« Une pause par jour » – 26 mai 2021

S. Philippe Néri, prêtre

Première lecture – « Que les nations apprennent qu’il n’est pas de dieu hors de toi » (Si 36, 1-2.5-6.13.16-22) – Lecture du livre de Ben Sira le Sage

Prends pitié de nous, Maître et Dieu de tout ; répands la crainte sur toutes les nations. Qu’elles l’apprennent, comme nous l’avons appris : il n’est pas de dieu hors de toi, Seigneur. Renouvelle les prodiges, recommence les merveilles. Rassemble les tribus de Jacob ; comme aux premiers jours, donne-leur ton héritage. Prends pitié du peuple porteur de ton nom, Israël qui est pour toi un premier-né. Prends compassion de ta Ville sainte, Jérusalem, le lieu de ton repos. Remplis Sion de ta louange, et ton sanctuaire, de ta gloire. Rends témoignage à tes créatures des premiers jours ; réveille les prophéties faites en ton nom. Donne la récompense à ceux qui t’attendent ; que tes prophètes soient reconnus dignes de foi. Écoute la prière de tes serviteurs, selon ta bienveillance à l’égard de ton peuple. Et tous, sur la terre, le sauront : tu es « Le Seigneur », le Dieu des siècles ! – Parole du Seigneur.

Psaume 78 (79), 8, 9, 11, 13

R/ Montre- nous, Seigneur,
la lumière de ta grâce. (cf. Si 36, 1b (Vg))

Ne retiens pas contre nous les péchés de nos ancêtres :
que nous vienne bientôt ta tendresse,
car nous sommes à bout de force !

Aide- nous, Dieu notre Sauveur, pour la gloire de ton nom !
Délivre-nous, efface nos fautes,
pour la cause de ton nom !

Que monte en ta présence la plainte du captif !
Ton bras est fort :
épargne ceux qui doivent mourir.

Et nous, ton peuple, le troupeau que tu conduis,
sans fin nous pourrons te rendre grâce
et d’âge en âge proclamer ta louange.

Évangile – « Voici que nous montons à Jérusalem. Le Fils de l’homme sera livré » (Mc 10, 32-45) – Alléluia. Alléluia. Le Fils de l’homme est venu pour servir, et donner sa vie en rançon pour la multitude. Alléluia. (cf. Mt 10, 45) – Évangile de Jésus Christ selon saint Marc

En ce temps-là, les disciples étaient en route pour monter à Jérusalem ; Jésus marchait devant eux ; ils étaient saisis de frayeur, et ceux qui suivaient étaient aussi dans la crainte. Prenant de nouveau les Douze auprès de lui, il se mit à leur dire ce qui allait lui arriver : « Voici que nous montons à Jérusalem. Le Fils de l’homme sera livré
aux grands prêtres et aux scribes ; ils le condamneront à mort, ils le livreront aux nations païennes, qui se moqueront de lui, cracheront sur lui, le flagelleront et le tueront, et trois jours après, il ressuscitera. » Alors, Jacques et Jean, les fils de Zébédée, s’approchent de Jésus et lui disent : « Maître, ce que nous allons te demander, nous voudrions que tu le fasses pour nous. » Il leur dit : « Que voulez-vous que je fasse pour vous ? » Ils lui répondirent : « Donne-nous de siéger, l’un à ta droite et l’autre à ta gauche, dans ta gloire. » Jésus leur dit : « Vous ne savez pas ce que vous demandez. Pouvez-vous boire la coupe que je vais boire, être baptisés du baptême dans lequel je vais être plongé ? » Ils lui dirent : « Nous le pouvons. » Jésus leur dit :
« La coupe que je vais boire, vous la boirez ; et vous serez baptisés du baptême dans lequel je vais être plongé. Quant à siéger à ma droite ou à ma gauche, ce n’est pas à moi de l’accorder ; il y a ceux pour qui cela est préparé. » Les dix autres, qui avaient entendu, se mirent à s’indigner contre Jacques et Jean. Jésus les appela et leur dit :
« Vous le savez : ceux que l’on regarde comme chefs des nations les commandent en maîtres ; les grands leur font sentir leur pouvoir. Parmi vous, il ne doit pas en être ainsi. Celui qui veut devenir grand parmi vous sera votre serviteur. Celui qui veut être parmi vous le premier sera l’esclave de tous : car le Fils de l’homme n’est pas venu pour être servi, mais pour servir, et donner sa vie en rançon pour la multitude. » – Acclamons la Parole de Dieu.

Demeurer avec le Christ

LES FILS DE ZÉBÉDÉE ne cachent pas leur ambition: « Jésus, accorde-nous de siéger, l’un à ta droite et l’autre à ta gauche, dans ta gloire. » Le Seigneur ne s’offusque pas de cette demande. Il essaie cependant de réorienter l’aspiration des disciples en les invitant à une compréhension renouvelée de leur propre désir.

Ce désir, à sa racine, est de demeurer avec le Christ. Jacques et Jean ont perçu que l’accomplissement de leur vie passe par Jésus et c’est pourquoi ils se proposent de devenir ses collaborateurs les plus proches. Mais les deux Apôtres se trompent sur sa personne. Ils cherchent à partager la vie d’un homme de pouvoir, Jésus leur offre de partager celle d’un esclave: « Je ne suis pas venu pour être servi, mais pour servir. »

Vivre de la vie du Christ suppose ainsi que l’on fasse sien le désir de servir sans repos. Rude exigence qui dépasse nos capacités de répondre. De fait, le chemin du Serviteur ne connaît pas de fin. Il est praticable pourtant, car le disciple l’emprunte à la suite de Jésus qui lui a ouvert la voie.

Ce chemin est aussi riche d’une promesse qui dépasse l’ambition des fils de Zébédée. Qui l’aura parcouru siégera non pas à la droite ou à la gauche du Seigneur, mais avec lui: « Le vainqueur, je lui donnerai de siéger avec moi sur mon trône. » (Ap 3, 21).  Le Seigneur offre à son fidèle serviteur de partager sa royauté, de communier à sa propre gloire. Jacques et Jean n’en espéraient pas autant.

Méditation :   La vraie prière

Jacques et Jean s’approchent de Jésus et lui disent:

Maître, nous voudrions que tu exauces notre demande…

Jacques et Jean s’approchent de Jésus…

L’épisode se situe pendant ta dernière montée à Jérusalem.

Pour la troisième fois, Seigneur,

Tu viens d’annoncer à tes apôtres ce qui t’attend :

Ta passion, ta mort et ta résurrection.

Mais au lieu de t’écouter,

D’essayer de comprendre ce qui te préoccupe,

Ils restent dans leurs idées terrestres, leur mesquinerie humaine.

Ils s’approchent de toi non pour mieux te suivre,

Mais pour mieux se servir de toi

Dans la réalisation de leur projet terrestre.

Aujourd’hui, comme tout au long de l’histoire de ton Eglise,

Nous connaissons les mêmes tentations que tes disciples.

On veut bien s’approcher de toi…

Mais plus pour te demander les premières places dans ton Royaume

Que pour partager la coupe que tu vas boire.

Vous ne savez pas ce que vous demandez !…

Bien souvent, Seigneur, tu pourrais nous dire cela à nous aussi !

Continue de faire pour nous ce que tu as fait pour tes apôtres.

Nous sommes de la même race humaine, lents à comprendre,

Retombant sans cesse dans nos étroitesses d’esprit et de cœur…

Avec patience, viens nous améliorer,

Nous débarrasser de nous-mêmes,

Pour que, à ta suite et avec toi, nous apprenions la vraie grandeur.

Le Fils de l’homme n’est pas venu pour être servi, mais pour servir…

Pour servir jusqu’au bout,

Jusqu’à donner sa vie pour la multitude…

Quand la tentation est là, Seigneur Jésus,

La tentation de penser à moi, à mon avantage, à ma « gloire »…

Quand je suis tenté de me faire servir au lieu de servir…

Quand je suis tenté de prier pour que tu fasses ma volonté,

Remets-moi à ta suite, à la place de serviteur.

Par la célébration eucharistique,

Tu es toujours le Corps livré pour tous,

Le Sang versé pour la multitude…

Tu m’appelles à te suivre sur ce chemin,

Et tu m’en apportes les forces, la grâce.

Béni sois-tu, Seigneur !

Garde-nous fidèles à ta suite,

Cherchant non à être servis, mais à servir.

Comme lui

Refrain
COMME LUI SAVOIR DRESSER LA TABLE,
COMME LUI NOUER LE TABLIER,
SE LEVER CHAQUE JOUR
ET SERVIR PAR AMOUR, COMME LUI.

1. Offrir le pain de sa parole
Aux gens qui ont faim de bonheur
Être pour eux des signes du royaume
Au milieu de notre monde.
2. Offrir le pain de sa présence
Aux gens qui ont faim d’être aimés
Être pour eux des signes d’espérance
Au milieu de notre monde.
3. Offrir le pain de sa promesse
Aux gens qui ont faim d’avenir
Être pour eux des signes de tendresse
Au milieu de notre monde.
4. Offrir le pain de chaque cène
Aux gens qui ont faim dans leur coeur,
Être pour eux des signes d’Évangile
Au milieu de notre monde.

Laissez-nous votre commentaire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s