« Une pause par jour » – 28 avril 2017

2ème Pâques – « Ils repartaient tout joyeux d’avoir été jugés dignes de subir des humiliations pour le nom de Jésus » (Ac 5, 34-42) – Lecture du livre des Actes des Apôtres

En ces jours-là, comme les Apôtres étaient en train de comparaître devant le Conseil suprême, intervint un pharisien nommé Gamaliel, docteur de la Loi, qui était honoré par tout le peuple. Il ordonna de les faire sortir un instant, puis il dit : « Vous, Israélites, prenez garde à ce que vous allez faire à ces gens-là. Il y a un certain temps, se leva Theudas qui prétendait être quelqu’un, et à qui se rallièrent quatre cents hommes environ ; il a été supprimé, et tous ses partisans ont été mis en déroute et réduits à rien. Après lui, à l’époque du recensement, se leva Judas le Galiléen qui a entraîné beaucoup de monde derrière lui. Il a péri lui aussi, et tous ses partisans ont été dispersés. Eh bien, dans la circonstance présente, je vous le dis : ne vous occupez plus de ces gens-là, laissez-les. En effet, si leur résolution ou leur entreprise vient des hommes, elle tombera. Mais si elle vient de Dieu,  vous ne pourrez pas les faire tomber. Ne risquez donc pas de vous trouver en guerre contre Dieu. »

Les membres du Conseil se laissèrent convaincre ; ils rappelèrent alors les Apôtres et, après les avoir fait fouetter, ils leur interdirent de parler au nom de Jésus, puis ils les relâchèrent.
Quant à eux, quittant le Conseil suprême, ils repartaient tout joyeux d’avoir été jugés dignes de subir des humiliations pour le nom de Jésus. Tous les jours, au Temple et dans leurs maisons, sans cesse, ils enseignaient et annonçaient la Bonne Nouvelle : le Christ, c’est Jésus. 

A propos des sectes.

De multiples sectes se sont crées à partir de l’Évangile du Christ. Ce sont des groupes de personnes suivant quelqu’un qui a transformé l’Evangile du Christ selon ses idées et selon ses intérêts. “Ce fondateur de secte” ajoute à l’Evangile de Jésus des éléments qui ne s’y trouvent pas. Il change complètement la Bonne Nouvelle du Christ. Il triture l’Evangile, en reprend des fragments, les arrange à sa manière et fabrique un nouveau message. Il n’appelle pas à suivre le Christ, mais lui-même, fondateur d’un nouvel évangile qu’il prétend plus vrai et plus réussi que celui-là même du Christ. Il se substitue au Christ.

Les sectes sont mensongères. Elles trompent. Elles ne parlent pas du Christ, Fils de Dieu, se faisant homme pour témoigner par sa vie, sa mort et sa résurrection de la grande tendresse du Père. Les sectes n’appellent pas à mettre en pratique l’Evangile de Jésus-Christ, mais à se soumettre au pouvoir et aux inventions d’un homme ou d’une femme qui tient à prendre la place du Christ.

Les sectes exigent de la part de leurs membres qu’ils abdiquent leur liberté et qu’ils se plient entièrement à leurs propositions. Sous des dehors parfois chaleureux et accueillants, elles demeurent dangereuses : elles distillent la peur et prêchent l’intolérance, elles éloignent de Dieu révélé en Jésus-Christ, elles empêchent les opinions personnelles. Elles rendent l’esprit et le cœur esclaves, et souvent même le corps ! Elles répandent de fausses images sur Dieu, faisant sourdre la crainte en ses adhérents. Les sectes se séparent des autres chrétiens  parce qu’elles se séparent de l’Evangile du Christ.

Prière : Mourir et ressusciter avec Toi

Seigneur crucifié et ressuscité,
apprends-nous à affronter
les luttes de la vie quotidienne,
afin que nous vivions
dans une plus grande plénitude.

Tu as humblement et patiemment accueilli les échecs de la vie humaine,
comme les souffrances de ta crucifixion.

Alors les peines et les luttes que nous apporte chaque journée, aide-nous à les vivre
comme des occasions de grandir et de mieux te ressembler.

Rends-nous capables de les affronter patiemment et bravement, pleins de confiance dans ton soutien.

Fais-nous comprendre que nous n’arrivons à la plénitude de la vie  qu’en mourant sans cesse à nous-mêmes et à nos désirs égoïstes.

Car c’est seulement en mourant avec toi que nous pouvons ressusciter avec toi.

Que rien, désormais, ne nous fasse souffrir ou pleurer au point d’en oublier la joie de ta résurrection!

Tu es le soleil éclaté de l’Amour du Père,

Tu es l’Espérance du bonheur éternisé,

Tu es le feu de l’amour embrasé.

Que la joie de Jésus soit force en nous et qu’elle soit, entre nous, lien de paix, d’unité et d’amour.

Amen.

Laissez-nous votre commentaire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s