« Une pause par jour » – 18 janvier 2023

Première lecture – « Toi, tu es prêtre de l’ordre de Melkisédek pour l’éternité » (He 7, 1-3.15-17) – Lecture de la lettre aux Hébreux

Frères, Melkisédek était roi de Salem, prêtre du Dieu très-haut ; il vint à la rencontre d’Abraham quand celui-ci rentrait de son expédition contre les rois ; il le bénit, et Abraham lui remit le dixième de tout ce qu’il avait pris. D’abord, Melkisédek porte un nom qui veut dire « roi de justice » ; ensuite, il est roi de Salem, c’est-à-dire roi « de paix », et à son sujet on ne parle ni de père ni de mère, ni d’ancêtres, ni d’un commencement d’existence ni d’une fin de vie ; cela le fait ressembler au Fils de Dieu : il demeure prêtre pour toujours. Les choses sont encore beaucoup plus claires si un autre prêtre se lève à la ressemblance de Melkisédek et devient prêtre, non pas selon une exigence légale de filiation humaine, mais par la puissance d’une vie indestructible. Car voici le témoignage de l’Écriture : Toi, tu es prêtre de l’ordre de Melkisédek pour l’éternité. – Parole du Seigneur.

Psaume 109 (110), 1, 2, 3, 4

R/ Tu es prêtre à jamais
selon l’ordre de Melkisédek. (cf. 109, 4)

Oracle du Seigneur à mon seigneur :
« Siège à ma droite,
et je ferai de tes ennemis
le marchepied de ton trône. »

De Sion, le Seigneur te présente
le sceptre de ta force :
« Domine jusqu’au cœur de l’ennemi. »

Le jour où paraît ta puissance,
tu es prince, éblouissant de sainteté :
« Comme la rosée qui naît de l’aurore,
je t’ai engendré. »

Le Seigneur l’a juré
dans un serment irrévocable :
« Tu es prêtre à jamais
selon l’ordre du roi Melkisédek. »

Évangile « Est-il permis, le jour du sabbat, de sauver une vie ou de tuer ? » (Mc 3, 1-6) – Alléluia. Alléluia. Jésus proclamait l’Évangile du Royaume et guérissait toute infirmité dans le peuple. Alléluia. (cf. Mt 4, 23) – Évangile de Jésus Christ selon saint Marc

En ce temps- là, Jésus entra de nouveau dans une synagogue ; il y avait là un homme dont la main était atrophiée. On observait Jésus pour voir s’il le guérirait le jour du sabbat. C’était afin de pouvoir l’accuser. Il dit à l’homme qui avait la main atrophiée : « Lève-toi, viens au milieu. » Et s’adressant aux autres : « Est-il permis, le jour du sabbat, de faire le bien ou de faire le mal ? de sauver une vie ou de tuer ? » Mais eux se taisaient. Alors, promenant sur eux un regard de colère, navré de l’endurcissement de leurs cœurs, il dit à l’homme : « Étends la main. » Il l’étendit, et sa main redevint normale. Une fois sortis, les pharisiens se réunirent en conseil avec les partisans d’Hérode contre Jésus, pour voir comment le faire périr. – Acclamons la Parole de Dieu.

Comment le faire périr ?

Les pharisiens, les partisans d’Hérode voulaient « tuer » Jésus. Actuellement, les chrétiens ? Ceux marchent à la suite de Jésus, sont-ils mieux traités que leur maître ?
Le climat d’insécurité et de violence dans plusieurs pays du monde, pousse tant de chrétiens à fuir ou à émigrer. Parmi ces chrétiens, il y a ceux qui témoignent leur foi d’une manière admirable.
Ces phrases suivantes, écrites par un prêtre qui défend les droits de l’homme et qui est condamné à une peine de huit ans en prison …

Malgré la profonde obscurité de la vie, la nuit de la foi, je crois que le Seigneur m’aime toujours, qu’il est mort pour me sauver.
Malgré la tempête qui dévaste ma vie, je continue à suivre le Seigneur,
Malgré les ronces qui étouffent mon jardin intérieur, je reste toujours son disciple fidèle.

Ces phrases  nous offrent aussi une belle définition du mot « Croire »

Croire, c’est oser aimer, c’est recevoir Sa Bonne Nouvelle,
Croire, c’est décider de vivre sous l’action de la grâce
Croire, c’est ainsi adorer Dieu de toute son âme et de toutes ses forces, c’est aimer son prochain comme soi-même

Croire, c’est accepter de porter sa croix
pour marcher sur les pas du Maitre jusqu’au Calvaire,
Jusqu’à verser de son  sang
et que toute souffrance devienne offrande et louange !

Avons-nous peur … ? 

Osons-nous proposer la Bonne Nouvelle de Jésus-Christ aux autres ? 

Ecoutons ce qu’ il nous dit :
(Matthieu 10.24-33)
« Le disciple n’est pas au-dessus de son maître, ni le serviteur au-dessus de son seigneur.
Le disciple doit se contenter d’être comme son maître, et le serviteur d’être comme son seigneur. Si le maître de maison s’est fait traiter de Béelzéboul, ce sera bien pire pour les gens de la maison.
Ne craignez pas les hommes ; tout ce qui est voilé sera dévoilé, tout ce qui est caché sera connu.
Ce que je vous dis dans l’ombre, dites-le au grand jour ; ce que vous entendez dans le creux de l’oreille, proclamez-le sur les toits.
Ne craignez pas ceux qui tuent le corps, mais ne peuvent pas tuer l’âme ; craignez plutôt celui qui peut faire périr dans la géhenne l’âme aussi bien que le corps.
Est-ce qu’on ne vend pas deux moineaux pour un sou ? Or, pas un seul ne tombe à terre sans que votre Père le veuille.
Quant à vous, même vos cheveux sont tous comptés.
Soyez donc sans crainte : vous valez bien plus que tous les moineaux du monde.
Celui qui se prononcera pour moi devant les hommes, moi aussi je me prononcerai pour lui devant mon Père qui est aux cieux.
Mais celui qui me reniera devant les hommes, moi aussi je le renierai devant mon Père qui est aux cieux. »

Vivons en communion avec le Christ, ayons confiance en Lui.  Etendons nos mains, nos bras vers ceux qui ont besoin de nous. C’est Lui qui nous guérit et qui nous donne la force pour témoigner son Amour à notre entourage. Heureux sommes-nous si l’on nous insulte à cause du nom de Jésus Christ, car  l’Esprit de Dieu repose sur nous, Alléluia ! (1 P 4, 14)

Site internet ici !

Écoute, ton Dieu t’appelle

Écoute, ton Dieu t’appelle : « viens, suis-moi » !
Lève-toi et ne crains pas de marcher avec Lui :
Il est ton chemin de Vie, la route de ta joie (bis) !

1. Accueille le Christ, Il est ton sauveur, la vie que le Père donne en abondance,
Lui la vraie lumière, la vérité qui rend libre : Sa parole vient réveiller ton cœur.
2. Quitte le cortège de l’indifférence, Laisse les sentiers de ton désespoir,
Détourne les yeux des mirages qui séduisent; Tu as soif d’un amour vrai et pur.
3. Cherche son visage, écoute sa voix! Dans l’humble prière découvre sa joie,
Cherche sa présence au milieu de l’église! De lui seul jaillit la plénitude.
4. En toutes les œuvres d’amour et de vie Porte témoignage au feu de l’Esprit,
Proclame à tes frères l’évangile de la paix! Ne crains pas il fait route avec toi.

Laissez-nous votre commentaire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s