« Une pause par jour » – 9 novembre 2017

31ème Semaine Ordinaire – Fête de la Dédicace de la Basilique du Latran – Première lecture (Ez 47, 1-2.8-9.12)

En ces jours-là, au cours d’une vision reçue du Seigneur, l’homme me fit revenir à l’entrée de la Maison, et voici : sous le seuil de la Maison, de l’eau jaillissait vers l’orient, puisque la façade de la Maison était du côté de l’orient. L’eau descendait de dessous le côté droit de la Maison, au sud de l’autel. L’homme me fit sortir par la porte du nord et me fit faire le tour par l’extérieur, jusqu’à la porte qui fait face à l’orient, et là encore l’eau coulait du côté droit. Il me dit : « Cette eau coule vers la région de l’orient, elle descend dans la vallée du Jourdain, et se déverse dans la mer Morte, dont elle assainit les eaux. En tout lieu où parviendra le torrent, tous les animaux pourront vivre et foisonner. Le poisson sera très abondant, car cette eau assainit tout ce qu’elle pénètre, et la vie apparaît en tout lieu où arrive le torrent. Au bord du torrent, sur les deux rives, toutes sortes d’arbres fruitiers pousseront ; leur feuillage ne se flétrira pas et leurs fruits ne manqueront pas. Chaque mois ils porteront des fruits nouveaux, car cette eau vient du sanctuaire. Les fruits seront une nourriture, et les feuilles un remède. » – Parole du Seigneur.

Évangile (Jn 2, 13-22)

Comme la Pâque juive était proche, Jésus monta à Jérusalem. Dans le Temple, il trouva installés les marchands de bœufs, de brebis et de colombes, et les changeurs. Il fit un fouet avec des cordes, et les chassa tous du Temple, ainsi que les brebis et les bœufs ; il jeta par terre la monnaie des changeurs, renversa leurs comptoirs, et dit aux marchands de colombes : « Enlevez cela d’ici. Cessez de faire de la maison de mon Père une maison de commerce. » Ses disciples se rappelèrent qu’il est écrit : L’amour de ta maison fera mon tourment. Des Juifs l’interpellèrent : « Quel signe peux-tu nous donner pour agir ainsi ? » Jésus leur répondit : « Détruisez ce sanctuaire, et en trois jours je le relèverai. » Les Juifs lui répliquèrent : « Il a fallu quarante-six ans pour bâtir ce sanctuaire, et toi, en trois jours tu le relèverais ! » Mais lui parlait du sanctuaire de son corps. Aussi, quand il se réveilla d’entre les morts, ses disciples se rappelèrent qu’il avait dit cela ; ils crurent à l’Écriture et à la parole que Jésus avait dite. – Acclamons la Parole de Dieu. 

L’Église, Corps du Christ

De nos jours, nous nous posons beaucoup de questions par rapport à l’administration de nos édifices religieux. Devons-nous investir encore autant ou simplement les vendre? Les ressources et les énergies s’épuisent tandis que l’usure des bâtiments se fait sentir. Or la parole de Dieu est claire: en tant que baptisés, nous formons un seul et même «édifice», le Corps du Christ. Chacun et chacune de nous est membre de ce Corps, une pierre vivante de l’édifice «spirituel». Chaque membre, chaque pierre a sa force particulière, son charisme singulier en vue de l’édification commune.

Un Corps à édifier

Les édifices que sont les églises, les cathédrales ou les basiliques, comme celle du Latran, sont des lieux importants de rassemblement. Mais ils sont surtout la représentation matérielle d’une réalité plus profonde et plus spirituelle: l’Eglise vivante du Christ, dont nous sommes tous les constructeurs, chacun à sa façon (1 Corinthiens 3, 9-17). Si nous mettons autant d’énergie et de ressources à conserver un édifice matériel en l’honneur de Dieu, combien plus devons-nous mettre notre coeur et nos efforts à l’édification de l’être humain, temple vivant de la présence de Dieu? C’est indispensable que les pierres soient bien alignées pour supporter l’ensemble de la structure physique d’une église. C’est encore plus vital que les «pierres vivantes» que nous sommes soient disposées en harmonie et fondées sur le Christ, pierre angulaire. Ainsi, Dieu, notre architecte, pourra construire grâce à nous l’édifice spirituel qu’il a voulu de toute éternité.

C’est Toi, Seigneur, qui es notre fête

Seigneur, elle est si grande

la raison que nous avons de nous réjouir en Toi,

que je me réjouirai en t’aimant, en te servant

et en te louant autant que je le pourrai.

Ils sont nombreux ceux qui, aux jours de fête,

se réjouissent parce qu’ils aiment les fêtes,

ornent leurs demeures et leurs vêtements

et font de grands banquets.

Mais c’est Toi, Seigneur, qui es notre fête !

Il nous faut donc purifier notre cœur 

et amener dans nos demeures

les pauvres qui le demandent pour l’amour de Toi.

Ouvre, Seigneur, toutes les ouvertures

et les portes de ma maison,

pour qu’elle se remplisse toute de cette joie

et de cette allégresse qui doivent être les nôtres

parce que Tu existes.

Seigneur ! source de grâce et de liberté !

Si quelqu’un veut se réjouir et se remplir de joie,

qu’il vienne à moi,

car il me trouvera aussi plein de joie

qu’une source jaillissante est pleine d’eau.

Honneur et louange à Toi, Seigneur,

tu m’as donné tant de grâces

que mon cœur nage dans la joie et l’allégresse,

comme un poisson nage dans la mer.

Et cette joie et cette allégresse lui viennent,

Seigneur, de la pensée que Tu existes.

Où que j’aille, j’y vais dans la joie

où que je sois, j’y suis joyeux,

et où que je me tourne, je suis joyeux.

Et cela m’arrive, Seigneur,

parce que je suis tout en Toi

et que tu es toute joie et toute allégresse.

Gloire et bénédiction éternelle à Toi, Seigneur,

espérance des justes et miséricorde des pécheurs.

Qu’il Te plaise, Seigneur, d’ouvrir notre bouche

pour qu’elle dise tes louanges,

à Toi qui es notre Seigneur Dieu.

Raymond Lulle

Laissez-nous votre commentaire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s