Neuvaine de Pentecôte à la cathédrale de Namur

La Neuvaine de Pentecôte aura lieu à la cathédrale de Namur du vendredi 27 mai au samedi 4 juin, Vigile de Pentecôte, où une dizaine d’adultes seront confirmés par Monseigneur Warin.Le thème retenu cet année est : «  L’Esprit-Saint défenseur et rassembleur  ! »
Un livret de participation a été préparé sur le thème pour aider tous ceux qui le souhaitent à préparer leurs soirées de neuvaine. Cette dernière est diffusée en direct sur les ondes de RCF-Sud Belgique et via son site internet, ainsi que, comme cela s’est fait l’année dernière, en direct sur la chaine YouTube de la Cathédrale et celle du SPL
Cette grande communion de prière à l’Esprit-Saint sera annoncée chaque soir en début de soirée.D’avance merci.
Voici une copie de l’Affiche complète. Bien à Vous et en union de prière,
Jean-Pol Druart, diacre,176, rue de Bomel, 5000 Namur.Tél.: 081 22 23 07Gsm : 0479 75 84 65Courriel : druart.jeanpol@skynet.be

Fête de la vie consacrée, jour de fête pour l’Église diocésaine en démarche synodale

Les consacrés du diocèse invitent à se rencontrer, secteurs, doyennés et vie consacrée, pour une fête de l’Église diocésaine en route synodale, pour exprimer nos charismes (laïcs – religieux et consacrés – ordonnés) et nous enrichir mutuellement : quel visage d’Église aimons-nous faire vivre, pour que la Bonne Nouvelle touche encore le cœur des femmes et des hommes aujourd’hui ? Ce sera le dimanche 30 janvier à Rochefort. Une conférence y sera donnée par Sœur Carine Dequenne (lire le portrait que nous lui consacrons (ici) sur le thème : « Laïcs, prêtres et consacrés, marchons ensemble. »
La vie consacrée est à la fois au cœur et à la périphérie de l’Église. La crise du Covid est venue interroger notre forme de vie et notre créativité apostolique. Elle nous a recentrés sur notre relation au Christ, la prière personnelle et communautaire et le soutien de notre vie ensemble. Beaucoup de personnes en recherche, parfois en marge, viennent s’y ressourcer.
Cette crise a aussi fait grandir la culture du « prendre soin ». Y compris dans la préoccupation pour notre maison commune. L’encyclique Laudato Si’ est ainsi un point d’ancrage pour des dialogues qui touchent d’autres publics pour des engagements communs. Cela demande d’être prêts à nous laisser déranger, d’avoir la certitude que les personnes ont quelque chose à nous dire.
Le temps du confinement a aussi fait redécouvrir l’Eucharistie dans la vie, et sa célébration occupe une place différente. Nous, consacrés, pouvons apporter notre témoignage que la vie de prière est accessible à tous, qu’une responsabilisation des laïcs est porteuse de vie, dans l’échange des charismes.
Nous désirons profiter de la proximité avec la date du 2 février (traditionnellement fête de la vie consacrée) pour inviter communautés locales et vie consacrée à mieux se connaître et décider un pas de rencontre sur la route ensemble que propose la démarche synodale.
Dans la ligne de l’ouverture diocésaine de cette démarche, vécue à la fois à Libin et sur place dans chaque doyenné, nous proposons un même pas, un même événement, pour marquer la richesse de la diversité dans l’Église et la complémentarité des vocations, le dimanche 30 janvier, sous deux formes :
– Un rassemblement à Rochefort, pour la messe de 10h30 en l’église Notre-Dame de la Visitation, suivie d’un temps de convivialité lors du pique-nique en la salle paroissiale, et à 14h une conférence de Sr Carine Dequenne, de la communauté de l’Emmanuel, membre de la Congrégation pour les Instituts de vie religieuse, sur le thème : « Laïcs, prêtres et consacrés, marchons ensemble ».
– Une célébration dans chaque secteur ou doyenné lors de la grand-messe dominicale à laquelle des religieuses, des religieux, des consacrés sont invités à participer et animer de leur témoignage-méditation et intentions de prières.La conférence sera retransmise via la page Facebook du diocèse et restera disponible sur la YouTube du diocèse.

L’équipe du Vicariat à la Vie consacrée
Infos : smf@skynet.be

Site internet du diocèse de Namur ici !

Messe de minuit à Bièvre

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les personnes présentes à la messe de minuit cette année ont été quelque peu étonnées de voir l’abbé Casmir entouré de trois acolytes adultes. 

L’abbé Casmir raconte comment cela s’est produit : 

« A la Saint Hubert à Bièvre, j’ai eu l’occasion de rencontrer Jean-Michel, Olivier et Pino au repas organisé par la jeunesse. Nous avons parlé des défis, soucis et problèmes de l’Eglise … et également, du fait qu’il n’y a pas d’enfants de choeur et que les parents n’encouragent pas leurs enfants à remplir ce rôle. Je leur précise aussi qu’il n’y a pas d ‘âge pour être enfant de choeur et leur demande : ‘Vous allez essayer ?’ Ils ont dit oui… Une épouse a même dit qu’elle était témoin de cet accord. 🙂
Voyant la date approcher, je leur ai téléphoné en leur disant :  ‘N’oubliez pas ce que vous avez promis… ‘ Une répétition a même été organisée. Et l’abbé Casmir de conclure : ‘C’est leur cadeau de Noël à Dieu et son Eglise et c’est aussi mon cadeau de Noël … cela m’a beaucoup touché !  Merci Seigneur !’ 
Comme chaque année, la chorale Saint Hubert de Bièvre, Catherine, cheffe de choeur et Jean-Marie, organiste ont animé l’office. Des jeunes ont aussi interprété des chants de Noël. Catherine a raconté le conte intitulé : la boite vide
Photos : Etienne Wanlin 

Noël des enfants à Bellefontaine (Province de Namur)

 

 

 

 

 

 

 

Depuis presque 20 ans, les enfants et les jeunes présentent un conte et une crèche vivante à la messe de Noël à 19.30 à Bellefontaine.

Noël à Bellefontaine, c’est comme une grande famille qui se retrouve …. paroissiens habituels (natifs ou adoptifs) ou de passage … tous sont heureux de se retrouver et/ou se réunir pour fêter ensemble la naissance du Christ.

Cette année, plusieurs enfants  et/ou jeunes ont présenté le conte des quatre bougies et la crèche vivante. Ils ont aussi participé à la procession d’offrandes. A quelques reprises, lors de la célébration, Ernest et Cathy ont formé un duo musical saxophone et orgue pour enchanter nos oreilles et réchauffer nos coeurs. 

Après l’eucharistie, le partage du vin chaud a permis de poursuivre de manière conviviale et chaleureuse cette fête.

Merci à l’abbé Goffin, aux enfants et jeunes et leur famille, aux personnes qui se sont impliqués dans la préparation et les répétitions, aux lecteurs, à la chorale et à Ernest et Cathy pour les duos musicaux.

Véro

Merci à Etienne Wanlin pour les photos. 

Site internet du conte ici !