« Une pause par jour » – 25 septembre 2018

Première lecture – Maximes diverses pour une vie droite (Pr 21, 1-6.10-13) – Lecture du livre des Proverbes

Le Seigneur dispose du cœur du roi comme d’un canal d’irrigation, il le dirige où il veut. La conduite d’un homme est toujours droite à ses yeux, mais c’est le Seigneur qui pèse les cœurs. Accomplir la justice et le droit plaît au Seigneur plus que le sacrifice. Regarder de haut, se rengorger : ainsi brillent les méchants, mais ce n’est que péché. Les plans de l’homme actif lui assurent du profit ; mais la précipitation conduit à l’indigence. Une fortune acquise par le mensonge : illusion fugitive de qui cherche la mort. Le méchant ne désire que le mal ; il n’a pas un regard de pitié pour son prochain. Quand on punit l’insolent, l’étourdi devient sage ; le sage, il suffit de le raisonner pour qu’il comprenne. Le juste considère le clan du méchant : le méchant pervertit les autres pour leur malheur. Qui fait la sourde oreille à la clameur des faibles criera lui-même sans obtenir de réponse. – Parole du Seigneur.

Psaume 118 (119), 1.27, 30.34, 35.44

R/ Guide-moi, Seigneur,
sur la voie de tes volontés. (Ps 118, 35a)

Heureux les hommes intègres dans leurs voies
qui marchent suivant la loi du Seigneur !
Montre-moi la voie de tes préceptes,
que je médite sur tes merveilles.

J’ai choisi la voie de la fidélité,
je m’ajuste à tes décisions.
Montre-moi comment garder ta loi,
que je l’observe de tout cœur.

Guide-moi sur la voie de tes volontés,
là, je me plais.
J’observerai sans relâche ta loi,
toujours et à jamais.

Évangile – « Ma mère et mes frères sont ceux qui écoutent la parole de Dieu, et qui la mettent en pratique » (Lc 8, 19-21) – Alléluia. Alléluia. Heureux ceux qui écoutent la parole de Dieu, et qui la gardent ! Alléluia. (Lc 11, 28) – Évangile de Jésus Christ selon saint Luc

En ce temps-là, la mère et les frères de Jésus vinrent le trouver, mais ils ne pouvaient pas arriver jusqu’à lui à cause de la foule. On le lui fit savoir : « Ta mère et tes frères sont là dehors, qui veulent te voir. » Il leur répondit : « Ma mère et mes frères sont ceux qui écoutent la parole de Dieu, et qui la mettent en pratique. » – Acclamons la Parole de Dieu.

Commentaire – Révolution familiale (Luc 8, 19-21)

Confronté à l’inquiétude des siens qui le cherchent, Jésus déplace le curseur familial. Au-delà des liens du sang, il définit de façon révolutionnaire la parenté par l’écoute et l’obéissance à la parole de Dieu. Au jour de l’Annonciation, Marie a manifesté une telle réceptivité au message de l’ange que le Verbe a pris chair en son sein virginal. Peut-on imaginer maternité plus éclatante ? Aujourd’hui, elle nous est offerte en partage.

Soeur Bénédicte de la Croix, cistercienne

Invitation

Puis-je me considérer comme faisant partie de la famille de Jésus ? Suis-je à l’écoute de la parole de Dieu ? Comment la mets-je en pratique ?

Revue « Prions en église » – septembre 2018 – page 178

Laissez-nous votre commentaire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s