Peindre une icône en ce temps de Carême …

Chemin de Carême
à l’atelier d’icônes St JOSEPH

2 weekends prolongés
28-29 février-1 mars et 27-28-29 mars

(en Belgique, près de Beauraing)  Pour débutants et initiés (Possibilité de loger sur place)

en peignant l’icône du

Bon Larron

« Jésus, souviens-toi de moi, quand tu viendras dans ton Royaume »

« Amen, je te le déclare, aujourd’hui, avec moi, tu seras dans le Paradis »

Durant cette retraite de Carême, ouvrons notre coeur à la Miséricorde de Dieu en reconnaissant que nous sommes pécheurs. Là où tout semblait être fini, mort, sans lendemain, sans espoir, Jésus ouvre un chemin de conversion, de reetournement, de Résurrection pour nous tous. Il nous libère de nos péchés, de nos désespoirs, pour nous emmener dans le Paradis, avec Lui.

Cheminement spirituel de 6 jours en peignant une icône
(6 jours en 2 weekends : vendredi-samedi-dimanche)

Le temps du Carême nous invite à suivre Jésusà prendre sa croix , à L’aimer jusqu’à sa mort, pour Le trouver au matin de Pâques, en pleine Lumière de sa Résurrection, Vivant à jamais !
Notre croix sera transfigurée par la Croix vivifiante de Jésus. La Croix du Christ ouvre la porte de la vie à nous tous qui croyons en Jésus-Christ, tout comme le bon larron. La vie du Christ triomphe de tous les pécheurs repentis, même ceux de la dernière minute, comme le bon larron, nommé Dismas.
« Jésus, souviens-toi de moi, quand tu viendras dans ton Royaume ». Et le Christ fait aussitôt cette promesse au bon larron : « Amen, je te le déclare, aujourd’hui, avec moi, tu seras dans le Paradis »
En reconnaissant sa faute et la Royauté de Jésus, le Bon Larron est à la fois une figure de la Confession, de la Conversion et de l’Intercession. Son entrée directe au Paradis, promise par Jésus en personne, en fait le tout premier Saint de l’Ere Chrétienne. Ce bon larron accomplira magnifiquement sa conversion sur la croix.
Après les paroles de Jésus sur la Croix : « Père, pardonne-leur parce qu’ils ne savent pas ce qu’ils font ! », le bon larron, prend conscience de son péché, de la grandeur et la présence de Dieu, et fait de de vifs reproches à l’autre malfaiteur qui injuriait Jésus « Tu ne crains donc pas Dieu ! Tu es pourtant un condamné, toi aussi ! Et puis, pour nous, c’est juste : après ce que nous avons fait, nous avons ce que nous méritons. Mais lui, il n’a rien fait de mal. Seigneur, souviens-toi de moi quand tu seras dans ton royaume.»
Jésus, profondément touché par la reconnaissance de sa faute, lui fait découvrir la grande Miséricorde de Dieu : « Amen, je te le dis : aujourd’hui, avec Moi, tu seras dans le Paradis. »

Avec le bon Larron, osons dire : « Jésus, souviens-toi de moi quand tu viendras inaugurer ton Règne ». Lorsque, conscient de mes pauvretés, je suis tenté de désespérer ; lorsque, après des efforts répétés, je me trouve encore dans le désespoir : « Jésus, souviens-toi de moi ». Redisons-le-Lui, pour nous, nos amis, nos ennemis, tous les persécuteurs et malfaiteurs. Le salut de tous est la vraie victoire du Seigneur. La Miséricorde de Dieu est immense lorsque nous recourons à elle. Sa Douceur, sa Bonté et sa Tendresse sont sans limites, à la mesure de son Amour pour nous, un Amour qui trouve son apogée au sommet de la Croix par le sacrifice de son propre Fils Bien-Aimé, pour notre rachat. Que les hommes aient recours à la source de ma Miséricorde, qu’ils profitent du sang et de l’eau qui ont jailli pour eux…» L’icône sera bénie le dimanche 29 mars durant les vêpres de 16h à la Fraternité de Tibériade.

Laissez-nous votre commentaire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s