« Une pause par jour » – 31 juillet 2019

Première lecture – « Ils virent arriver Moïse : son visage rayonnait, et ils n’osaient pas s’approcher » (Ex 34, 29-35) – Lecture du livre de l’Exode

Lorsque Moïse descendit de la montagne du Sinaï, ayant en mains les deux tables du Témoignage, il ne savait pas que son visage rayonnait de lumière depuis qu’il avait parlé avec le Seigneur. Aaron et tous les fils d’Israël virent arriver Moïse : son visage rayonnait. Comme ils n’osaient pas s’approcher, Moïse les appela. Aaron et tous les chefs de la communauté vinrent alors vers lui, et il leur adressa la parole. Ensuite, tous les fils d’Israël s’approchèrent, et il leur transmit tous les ordres que le Seigneur lui avait donnés sur la montagne du Sinaï. Quand il eut fini de leur parler, il mit un voile sur son visage. Et, lorsqu’il se présentait devant le Seigneur pour parler avec lui, il enlevait son voile jusqu’à ce qu’il soit sorti. Alors, il transmettait aux fils d’Israël les ordres qu’il avait reçus, et les fils d’Israël voyaient rayonner son visage. Puis il remettait le voile sur son visage jusqu’à ce qu’il rentre pour parler avec le Seigneur. – Parole du Seigneur.

Psaume 98 (99), 5, 6, 7, 9

R/ Tu es saint, Seigneur notre Dieu ! (cf. Ps 98, 9c)

Exaltez le Seigneur notre Dieu,
prosternez-vous au pied de son trône,
car il est saint !

Moïse et le prêtre Aaron, Samuel, le Suppliant,
tous, ils suppliaient le Seigneur,
et lui leur répondait.

Dans la colonne de nuée, il parlait avec eux ;
ils ont gardé ses volontés,
les lois qu’il leur donna.

Exaltez le Seigneur notre Dieu,
prosternez-vous devant sa sainte montagne,
car il est saint, le Seigneur notre Dieu.

Évangile – « Il va vendre tout ce qu’il possède, et il achète ce champ » (Mt 13, 44-46) – Alléluia. Alléluia. Je vous appelle mes amis, dit le Seigneur, car tout ce que j’ai entendu de mon Père, je vous l’ai fait connaître. Alléluia. (Jn 15, 15b) – Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu

En ce temps-là, Jésus disait aux foules : « Le royaume des Cieux est comparable à un trésor caché dans un champ ; l’homme qui l’a découvert le cache de nouveau. Dans sa joie, il va vendre tout ce qu’il possède, et il achète ce champ. Ou encore : Le royaume des Cieux est comparable à un négociant qui recherche des perles fines. Ayant trouvé une perle de grande valeur, il va vendre tout ce qu’il possède, et il achète la perle. » – Acclamons la Parole de Dieu.

Deux paraboles pour deux publics

Les paraboles du trésor et de la perle fine se ressemblent beaucoup. On y parle de la découverte d’un objet de grande valeur et dont l’attrait est assez grand qu’on est prêt à tout vendre afin de se le procurer. Le trésor caché dans un champ s’adresse en particulier au monde rural. Dans le temps de Jésus, il n’était pas rare qu’une famille cachait dans le sol ce qu’elle possédait de plus précieux. Il faut dire que les perquisitions romaines et les vols étaient monnaie courante. Pour ce qui est de la perle fine, cet épisode se déroule en milieu urbain. Cette parabole s’adresse donc aux citadins qui ont l’habitude de rencontrer des négociants et de marchander pour obtenir le meilleur prix possible. Jésus est sensible à la réalité de chacun et chacune. Il cherche à toucher les gens dans leur expérience de vie, selon les repères qui leur sont propres. Et s’il s’adressait à nous aujourd’hui, quelle parabole nous raconterait-il?

Que l’on soit tombé par hasard sur le trésor ou que la découverte de la perle de grande valeur résulte d’une longue recherche, le Royaume des cieux constitue une grâce à accueillir. Il convient de tout mettre en œuvre pour l’obtenir. Vendre tout pour acheter ce trésor, cette perle, exprime toute la valeur des biens spirituels. La découverte du Royaume nous incite à délaisser nos possessions et nos habitudes pour reconnaître en Dieu une valeur infiniment plus grande. Et il ne s’agit pas nécessairement d’un moment précis, d’une sorte de conversion une fois pour toutes. Cette découverte se fait quotidiennement. Qu’ai-je à vendre maintenant pour accueillir le Royaume? Que dois-je délaisser pour m’enrichir de ce qui est essentiel et qui demeurera?

Prière

Seigneur Jésus, tu compares le règne de Dieu

à un trésor caché dans un champ.

Fais-nous découvrir et apprécier à sa juste valeur

le don que tu fais de l’amour du Père

à tous ceux qui le cherchent avec droiture.

Tu compares ton disciple, Seigneur,

à un négociant en quête de perles fines,

qui se réjouit d’en trouver une de grand prix.

Apprends-nous à nous dépouiller du superflu

afin de nous enrichir de ta pauvreté.

Le royaume de Dieu fait encore penser à un filet

que l’on jette dans la mer et qui ramène toutes sortes de poissons.

Suscite et fais grandir dans notre monde

un peuple de témoins à ton image !

Laissez-nous votre commentaire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s