« Une pause par jour » – 14 mars 2019

Première lecture – « Je n’ai pas d’autre secours que toi, Seigneur » (Est 4, 17n.p-r.aa.bb.gg.hh (Néovulgate)) – Lecture du livre d’Esther

En ces jours-là, la reine Esther, dans l’angoisse mortelle qui l’étreignait, chercha refuge auprès du Seigneur. Se prosternant à terre avec ses servantes du matin jusqu’au soir, elle disait : « Dieu d’Abraham, Dieu d’Isaac, Dieu de Jacob, tu es béni. Viens à mon secours car je suis seule, et je n’ai pas d’autre défenseur que toi, Seigneur. Car je vais jouer avec le danger. Dans les livres de mes ancêtres, Seigneur, j’ai appris que ceux qui te plaisent, tu les libères pour toujours, Seigneur. Et maintenant, aide-moi, car je suis solitaire et je n’ai que toi, Seigneur mon Dieu. Maintenant, viens me secourir car je suis orpheline, et mets sur mes lèvres un langage harmonieux quand je serai en présence de ce lion ; fais que je trouve grâce devant lui, et change son cœur : qu’il se mette à détester celui qui nous combat, qu’il le détruise avec tous ses partisans. Et nous, libère-nous de la main de nos ennemis ; rends-nous la joie après la détresse et le bien-être après la souffrance. » – Parole du Seigneur.

Psaume 137 (138), 1-2a, 2bc-3, 7c-8

R/ Quand je crie vers toi, Seigneur,
tu réponds à mon appel. (cf. Ps 137, 3a)

De tout mon cœur, Seigneur, je te rends grâce :
tu as entendu les paroles de ma bouche.
Je te chante en présence des anges,
vers ton temple sacré, je me prosterne.

Je rends grâce à ton nom pour ton amour et ta vérité,
car tu élèves, au-dessus de tout, ton nom et ta parole.
Le jour où tu répondis à mon appel,
tu fis grandir en mon âme la force.

Ta droite me rend vainqueur.
Le Seigneur fait tout pour moi !
Seigneur, éternel est ton amour :
n’arrête pas l’œuvre de tes mains.

Évangile – « Quiconque demande reçoit » (Mt 7, 7-12) – Gloire et louange à toi, Seigneur Jésus ! Crée en moi un cœur pur, ô mon Dieu ; rends-moi la joie d’être sauvé. Gloire et louange à toi, Seigneur Jésus ! (Ps 50, 12a.14a) – Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu

En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples : « Demandez, on vous donnera ; cherchez, vous trouverez ; frappez, on vous ouvrira. En effet, quiconque demande reçoit ; qui cherche trouve ; à qui frappe, on ouvrira. Ou encore : lequel d’entre vous donnera une pierre à son fils quand il lui demande du pain ? ou bien lui donnera un serpent, quand il lui demande un poisson ? Si donc vous, qui êtes mauvais, vous savez donner de bonnes choses à vos enfants, combien plus votre Père qui est aux cieux donnera-t-il de bonnes choses à ceux qui les lui demandent ! Donc, tout ce que vous voudriez que les autres fassent pour vous, faites-le pour eux, vous aussi : voilà ce que disent la Loi et les Prophètes. » – Acclamons la Parole de Dieu.

Tout est perdu

On connaît cette histoire d’une personne qui priait en disant: «Où étais-tu pendant que je souffrais, que je me sentais seule, perdue au milieu du désert? En me retournant, je ne voyais qu’une trace de pas. Et le Seigneur de répondre: «Cette trace, c’était moi qui te portais.» Dans toute vie humaine, il y a de ces moments terribles où on se sent abandonné de tous, même de Dieu. Une séparation, un échec, une maladie nous font perdre confiance en la bonté de Dieu, parfois. C’est une expérience profondément humaine, et Dieu ne l’ignore pas.

Dieu au-devant de nous

La reine Esther et son peuple en sont à ce point de non-retour. Un tyran les persécute, et rien ne semble pouvoir les sauver, Il est difficile de croire que Dieu nous a peut-être déjà devancés dans notre épreuve. Pourtant, c’est ce que semble affirmer Jésus: «Quiconque demande reçoit.» Même si nous avons parfois l’impression que Dieu est sourd. Mais que donne-t-il au juste, en réponse à notre prière? Ce n’est pas toujours évident. Jésus nous met sur une piste: «Tout ce que vous voudriez que les autres fassent pour vous, faites-le pour eux.» Ce que je voudrais que Dieu fasse pour moi, je devrais commencer à le faire pour les autres: guérir, écouter, accompagner, prier, tendre la main… C’est là précisément que Dieu nous attend pour répondre à notre prière. En nous donnant la force de le faire, il nous a déjà devancés.

Carême : Départ

Marqués de cendres, Seigneur,
nous prenons publiquement
la décision de partir
pour la conversion !

Quarante jours
ne nous suffiront pas
car le temps est long
pour façonner le cœur et la face
à la ressemblance de l’Evangile !

Nous partons, encore une fois,,
conscients de nos défaillances
mais sûrs de ton appui,
avec l’obstination de conformer
nos comportements et nos décisions
à l’amour
que Tu as déposé en nous
et que Tu nous demandes
de semer dans l’Humanité.

Viens avec nous, Seigneur !
Sans Toi,
comment pourrions-nous tenir
dans notre lent redressement
vers la Lumière ?

Prier.be

Laissez-nous votre commentaire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s