L’abbé Noé Vermeer célèbre sa première eucharistie à Bièvre

Une célébration eucharistique a eu lieu ce dimanche 15 juillet en souvenir du doyen José Dussart.  Elle a été célébrée par son filleul l’abbé Noé Vermeer, ordonné prêtre le 17 juin 2018 à Namur. Lors de son mot d’accueil, Marie-Josée Roy, assistante paroissiale retraitée, a rappelé le courageux parcours de Noé, le filleul « différent » venu tout droit du Rwanda.  Différent, oui !  Comme il le dit si bien lui-même avec beaucoup d’humour : « Dieu, lorsqu’il m’a créé, a raté quelque chose ».  A cela, Marie-Josée répond : « Ce qu’il t’a donné, tu as su en tirer toutes les richesses pour t’adapter le mieux possible à notre monde où l’acceptation et l’intégration de celui qui est différent ne vont pas de soi.  A force de courage, de volonté, de souffrances sûrement aussi, marche après marche, tu as gravi les échelons qui ont fait de toi l’homme et le prêtre que tu es devenu aujourd’hui ». C’est vrai que sans bras, cela n’a certainement pas été facile tous les jours.  Lorsqu’il est parti rejoindre la famille « Marie Jeunesse » au Canada et que, dans la foulée, il a souhaité répondre à cet appel du Seigneur à devenir prêtre, tout le monde s’est posé des questions : « Y arrivera-t-il ?  Sera-t-il accepté au séminaire et dans les communautés paroissiales ? ». Dès son entrée en philosophie, Noé est venu en insertion pastorale dans le doyenné de Gedinne chaque week-end.  « Qui pouvait le mieux t’encadrer, te soutenir, te conseiller et veiller sur toi que ton parrain ?  Il continuait, de manière privilégiée, à jouer son rôle de parrain de baptême » dira encore Marie-Josée.  A Bièvre, Noé a eu l’occasion de découvrir les réalités pastorales de la région : le catéchisme, les liturgies de la Parole pour les enfants, etc.  Avec beaucoup d’humour, il a su faire face aux difficultés liées à son handicap, il s’est fait une place dans la société, il a participé aux animations de retraites et aux pélé ados à Lourdes. Bien plus qu’un animateur spirituel, il a également montré ses talents de joueur de foot et d’animateur de jeunesse. Voici deux ans, lorsque son parrain a été rattrapé par la maladie, celui-ci disait : « J’espère que Noé pourra aller jusqu’au bout de ses études et que j’aurai la joie d’assister à son ordination ».  Le destin en décidera autrement.  Il décédera quelques jours seulement avant l’ordination diaconale de son filleul. Suite au décès du doyen José Dussart, ses amis Marie-Josée, Mireille et René ont trié le sacré. Ils ont décidé, ensemble, que son calice et sa patène d’ordination seraient pour son filleul Noé. « En ce début d’eucharistie, c’est au nom de tout le doyenné de Gedinne que je te les remets pour que tu puisses, en union avec José, célébrer l’eucharistie aujourd’hui » dira encore Marie-Josée.

 

 

 

 

 

 

La messe de reconnaissance a été célébrée par l’abbé Noé Vermeer, en présence du doyen Casmir Nnubia, des abbés Chrétien Ekumé et Joseph Goffin et de Monsieur André Stévenne, diacre de l’Unité Pastorale Gedinne/Croix-Scaille. 

La chorale interparoissiale de Bièvre a aidé les fidèles à prier par ses chants. Dans son homélie, l’abbé Noé Vermeer posera cette question : « Quel regard Dieu pose-t-il sur l’être humain ? Quel projet a-t-il pour l’être humain ? » Il a ensuite, au travers de célèbres personnages de la Bible (Moïse, Jérémie, Matthieu, saint Pierre, etc.), montré que les choix de Dieu sont très étonnants. Il ne choisit pas les meilleurs, les capables, mais il rend meilleur chacun avec ses limites. Dans la première lecture du jour, le prophète Amos, qui était jeune bouvier, le signale très bien en disant : « Le Seigneur m’a saisi et m’a dit : ‘Va, tu seras prophète' ». L’abbé Noé Vermeer poursuivra en disant que le Seigneur nous choisit pour être envoyés en mission ; c’est la vocation du chrétien d’être choisi par Dieu dans le but d’être missionnaire, dire à chacun qu’il est aimé de Dieu. « Est-ce que je crois que je suis choisi par Dieu ? Est ce que je crois que Dieu m’aime, a un projet d’amour pour moi ? Est ce que je crois que Dieu m’a choisi pour une mission particulière, pour le bien des autres ? » Les intentions ont été lues par des jeunes adolescents qui étaient dans leur groupe de caté de profession de foi lorsque Noé est venu en insertion pastorale dans le doyenné de Gedinne. Au terme de l’eucharistie, Mélanie, une jeune ado proche de l’abbé, le félicitera au nom de tous et lui souhaitera bonne route (cfr texte complet sous cet article) dans cette mission ! Mireille et René remettront un second cadeau à l’abbé Noé Vermeer : la valise-chapelle de José Dussart qui comprend tout le nécessaire pour célébrer la messe lors de voyages ou de déplacements : un calice, du linge d’autel, une patène, des burettes, une croix, etc.

 

 

 

 

L’abbé Noé Vermeer remerciera ensuite chacun en disant ne pas se sentir ni seul, ni isolé, au contraire, il se sent soutenu, aidé, entouré. « Vous me faites confiance, je fais confiance à chacun. Priez pour moi, pour l’abbé Nicolas Baijot, mon confrère d’ordination et pour vos pasteurs. » Il apprécie tout particulièrement dans l’Ancien Testament l’expression : « Voilà un homme selon mon cœur ». Il terminera en assurant de sa prière vraie pour chacun. Les paroissiens, eux aussi, ont participé à leur façon en déposant une enveloppe dans l’urne disposée à la sortie de l’église pour aider l’abbé Noé dans son nouveau ministère. Après l’eucharistie, un verre de l’amitié a été servi dans le fond de l’église.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Article : Etienne Wanlin/Véronique Paquay

Photos : Etienne Wanlin

Texte créé et lu par Mélanie

Lien vers l’article du diocèse

3 réflexions sur “L’abbé Noé Vermeer célèbre sa première eucharistie à Bièvre

  1. Pour l’Abbe Noe tout particulièrement . . .
    J’ai partagé ma chambre avec ta Maman Isabelle en pèlerinage à Medjugorje en 2017.
    Ta Maman m’a informée de ton ordination dont je me suis rejouie sans te connaître. Je voudrais te féliciter pour ton engagement au service du peuple de Dieu et pour le magnifique témoignage de vie que tu donnes. Je te souhaite un ministère heureux et fructueux. Encore toutes mes félicitations pour toi et tes merveilleux parents. Una paroissienne de Liège de passage sur le site des Trois Vallées.

    J'aime

  2. Merci pour ce beau récit d’une messe pas comme les autres ! Quelle joie et quelle émotion se dégagent de la rencontre et de la célébration… Tous mes vœux d’apostolat fécond à l’abbé Noé !

    J'aime

Laissez-nous votre commentaire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s