Il n’a pas changé …

le Père Guy Gilbert, toujours le même look, le même langage (très) fleuri et la même simplicité …

Il est venu parler à un public très nombreux à Paliseul ce samedi 13 avril  (les cartes de prévente se sont écoulées très rapidement bien avant la date !) … des fidèles souvent qui l’ont déjà entendu à de nombreuses reprises ou/et il y a longtemps …

Voici quelques temps forts du début de sa présentation : sur l’eucharistie tout d’abord ; pour le Père Guy Gilbert : « Nous ne savons pas dire la messe en fonction du temps d’aujourd’hui ! Les jeunes ont besoin d’explications … ne rabâchez pas ! » Ensuite, il continue en parlant de son enfance remplie d’amour, de ses 15 frères et soeurs. « La plus belle chose qu’un enfant peut avoir, c’est l’amour ». Il part ensuite en Algérie, en milieu musulman. Après 5 ans de sacerdoce, il vient à Paris et découvre le monde de la rue où il est resté 54 ans. Il écume les bars, son langage de curé a cessé alors. Il achète, grâce à un don, une ruine dans le sud de la France et rebâtit, avec des jeunes, La Bergerie de Faucon. Là-bas, il y a 120 bêtes de 20 races différentes. Les jeunes de 13 à 15 ans de la bergerie découvrent l’amour des bêtes avant l’amour des gens. Ils disent qu’une bête ne ment pas et qu’elle est fidèle. « La beauté des lieux les fait grandir et quand un jeune vous regarde en face, c’est qu’il a confiance en vous et qu’on l’a responsabilisé. »

Dans notre société, les jeunes ne savent pas qu’ils ont des devoirs, mais ils connaissent très bien leurs droits. Sa mission auprès des jeunes n’est pas facile, il précise qu’il vit dans l’échec mais dans l’espérance en même temps. « Quand on donne une piécette à un mendiant, n’oublions pas de le regarder dans les yeux et de lui parler … C’est là qu’un humain rencontre un autre humain ! Ecoutez les jeunes, écoutez les jusqu’au bout ! Aimez vos enfants, prenez du temps pour eux ! Jamais, vous ne rattraperez le temps que vous n’avez pas pris avec eux ! Priez avec vos enfants en famille, on ne prie plus en couple ! » 

« J’ai l’espérance d’une Eglise nouvelle qui s’éveille » – Quand on parle à la tête des gens, il n’y a que les riches qui écoutent, si on parle au coeur des pauvres, les riches et les pauvres écoutent ! » « Parfois, il suffit de moments très durs pour découvrir quelque chose pour lequel on est appelé, quelque chose de très beau ! » « Être chrétien, c’est pouvoir être héroïque de temps en temps ; le Christ nous a montré le chemin ».

Le dimanche 14 avril, le Père Guy Gilbert a célébré la messe des Rameaux à l’église de Paliseul.

Merci à Etienne Wanlin pour les photos de dimanche.

Véro

Voici d’autres échos parus sur le blog de l’unité pastorale Paliseul-St Joseph.

Laissez-nous votre commentaire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s