoi l’Écriture dit : Il est monté sur la hauteur, il a capturé des captifs, il a fait des dons aux hommes. Que veut dire : Il est monté ? – Cela veut dire qu’il était d’abord descendu dans les régions inférieures de la terre. Et celui qui était descendu est le même qui est monté au-dessus de tous les cieux pour remplir l’univers. Et les dons qu’il a faits, ce sont les Apôtres, et aussi les prophètes, les évangélisateurs, les pasteurs et ceux qui enseignent. De cette manière, les fidèles sont organisés pour que les tâches du ministère soient accomplies et que se construise le corps du Christ, jusqu’à ce que nous parvenions tous ensemble à l’unité dans la foi et la pleine connaissance du Fils de Dieu, à l’état de l’Homme parfait, à la stature du Christ dans sa plénitude. Alors, nous ne serons plus comme des petits enfants, nous laissant secouer et mener à la dérive par tous les courants d’idées, au gré des hommes qui emploient la ruse pour nous entraîner dans l’erreur. Au contraire, en vivant dans la vérité de l’amour, nous grandirons pour nous élever en tout jusqu’à celui qui est la Tête, le Christ. Et par lui, dans l’harmonie et la cohésion, tout le corps poursuit sa croissance, grâce aux articulations qui le maintiennent, selon l’énergie qui est à la mesure de chaque membre. Ainsi le corps se construit dans l’amour. – Parole du Seigneur.

Lire la suite

Oraison de la « messe en temps de pandémie »

Seigneur Dieu, en tout danger tu es notre refuge
et c’est vers toi que, dans la détresse, nous nous tournons ;
nous te prions avec foi :
regarde avec compassion ceux qui sont dans la peine,
accorde à ceux qui sont morts le repos éternel,
le réconfort à ceux qui sont en deuil,
aux malades la guérison,
la paix aux mourants,
la force au personnel soignant,
la sagesse à ceux qui nous gouvernent
et, à tous, le courage de progresser dans l’amour ;
ainsi, pourrons-nous ensemble rendre gloire à ton saint Nom.
Par Jésus Christ, ton Fils, notre Seigneur,
qui vit et règne avec toi dans l’unité́ du Saint-Esprit,
Dieu, pour les siècles des siècles.

S’amuser en apprenant … apprendre en s’amusant … c’est drôlement chouette !

Il y a quelques jours, une collègue assistante paroissiale qui travaille à Catéveil (service de la catéchèse du diocèse de Namur) m’a dit que si nous devions faire la liste de tout ce que le Covid nous a empêchés de faire ou de vivre, elle serait sans doute bien longue mais, cette crise nous a permis et nous permet aussi de découvrir « autre chose », de créer de l’inattendu, du neuf, bref, de vivre « autrement » …

Pour éviter un trop grand rassemblement d’enfants en septembre, l’activité de rentrée des enfants du caté de confirmation (1ère et 2ème année du doyenné de Gedinne) a été dédoublée. Vous avez déjà pu lire dans un article précédant ce qui a été vécu à Bellefontaine pour les groupes de la Semois et Bièvre/Daverdisse. Ce mercredi 21 octobre, c’était au tour des groupes de l’Unité Pastorale Gedinne Croix-Scaille de vivre la même activité ! L’abbé Félicien et son équipe avaient choisi le village de Bourseigne-Neuve ! L’après-midi s’est déroulée suivant ce canevas : répétition des chants de la messe – histoire des apparitions de Lourdes – grand jeu « Fort Caté » (adapté de Fort Boyard) – visite de la chapelle Sainte Thérèse située dans le village et eucharistie à l’église.  Le  jeu « Fort caté », comme le vrai, se déroulait en 3 étapes : 1) récolte de 5 clés en répondant correctement à trois questions successives (thèmes => sacrements – mimes – mots composant les phrases que la Vierge Marie à dites à Bernadette à remettre dans l’ordre – culture religieuse – culture générale – apparitions de Lourdes etc…). 2) Après cette récolte fructueuse, les binômes étaient prêts à vivre d’autres épreuves, certaines dignes du « vrai » Fort Boyard ! Deux boîtes dont  l’intérieur n’était pas visible ont beaucoup intrigué les enfants … Une demoiselle dit : « oh j’aimerais pas mettre ma main là-dedans » … et puis, elle s’est lancée et au milieu d’araignées … en plastique, a découvert un rondin en bois sur lequel était écrite une lettre …. Petite surprise : des leurres avaient été placées dans la boîte (un rondin mais sans rien écrit dessus) 🙂 :-). Dans l’autre boîte, pas d’araignées mais des … rats ! Et hop, une deuxième lettre après avoir d’abord tiré les leurres ! 🙂 Un « master mind en bois » avec les différentes couleurs liturgiques (et les enfants l’ont repéré rapidement, bravo à eux !) réussi a permis la récolte d’autres lettres … Un jeu sur les sacrements et la reconstitution de deux puzzles (sanctuaire de Lourdes et Aubépine à Beauraing) ont permis d’arriver à rassembler les dix lettres. Entre temps, un personnage haut en couleurs nous a rendu visite … et oui, le Père Fouras était présent, venu tout droit de son fort … rien que pour nous … Celui-ci a essayé d’empêcher les enfants d’avoir accès au trésor mais, ils ont été très rapides et perspicaces …. pour remettre les lettres dans l’ordre et trouver le mot « COMMUNAUTE » (= étape 3). Dans un grand coffre, les enfants ont péché le trésor … pour leur groupe de caté ! Une crèche qui va voyager d’enfant à enfant à chaque rencontre de caté et permettre à celui-ci de prier à la maison seul ou/et en famille ! Les deux crèches ont déjà trouvé place chacune chez un enfant de chaque groupe de l’UP Gedinne Croix-Scaille ! Il y  en a aussi deux autres qui ont élu domicile provisoirement chez un enfant du secteur de Vresse et de Bièvre/Daverdisse depuis l’après-midi de Bellefontaine ! Ensuite, nous sommes allés visiter la chapelle de Sainte Thérèse de Lisieux ! L’abbé Félicien nous a expliqué l’origine de sa construction financée par des paroissiens ! L’animatrice a raconté brièvement la vie de la sainte … Que de points communs avec Bernadette de Lourdes : une famille très croyante – une foi toute simple née très tôt – une vie de prière – une existence pas toujours facile – une grande détermination et malheureusement, un décès très jeune ! Savez vous que Sainte Thérèse de Lisieux a écrit beaucoup de poèmes spirituels et  que la chanteuse Natasha Saint-Pier lui a consacré tout un album ? (cfr vidéo You Tube sous cet article : « Aimer, c’est tout donner ») Les enfants ont lu les prières qu’ils avaient créées lors de l’après-midi ! Et nous avons terminé ce temps à la chapelle par un « Notre Père » et un « Je vous salue Marie » ! L’eucharistie a été très participative : lectures – homélie participative – mise en place du mot « communauté » sur l’autel et explication du mot « communion » avec Claude (un => uni => union => communion) – chants… Le geste de paix du langage des signes a été appris aux enfants ! Voici comment faire … : 1) marquer avec son index la trace des clous dans le centre de chaque paume de sa main – 2) croiser et serrer ses deux mains paume contre paume en pliant ses doigts – 3) faire partir ses mains en parallèle de son coeur vers l’entourage !)

Merci aux enfants pour leur grande attention, leurs chants interprétés avec coeur et leur enthousiasme tout au long de l’après-midi, à leurs parents pour leur confiance, aux prêtres : Félicien et Albert, aux catés des groupes : Claude et Marie Claire, aux animateurs : Madeline et Nicolas, à mon mari pour les bricolages, et aussi, tout particulièrement, à « notre Père Fouras » qui a accepté sans hésiter d’endosser l’habit, la barbe et les cheveux du célèbre héros du jeu télévisé.  Merci à Nicolas pour les photos !

Véro

Statu quo concernant les mesures sanitaires pour la célébration du culte…

Les décisions gouvernementales relatives aux mesures sanitaires pour la célébration des cultes viennent de tomber : elles maintiennent le statu quo -en tout cas jusqu’au 19 novembre.

Nous pouvons donc continuer nos célébrations selon le protocole actuellement en vigueur.

Dans leur communiqué, nos évêques soulignent une clarification importante : le chant d’assemblée est permis en gardant le masque.

Une excellente nouvelle pour toutes nos assemblées, à la veille de la fête de la Toussaint et des commémorations pour tous les défunts !

Voir le Communiqué des évêques de Belgique

Pour rappel, voici les éléments importants de la situation actuelle : 

  • le nombre de personnes autorisées à participer aux célébrations dans nos églises demeure fixé à 200 au maximum
  • à condition que la distance de 1,5 m et
  • les autres règles de sécurité (notamment le port du masque) soient pleinement respectées.

Merci à Madame Nève pour ce résumé clair et concis paru dans l’article publié sur le blog de l’UP « Saint Jean Baptiste en la fenêtre de Theux »

Covid-19 : Communiqué du 23 octobre 2020 : <i>statu quo</i> pour nos célébrations !

« Une pause par jour » – 23 octobre 2020

S. Jean de Capistran, prêtre

Première lecture – « Il y a un seul Corps et un seul Esprit. Il y a un seul Seigneur, une seule foi, un seul baptême » (Ep 4, 1-6) – Lecture de la lettre de saint Paul apôtre aux Éphésiens

Frères, moi qui suis en prison à cause du Seigneur, je vous exhorte donc à vous conduire d’une manière digne de votre vocation : ayez beaucoup d’humilité, de douceur et de patience, supportez-vous les uns les autres avec amour ; ayez soin de garder l’unité dans l’Esprit par le lien de la paix. Comme votre vocation vous a tous appelés à une seule espérance de même il y a un seul Corps et un seul Esprit. Il y a un seul Seigneur, une seule foi, un seul baptême, un seul Dieu et Père de tous, au-dessus de tous, par tous, et en tous. – Parole du Seigneur.

Lire la suite