« Une pause par jour » – 28 février 2018

2ème Semaine de Carême – Première lecture (Jr 18, 18-20)

Mes ennemis ont dit : « Allons, montons un complot contre Jérémie. La loi ne va pas disparaître par manque de prêtre, ni le conseil, par manque de sage, ni la parole, par manque de prophète. Allons, attaquons-le par notre langue, ne faisons pas attention à toutes ses paroles. » Mais toi, Seigneur, fais attention à moi, écoute ce que disent mes adversaires. Comment peut-on rendre le mal pour le bien ? Ils ont creusé une fosse pour me perdre. Souviens-toi que je me suis tenu en ta présence pour te parler en leur faveur, pour détourner d’eux ta colère. – Parole du Seigneur. 

Évangile (Mt 20, 17-28)

En ce temps-là, Jésus, montant à Jérusalem, prit à part les Douze disciples et, en chemin, il leur dit : « Voici que nous montons à Jérusalem. Le Fils de l’homme sera livré aux grands prêtres et aux scribes, ils le condamneront à mort et le livreront aux nations païennes pour qu’elles se moquent de lui, le flagellent et le crucifient ; le troisième jour, il ressuscitera. » Alors la mère des fils de Zébédée s’approcha de Jésus avec ses fils Jacques et Jean, et elle se prosterna pour lui faire une demande. Jésus lui dit : « Que veux-tu ? » Elle répondit : « Ordonne que mes deux fils que voici siègent, l’un à ta droite et l’autre à ta gauche, dans ton Royaume. » Jésus répondit : « Vous ne savez pas ce que vous demandez. Pouvez-vous boire la coupe que je vais boire ? » Ils lui disent : « Nous le pouvons. » Il leur dit : « Ma coupe, vous la boirez ; quant à siéger à ma droite et à ma gauche, ce n’est pas à moi de l’accorder ; il y a ceux pour qui cela est préparé par mon Père. » Les dix autres, qui avaient entendu, s’indignèrent contre les deux frères. Jésus les appela et dit : « Vous le savez : les chefs des nations les commandent en maîtres, et les grands font sentir leur pouvoir. Parmi vous, il ne devra pas en être ainsi : celui qui veut devenir grand parmi vous sera votre serviteur ; et celui qui veut être parmi vous le premier sera votre esclave. Ainsi, le Fils de l’homme n’est pas venu pour être servi, mais pour servir, et donner sa vie en rançon pour la multitude. » – Acclamons la Parole de Dieu. 

La parole libre

Jérémie se plaint avec raison de ses adversaires: ce qu’il leur dit au nom du Seigneur semble les laisser indifférents. Pourtant, la population de Jérusalem s’est éloignée de l’Alliance. Elle a banalisé la Loi, perdu le sens de la sagesse et rejeté les prophètes. En apparence, cela ne semble pas l’incommoder; pourquoi, dans ce cas, se tourner vers Dieu? Pourquoi faire des efforts alors que la vie coule et que le plaisir est si facile? Jérémie aura toutefois raison sur les Israélites corrompus et dépravés. Ses prophéties annonciatrices de la destruction de Jérusalem par le roi de Babylone se réaliseront. Malgré toute la douleur qu’il ressent de ne pas être entendu, Jérémie a pourtant plaidé en faveur du peuple auprès du Seigneur.

Un autre prophète incompris

Jésus, à l’instar de Jérémie, ne semble pas mieux compris par ses contemporains. Ceux-ci complotent contre lui, comme les adversaires du prophète. Si au moins ses disciples et leurs proches pouvaient comprendre le mystère de sa mission et de sa relation au Père! Mais non, la mère de Jacques et de Jean réclame pour ses fils des places de choix dans son royaume. Manifestement, les disciples ne voient en Jésus qu’un futur roi terrestre qui, à l’instar des autres, régnera par la force et protégera d’abord son entourage. Mais, tout comme Jérémie, Jésus ne pourra se taire. Même le silence de sa mort sera le début de quelque chose de neuf: «Le Fils de l’homme n’est pas venu pour être servi, mais pour servir, et donner sa vie en rançon pour la multitude.

Prière

Chaque jour, tu m’aides à grandir dans la foi.
Apprends-moi à mettre mes pas dans tes pas.
Redonne-moi un cœur pur, Seigneur mon Dieu,
En tes mains, je remets ce qui m’éloigne de toi,
Merci, Seigneur pour tous ces dons reçus de toi,
Et donne-moi ta main en me montrant le bon chemin.

François Cogels

Laissez-nous votre commentaire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s