L’abbé Noé Vermeer célèbre sa première eucharistie à Bièvre

Une célébration eucharistique a eu lieu ce dimanche 15 juillet en souvenir du doyen José Dussart.  Elle a été célébrée par son filleul l’abbé Noé Vermeer, ordonné prêtre le 17 juin 2018 à Namur. Lors de son mot d’accueil, Marie-Josée Roy, assistante paroissiale retraitée, a rappelé le courageux parcours de Noé, le filleul « différent » venu tout droit du Rwanda.  Différent, oui !  Comme il le dit si bien lui-même avec beaucoup d’humour : « Dieu, lorsqu’il m’a créé, a raté quelque chose ».  A cela, Marie-Josée répond : « Ce qu’il t’a donné, tu as su en tirer toutes les richesses pour t’adapter le mieux possible à notre monde où l’acceptation et l’intégration de celui qui est différent ne vont pas de soi.  A force de courage, de volonté, de souffrances sûrement aussi, marche après marche, tu as gravi les échelons qui ont fait de toi l’homme et le prêtre que tu es devenu aujourd’hui ». C’est vrai que sans bras, cela n’a certainement pas été facile tous les jours.  Lorsqu’il est parti rejoindre la famille « Marie Jeunesse » au Canada et que, dans la foulée, il a souhaité répondre à cet appel du Seigneur à devenir prêtre, tout le monde s’est posé des questions : « Y arrivera-t-il ?  Sera-t-il accepté au séminaire et dans les communautés paroissiales ? ». Dès son entrée en philosophie, Noé est venu en insertion pastorale dans le doyenné de Gedinne chaque week-end.  « Qui pouvait le mieux t’encadrer, te soutenir, te conseiller et veiller sur toi que ton parrain ?  Il continuait, de manière privilégiée, à jouer son rôle de parrain de baptême » dira encore Marie-Josée.  A Bièvre, Noé a eu l’occasion de découvrir les réalités pastorales de la région : le catéchisme, les liturgies de la Parole pour les enfants, etc.  Avec beaucoup d’humour, il a su faire face aux difficultés liées à son handicap, il s’est fait une place dans la société, il a participé aux animations de retraites et aux pélé ados à Lourdes. Bien plus qu’un animateur spirituel, il a également montré ses talents de joueur de foot et d’animateur de jeunesse. Voici deux ans, lorsque son parrain a été rattrapé par la maladie, celui-ci disait : « J’espère que Noé pourra aller jusqu’au bout de ses études et que j’aurai la joie d’assister à son ordination ».  Le destin en décidera autrement.  Il décédera quelques jours seulement avant l’ordination diaconale de son filleul. Suite au décès du doyen José Dussart, ses amis Marie-Josée, Mireille et René ont trié le sacré. Ils ont décidé, ensemble, que son calice et sa patène d’ordination seraient pour son filleul Noé. « En ce début d’eucharistie, c’est au nom de tout le doyenné de Gedinne que je te les remets pour que tu puisses, en union avec José, célébrer l’eucharistie aujourd’hui » dira encore Marie-Josée.

 

 

 

 

 

 

La messe de reconnaissance a été célébrée par l’abbé Noé Vermeer, en présence du doyen Casmir Nnubia, des abbés Chrétien Ekumé et Joseph Goffin et de Monsieur André Stévenne, diacre de l’Unité Pastorale Gedinne/Croix-Scaille.  Lire la suite