« Une pause par jour » – 11 octobre 2018

Première lecture – « L’Esprit Saint, l’avez-vous reçu pour avoir pratiqué la Loi, ou pour avoir écouté le message de la foi ? » (Ga 3, 1-5) – Lecture de la lettre de saint Paul apôtre aux Galates

Galates stupides, qui donc vous a ensorcelés ? À vos yeux, pourtant, Jésus Christ a été présenté crucifié. Je n’ai qu’une question à vous poser : l’Esprit Saint, l’avez-vous reçu pour avoir pratiqué la Loi, ou pour avoir écouté le message de la foi ? Comment pouvez-vous être aussi fous ? Après avoir commencé par l’Esprit, allez-vous, maintenant, finir par la chair ? Auriez-vous vécu de si grandes choses en vain ? Si encore ce n’était qu’en vain ! Celui qui vous fait don de l’Esprit et qui réalise des miracles parmi vous, le fait-il parce que vous pratiquez la Loi, ou parce que vous écoutez le message de la foi ? – Parole du Seigneur.

Cantique : Lc 1, 69-70, 71-72, 73-75

R/ Béni soit le Seigneur, le Dieu d’Israël,
car il a visité son peuple. (cf. Lc 1, 68)

Il a fait surgir la force qui nous sauve
dans la maison de David, son serviteur,
comme il l’avait dit par la bouche des saints,
par ses prophètes, depuis les temps anciens :

salut qui nous arrache à l’ennemi,
à la main de tous nos oppresseurs,
amour qu’il montre envers nos pères,
mémoire de son alliance sainte,

serment juré à notre père Abraham
de nous rendre sans crainte,
afin que, délivrés de la main des ennemis,
nous le servions dans la justice et la sainteté,
en sa présence, tout au long de nos jours.

Évangile – « Demandez, on vous donnera » (Lc 11, 5-13) – Alléluia. Alléluia.  Seigneur, ouvre notre cœur pour nous rendre attentifs aux paroles de ton Fils. Alléluia. (cf. Ac 16, 14b) – Évangile de Jésus Christ selon saint Luc

En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples : « Imaginez que l’un de vous ait un ami et aille le trouver au milieu de la nuit pour lui demander : “Mon ami, prête-moi trois pains, car un de mes amis est arrivé de voyage chez moi, et je n’ai rien à lui offrir.” Et si, de l’intérieur, l’autre lui répond : “Ne viens pas m’importuner ! La porte est déjà fermée ; mes enfants et moi, nous sommes couchés. Je ne puis pas me lever pour te donner quelque chose.” Eh bien ! je vous le dis : même s’il ne se lève pas pour donner par amitié, il se lèvera à cause du sans-gêne de cet ami, et il lui donnera tout ce qu’il lui faut. Moi, je vous dis : Demandez, on vous donnera ; cherchez, vous trouverez ; frappez, on vous ouvrira. En effet, quiconque demande reçoit ; qui cherche trouve ; à qui frappe, on ouvrira. Quel père parmi vous, quand son fils lui demande un poisson, lui donnera un serpent au lieu du poisson ? ou lui donnera un scorpion quand il demande un œuf ? Si donc vous, qui êtes mauvais, vous savez donner de bonnes choses à vos enfants, combien plus le Père du ciel donnera-t-il l’Esprit Saint à ceux qui le lui demandent ! » – Acclamons la Parole de Dieu.

Commentaire – Esprit à la demande (Luc 11, 5-13)

La finale de l’évangile de ce jour peut nous décevoir. En effet, nous dit Jésus, la plus belle chose que nous pouvons recevoir du Père céleste, c’est l’Esprit-Saint. Or, nous préférerions obtenir la résolution de tel ou tel problème. C’est plus concret, plus visible ! Pourtant recevoir le Souffle Saint, quel bonheur ! Habitée de ses dons (force, conseil, sagesse…) et de ses fruits (joie, paix, patience…), notre vie, avec ses épreuves, brillera d’une clarté nouvelle.

Père Thibault Van Den Driessche, assomptionniste

Clé de lecture – « Commencé par l’Esprit » (Galates 3,3)

Les Galates avaient reçu de Paul l’Évangile de Jésus Christ. Mais ils s’étaient ensuite laissé convaincre par d’autres prédicateurs de « garantir » leur nouvelle appartenance par des rites et des pratiques telles que la circoncision. Paul réagit avec force : ils ont reçu l’Esprit de liberté et de vie, ils sont désormais libérés des obligations rituelles ou cultuelles de tous ordres. Seul compte cet Esprit qui est celui du Crucifié donnant sa vie par amour pour tous. Si bien que Dieu pardonne et accueille quiconque accepte d’entrer dans la démarche d’amour du Fils et de recevoir son Esprit. Comment les Galates chrétiens pourraient-ils se fier à d’autres garants (rites ou culte) que celui de l’amour mutuel dans un Esprit de liberté et de service ?

Roselyne Dupont-Roc, bibliste

Invitation

« Demandez » Quand je demande, est-ce que je pense à préciser « s’il te plaît » et « merci » ?

Revue « Prions en église » – octobre 2018 – pages 75 et 74

Laissez-nous votre commentaire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s