« Une pause par jour » – 19 mars 2018

5ème Semaine de Carême – Saint Joseph – Première lecture (2 S 7, 4-5a.12-14a.16)

Cette nuit-là, la parole du Seigneur fut adressée au prophète Nathan : « Va dire à mon serviteur David : Ainsi parle le Seigneur : Quand tes jours seront accomplis et que tu reposeras auprès de tes pères, je te susciterai dans ta descendance un successeur, qui naîtra de toi, et je rendrai stable sa royauté. C’est lui qui bâtira une maison pour mon nom, et je rendrai stable pour toujours son trône royal. Moi, je serai pour lui un père ; et lui sera pour moi un fils. Ta maison et ta royauté subsisteront toujours devant moi, ton trône sera stable pour toujours. » – Parole du Seigneur. 

Évangile (Lc 2, 41-51a)

Chaque année, les parents de Jésus se rendaient à Jérusalem pour la fête de la Pâque. Quand il eut douze ans, ils montèrent en pèlerinage suivant la coutume. À la fin de la fête, comme ils s’en retournaient, le jeune Jésus resta à Jérusalem à l’insu de ses parents. Pensant qu’il était dans le convoi des pèlerins, ils firent une journée de chemin avant de le chercher parmi leurs parents et connaissances. Ne le trouvant pas, ils retournèrent à Jérusalem, en continuant à le chercher. C’est au bout de trois jours qu’ils le trouvèrent dans le Temple, assis au milieu des docteurs de la Loi : il les écoutait et leur posait des questions, et tous ceux qui l’entendaient s’extasiaient sur son intelligence et sur ses réponses. En le voyant, ses parents furent frappés d’étonnement, et sa mère lui dit : « Mon enfant, pourquoi nous as-tu fait cela ? Vois comme ton père et moi, nous avons souffert en te cherchant ! » Il leur dit : « Comment se fait-il que vous m’ayez cherché ? Ne saviez-vous pas qu’il me faut être chez mon Père ? » Mais ils ne comprirent pas ce qu’il leur disait. Il descendit avec eux pour se rendre à Nazareth, et il leur était soumis. – Acclamons la Parole de Dieu.

Appelés à la foi

Abraham, le père des trois grandes religions monothéistes, est le premier à exprimer concrètement sa foi en un Dieu unique. De plus, il manifeste une relation de grande proximité avec le Seigneur: tous deux s’unissent dans une alliance. David, descendant d’Abraham, témoigne à son tour de sa foi au Dieu de ses pères non seulement par son désir de vouloir lui construire une demeure sur terre mais surtout par l’humilité et la reconnaissance de son péché. Voilà autant d’expressions inspirantes de la foi; foi en un Dieu vivant qui se fait proche et qui fait alliance avec nous; foi en un Dieu qui se penche sur notre misère et qui pardonne.

Joseph, témoin de la foi

Joseph, père adoptif de Jésus, arrive dans cette lignée d’hommes et de femmes de foi. La révélation qui lui est faite est soudaine et inédite: c’est à prendre ou à laisser, c’est-à-dire accepter ou non une paternité compromettante qui ne vient pas de lui. Comme ses ancêtres dans la foi, il n’est pas question pour lui de se laisser envahir par la peur. Le songe vient fortifier sa foi en Dieu qui peut tout et qui promet de l’accompagner dans sa mission unique. Joseph accepte au-delà de toutes les incertitudes qui peuvent survenir, Il prend chez lui la jeune mère comme son épouse et relève le défi de construire sa famille sur la parole qui lui vient de Dieu. Il va plus loin dans son humilité en acceptant que son fils Jésus, à douze ans, par son comportement inattendu, attribue sa confiance filiale à un autre Père que lui, un Père dont la paternité dépasse l’entendement humain. Joseph est pour nous un modèle non seulement de foi, mais de persévérance. Tout au long de sa vie, il connaîtra des moments inusités qui lui rappelleront qu’il doit faire confiance au Dieu de l’impossible.

Prière à Saint Joseph

Je vous salue, Joseph, vous que la grâce divine a comblé, le Sauveur a reposé dans vos bras et grandi sous vos yeux, vous êtes béni entre tous les hommes, et Jésus, l’Enfant divin de votre virginale épouse, est béni. Saint Joseph, donné pour père au Fils de Dieu, priez pour nous dans nos soucis de famille, de santé et de travail, jusqu’à nos derniers jours, et daignez nous secourir à l’heure de notre mort. Amen.

Laissez-nous votre commentaire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s