Joli texte en jour de la fête des mamans

Il était une fois un enfant qui se préparait à naître. Il s’adressa à Dieu :
– Il y a des anges qui me disent que vous allez m’envoyer sur Terre demain, mais comment est-ce-que je
vais vivre, je suis si petit et si impuissant ?
Dieu a répondu :
– Parmi mes anges, j’ai choisi un ange pour toi, qui t’attendra et
s’occupera de toi.
– Mais, a dit l’enfant, dites-moi, ici dans le Ciel je ne fais rien d’autre que
chanter et sourire. C’est tout ce que j’ai besoin pour être heureux ! »
Dieu dit :
– Ton ange chantera pour toi et sourira aussi pour toi chaque jour. Et tu sentiras l’amour de ton ange et tu
seras heureux.
– Et, a dit l’enfant, comment vais-je être capable de comprendre quand les gens me parlent, si je ne
connais pas la langue des hommes ?

– C’est facile, dit Dieu, ton ange te dira les mots les plus beaux et les plus doux que tu n’entendras jamais,
et avec beaucoup de patience et de soin, ton ange t’apprendra comment parler.
L’enfant levant la tête vers Dieu dit :
– Et que vais-je faire quand je voudrais vous parler ?
Dieu sourit à la question de l’enfant :
– Ton ange placera tes mains ensemble et t’apprendra comment prier.
L’enfant dit :
– J’ai entendu dire que sur Terre il y a des hommes mauvais ! Qui me protégera ?
Dieu met son bras autour de l’enfant et dit :
– Ton ange te défendra – même si cela signifie risquer sa vie !
L’enfant sembla triste à cet énoncé :
– Mais je serai toujours triste parce que je ne vous verrai plus désormais.
Dieu serra l’enfant :
– Ton ange te parlera toujours de moi et t’apprendra la Voie pour me
revenir, bien que je sois toujours à tes côtés.
À ce moment il y avait beaucoup de paix dans le Ciel, mais l’on pouvait déjà
entendre les voix de la Terre. L’enfant, pressé, a demandé doucement :
– Oh mon Dieu, si je suis sur le point de partir maintenant s’il vous plaît
dites-moi le nom de mon ange !
Dieu répondit :
– Le nom de ton ange n’a aucune importance… tu l’appelleras simplement MAMAN !

« Comme Dieu ne pouvait être partout, il a inventé les mamans. » (dicton juif)

Merci à Frère Albert, de la Communauté du Bua à Habay-la-Vieille pour ses « miettes spirituelles » de ce dimanche ! 

Laissez-nous votre commentaire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s