« Une pause par jour » – 5 avril 2020

À 8h45, retrouvez sur votre blog, l’eucharistie des Rameaux célébrée par l’abbé Casmir Nnubia dans la chapelle Notre Dame de Lourdes de Bièvre.

Dimanche des Rameaux et de la Passion du Seigneur 

Entrée messianique – Mt 21, 1-11 – Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu

Jésus et ses disciples, approchant de Jérusalem, arrivèrent en vue de Bethphagé, sur les pentes du mont des Oliviers. Alors Jésus envoya deux disciples en leur disant : « Allez au village qui est en face de vous ; vous trouverez aussitôt une ânesse attachée et son petit avec elle. Détachez-les et amenez-les moi. Et si l’on vous dit quelque chose, vous répondrez : ‘Le Seigneur en a besoin’. Et aussitôt on les laissera partir. » Cela est arrivé pour que soit accomplie la parole prononcée par le prophète : Dites à la fille de Sion : Voici ton roi qui vient vers toi, plein de douceur, monté sur une ânesse et un petit âne, le petit d’une bête de somme. Les disciples partirent et firent ce que Jésus leur avait ordonné. Ils amenèrent l’ânesse et son petit, disposèrent sur eux leurs manteaux, et Jésus s’assit dessus. Dans la foule, la plupart étendirent leurs manteaux sur le chemin ; d’autres coupaient des branches aux arbres et en jonchaient la route. Les foules qui marchaient devant Jésus et celles qui suivaient criaient : « Hosanna au fils de David ! Béni soit celui qui vient au nom du Seigneur ! Hosanna au plus haut des cieux ! » Comme Jésus entrait à Jérusalem, toute la ville fut en proie à l’agitation, et disait : « Qui est cet homme ? » Et les foules répondaient : « C’est le prophète Jésus, de Nazareth en Galilée. » – Acclamons la Parole de Dieu.

Lire la suite

Être parents

Refaire jour après jour les simples gestes d’amour …

Sourire à la vie sans mesquinerie…

Tisser avec patience la trame de l’espérance …

Ecouter la pluie chanter au lieu de l’entendre pleurer …

Renouveler les habitudes en joie et non en lassitude…

Oser croire en l’avenir, le passé si riche d’espoir …

Sans cesse recommencer, comprendre et oublier …

Risquer l’enjeu de la confiance plus féconde que la méfiance…

Ecouter qui peine mais se taire à soi-même…

Aller de l’avant les pieds sur terre, les yeux fixés vers la lumière…

Reconnaître que joie et foi riment bien souvent avec croix…

Savoir que Dieu est là pour conduire nos pas.

Lucie Dochy

« Une pause par jour » – 4 avril 2020

S. Isidore, évêque, docteur de l’Église, † 636

Première lecture – « J’en ferai une seule nation » (Ez 37, 21-28) – Lecture du livre du prophète Ézékiel

Ainsi parle le Seigneur Dieu : « Je vais prendre les fils d’Israël parmi les nations où ils sont allés. Je les rassemblerai de partout et les ramènerai sur leur terre. J’en ferai une seule nation dans le pays, sur les montagnes d’Israël. Ils n’auront tous qu’un seul roi ; ils ne formeront plus deux nations ; ils ne seront plus divisés en deux royaumes. Ils ne se rendront plus impurs avec leurs idoles immondes et leurs horreurs, avec toutes leurs révoltes. Je les sauverai en les retirant de tous les lieux où ils habitent et où ils ont péché, je les purifierai. Alors ils seront mon peuple, et moi je serai leur Dieu. Mon serviteur David régnera sur eux ; ils n’auront tous qu’un seul berger ; ils marcheront selon mes ordonnances, ils garderont mes décrets et les mettront en pratique. Ils habiteront le pays que j’ai donné à mon serviteur Jacob, le pays que leurs pères ont habité. Ils l’habiteront, eux-mêmes et leurs fils, et les fils de leurs fils pour toujours. David, mon serviteur, sera leur prince pour toujours. Je conclurai avec eux une alliance de paix, une alliance éternelle. Je les rétablirai, je les multiplierai, je mettrai mon sanctuaire au milieu d’eux pour toujours. Ma demeure sera chez eux, je serai leur Dieu et ils seront mon peuple. Alors les nations sauront que Je suis le Seigneur, celui qui sanctifie Israël, lorsque mon sanctuaire sera au milieu d’eux pour toujours. » – Parole du Seigneur.

Lire la suite