« Une pause par jour » – 11 avril 2017

Mardi Saint – Isaïe 49, 1-6 – Psaume 70 (71) – Jean 13, 21-33.36-38 – « Je fais de toi la lumière des nations, pour que mon salut parvienne jusqu’aux extrémités de la terre » (Is 49, 1-6) – Lecture du livre du prophète Isaïe

Écoutez-moi, îles lointaines !  Peuples éloignés, soyez attentifs ! J’étais encore dans le sein maternel quand le Seigneur m’a appelé ; j’étais encore dans les entrailles de ma mère quand il a prononcé mon nom. Il a fait de ma bouche une épée tranchante, il m’a protégé par l’ombre de sa main ; il a fait de moi une flèche acérée, il m’a caché dans son carquois.

Il m’a dit : « Tu es mon serviteur, Israël, en toi je manifesterai ma splendeur. » Et moi, je disais : « Je me suis fatigué pour rien, c’est pour le néant, c’est en pure perte que j’ai usé mes forces. » Et pourtant, mon droit subsistait auprès du Seigneur, ma récompense, auprès de mon Dieu. Maintenant le Seigneur parle, lui qui m’a façonné dès le sein de ma mère pour que je sois son serviteur, que je lui ramène Jacob, que je lui rassemble Israël. Oui, j’ai de la valeur aux yeux du Seigneur, c’est mon Dieu qui est ma force.

Et il dit : « C’est trop peu que tu sois mon serviteur pour relever les tribus de Jacob, ramener les rescapés d’Israël : je fais de toi la lumière des nations, pour que mon salut parvienne jusqu’aux extrémités de la terre. »

Mais maintenant, le Seigneur déclare qu’il m’a formé quand j’étais encore au ventre de ma mère pour que je sois son serviteur. (Isaïe 49, 5)

Entendre un propos comme celui-là est à la fois questionnant et réjouissant. Qu’un parent rêve d’un projet spécial pour son enfant, qu’il espère pour lui un avenir prometteur, on ne peut que l’en féliciter. Voilà une marque certaine d’amour et d’affection. Mais que le même parent modèle son jeune selon son propre gabarit, qu’il se soucie de conformer la personnalité et le devenir de son enfant à ses vœux et souhaits, voilà qui est plus difficile à accepter. On l’exprime de multiples façons: les enfants ne sont pas la propriété de leurs parents, ils ont une identité et une destinée tout à fait originales et uniques. Les parents doivent être des tuteurs qui permettent à la jeune vie de s’épanouir selon sa propre dynamique.

Dieu Père caresse un rêve pour chacun de ses enfants et lui présente les meilleures options pour le réaliser. Ce qui caractérise ce tendre parent, c’est que son rêve n’est pas égoïste. Il connaît son enfant plus intimement que lui-même, il sait ce qui lui convient le mieux comme mission, car il est bien conscient de ce dont il est capable. Le bonheur de son enfant passe par la réalisation et l’accomplissement de ce qu’il est véritablement. La volonté de Dieu, c’est qu’il vive en parfaite harmonie de corps, de cœur et d’esprit. Et pour les enfants que nous sommes, la seule voie de bonheur et de vie en abondance, c’est de se faire serviteur, de se conformer à sa volonté sainte.

 

Seigneur Jésus, tu as voulu te faire serviteur conformément à la volonté de ton Père. Parce que tu te savais bien-aimé tu t’es abandonné en toute confiance à lui et tu as épousé complètement son projet. Donne-nous de reconnaître et de goûter chaque jour cet amour pour qu’à notre tour, nous empruntions sans crainte le chemin de l’abandon et de l’obéissance.

Prière

C’est une lumière

qu’on se passe de mains en mains,

une lumière contagieuse

qui fait de nous un peuple brillant,

magnifique.

Oh, bien sûr, pas de quoi nous vanter,

la lumière ne vient pas de nous.

Elle nous est donnée,

regard lumineux de Dieu qui nous voit plus grand

que nous n’oserions l’imaginer.

Tout le beau travail de notre vie

consiste à adopter cette lumière,

à la laisser réchauffer nos cœurs de pierre

afin qu’elle soit le signe intérieur et visible

que nous sommes devenus la maison du Seigneur.

Laissez-nous votre commentaire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s