« Une pause par jour » – 24 mars 2018

5ème semaine de Carême – Ez 37,21-28

Tu leur diras : Ainsi parle le Seigneur Dieu : Je vais prendre les fils d’Israël parmi les nations où ils sont allés. Je les rassemblerai de partout et les ramènerai sur leur terre. J’en ferai une seule nation dans le pays, sur les montagnes d’Israël. Ils n’auront tous qu’un seul roi ; ils ne formeront plus deux nations ; ils ne seront plus divisés en deux royaumes. Ils ne se rendront plus impurs avec leurs idoles immondes et leurs horreurs, avec toutes leurs révoltes. Je les sauverai en les retirant de tous les lieux où ils habitent et où ils ont péché, je les purifierai. Alors ils seront mon peuple, et moi je serai leur Dieu. Mon serviteur David régnera sur eux ; ils n’auront tous qu’un seul berger ; ils marcheront selon mes ordonnances, ils garderont mes décrets et les mettront en pratique. Ils habiteront le pays que j’ai donné à mon serviteur Jacob, le pays que leurs pères ont habité. Ils l’habiteront, eux-mêmes et leurs fils, et les fils de leurs fils pour toujours. David, mon serviteur, sera leur prince pour toujours. Je conclurai avec eux une alliance de paix, une alliance éternelle. Je les rétablirai, je les multiplierai, je mettrai mon sanctuaire au milieu d’eux pour toujours. Ma demeure sera chez eux, je serai leur Dieu et ils seront mon peuple. Alors les nations sauront que Je suis le Seigneur, celui qui sanctifie Israël, lorsque mon sanctuaire sera au milieu d’eux pour toujours. »

Jn 11,45-57

Beaucoup de Juifs, qui étaient venus auprès de Marie et avaient donc vu ce que Jésus avait fait, crurent en lui. Mais quelques-uns allèrent trouver les pharisiens pour leur raconter ce qu’il avait fait. Les grands prêtres et les pharisiens réunirent donc le Conseil suprême ; ils disaient : « Qu’allons-nous faire ? Cet homme accomplit un grand nombre de signes. Si nous le laissons faire, tout le monde va croire en lui, et les Romains viendront détruire notre Lieu saint et notre nation. » Alors, l’un d’entre eux, Caïphe, qui était grand prêtre cette année-là, leur dit : « Vous n’y comprenez rien ; vous ne voyez pas quel est votre intérêt : il vaut mieux qu’un seul homme meure pour le peuple, et que l’ensemble de la nation ne périsse pas. » Ce qu’il disait là ne venait pas de lui-même ; mais, étant grand prêtre cette année-là, il prophétisa que Jésus allait mourir pour la nation ; et ce n’était pas seulement pour la nation, c’était afin de rassembler dans l’unité les enfants de Dieu dispersés. À partir de ce jour-là, ils décidèrent de le tuer. C’est pourquoi Jésus ne se déplaçait plus ouvertement parmi les Juifs ; il partit pour la région proche du désert, dans la ville d’Éphraïm où il séjourna avec ses disciples. Or, la Pâque juive était proche, et beaucoup montèrent de la campagne à Jérusalem pour se purifier avant la Pâque. Ils cherchaient Jésus et, dans le Temple, ils se disaient entre eux : « Qu’en pensez-vous ? Il ne viendra sûrement pas à la fête ! » Les grands prêtres et les pharisiens avaient donné des ordres : quiconque saurait où il était devait le dénoncer, pour qu’on puisse l’arrêter.

Paradoxe

Au lendemain d’un geste d’une grande bonté, la résurrection de Lazare, il est étrange de voir les chefs des prêtres chercher à faire mourir Jésus. En présence d’un prophète comme lui, qui accomplit de nombreux miracles, les dirigeants religieux manifestent de l’inquiétude: «Tout le monde va croire en lui, et les Romains viendront détruire notre Lieu saint et notre nation.» Est-ce une peur justifiée ou simplement une raison pour éliminer ce prédicateur qui ébranlait leur pouvoir? Quoi qu’il en soit, l’évangéliste Jean a sur la mort de Jésus une perspective particulière: «C’était afin de rassembler dans l’unité les enfants de Dieu dispersés.» Les adversaires de Jésus voulaient éliminer le pasteur et disperser les brebis. La mort et la résurrection du Seigneur auront l’effet inverse:
elles rassembleront les disciples autour du Christ, dans une même foi.

Unité et ouverture

La première lecture témoigne du désir de Dieu d’unifier le royaume d’Israël: «J’en ferai une seule nation dans le pays.» Rassembler tous les êtres humains en une seule famille, c’est la mission de Jésus. Il a prié le Père ainsi: «Que tous, ils soient un, comme toi, Père, tu es en moi, et moi en toi. Qu’ils soient un en nous. » (Jean 17, 21) Ce projet d’unité, toujours en chantier, se concrétise autour du Christ, dans l’espérance et la prière. En Église et personnellement, nous sommes appelés à faire preuve d’ouverture. Nous avons des ponts à établir entre les différentes religions et cultures, car nous ne formons qu’une seule famille et nous avons le même Père.

Le pardon dans l’Esprit Saint

En ton nom, Seigneur Jésus,
par la puissance de ton Esprit
et pour la gloire de Dieu, ton Père,
avec toute la foi et la sincérité de mon coeur,
je Te demande la grâce de venir m’aider à pardonner.

De moi-même,
je ne puis pardonner vraiment
comme Tu nous le demandes.
C’est pourquoi, j’implore l’aide de ton Amour
et la puissance de ton Sang
qui nous donne accès à ta Miséricorde.

Je pardonne à toutes les personnes
qui m’ont blessé(e) de quelque façon que ce soit,
consciemment ou inconsciemment,
je pardonne en particulier à (N)
tout le mal qu’il (elle) a pu me faire.
Je lui remets toute dette envers moi,
sans condition aucune et pour toujours.

Je Te prie Seigneur Jésus,
de le (la) bénir et de le (la) combler de ta grâce
dès aujourd’hui et pour toujours.
Seigneur Jésus, Toi qui es Miséricorde,
je mets ma confiance en Toi.
Remplis-moi, je t’en prie, de Ta Paix et de Ta Joie,
et répands-les également sur lui (elle).
Je te le demande par les mérites
de tes Saintes Plaies et de Ta Croix glorieuse.
Je te rends grâce de tout ce que
ton Amour m’accorde aujourd’hui,
de tout ce que Tu feras encore demain en moi,
et de tout ce que Tu feras dans cette personne
à qui je pardonne.

 Amen!

Laissez-nous votre commentaire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s