« Une pause par jour » – 10 septembre 2017

23ème dimanche du temps ordinaire – Livre d’Ézéchiel 33,7-9

La parole du Seigneur me fut adressée : « Fils d’homme, je fais de toi un guetteur pour la maison d’Israël. Lorsque tu entendras une parole de ma bouche, tu les avertiras de ma part. Si je dis au méchant : “Tu vas mourir”, et que tu ne l’avertis pas, si tu ne lui dis pas d’abandonner sa conduite mauvaise, lui, le méchant, mourra de son péché, mais à toi, je demanderai compte de son sang. Au contraire, si tu avertis le méchant d’abandonner sa conduite, et qu’il ne s’en détourne pas, lui mourra de son péché, mais toi, tu auras sauvé ta vie. »

Lettre de saint Paul Apôtre aux Romains 13,8-10

Frères, n’ayez de dette envers personne, sauf celle de l’amour mutuel, car celui qui aime les autres a pleinement accompli la Loi. La Loi dit : ‘Tu ne commettras pas d’adultère, tu ne commettras pas de meurtre, tu ne commettras pas de vol, tu ne convoiteras pas.’ Ces commandements et tous les autres se résument dans cette parole : ‘Tu aimeras ton prochain comme toi-même.’ L’amour ne fait rien de mal au prochain. Donc, le plein accomplissement de la Loi, c’est l’amour.

Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu 18,15-20

En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples : « Si ton frère a commis un péché contre toi, va lui faire des reproches seul à seul. S’il t’écoute, tu as gagné ton frère.
S’il ne t’écoute pas, prends en plus avec toi une ou deux personnes afin que toute l’affaire soit réglée sur la parole de deux ou trois témoins.
S’il refuse de les écouter, dis-le à l’assemblée de l’Église ; s’il refuse encore d’écouter l’Église, considère-le comme un païen et un publicain.
Amen, je vous le dis : tout ce que vous aurez lié sur la terre sera lié dans le ciel, et tout ce que vous aurez délié sur la terre sera délié dans le ciel.
Et pareillement, amen, je vous le dis, si deux d’entre vous sur la terre se mettent d’accord pour demander quoi que ce soit, ils l’obtiendront de mon Père qui est aux cieux.
En effet, quand deux ou trois sont réunis en mon nom, je suis là, au milieu d’eux. »

Si par malheur ton frère a commis une faute, va le voir seul à seul. Ne crie pas au scandale, n’ameute pas l’opinion, ne parle pas de ta démarche, surtout ne t’en vante pas, comme si tu étais, toi, l’exemple qu’il faut suivre. Ne prends pas l’habitude d’aussitôt recourir à la hiérarchie, rejette la délation, la dénonciation, même si l’on t’explique que c’est pour la bonne cause. Ne parle pas de ton frère, parle plutôt à ton frère. Engage le dialogue. Parle d’égal à égal. Respecte sa liberté. La réconciliation : une longue patience.

S’il ne t’écoute pas, prends encore avec toi l’une ou l’autre personne, viens en communauté, viens chez lui en Eglise. Ne fais donc pas appel à quelqu’un qui aurait un pouvoir tout spécial, qui pourrait décider de tout ce qui est bon, de tout ce qui est mauvais, qui manierait la crosse comme d’autres le bâton. N’essaie pas d’imposer à coup d’autorité l’ordre et la vérité. Ce sont des méthodes humaines et nous sommes en Eglise, communauté de frères. La réconciliation : un geste communautaire.

Mais s’il refuse encore et s’il s’obstine dans son contre témoignage, alors vous serez clairs. II y a de ces gestes et de ces attitudes qui sont une négation de l’Evangile même. II y a des pactes avec la finance et l’argent pour gagner du terrain. Et pour se faire valoir, au nom même de Dieu. II y a des tentations de jouer au puissant pour imposer ses vues. De construire une Eglise où Jésus-Christ lui-même ne serait pas à l’aise. Et il irait ailleurs. II faut oser parler. II faut le dire clairement. La réconciliation est une affaire de frères.

« Je fais de toi un guetteur, tu les avertiras de ma part… » (première lecture)

Chrétiens, nous recevons la mission difficile d’annoncer le Message en toutes ses exigences. La bonne volonté n’est pas suffisante, elle doit s’accompagner d’un perpétuel approfondissement de la Parole de Dieu. Sachons nous donner les moyens de nous former pour annoncer l’Évangile aux petits comme aux grands. Prions le Seigneur.

« L’accomplissement parfait de la Loi, c’est l’Amour… » (deuxième lecture)

Tout le monde en parle, mais la réalité quotidienne oblige à aller plus loin. Pour casser les isolements de toutes sortes, retrouvons-nous au sein des différentes équipes qui existent sur notre paroisse. Sachons nous donner les moyens de nous rencontrer et ainsi de mieux nous connaître. Prions le Seigneur.

 « Quand deux ou trois sont réunis en mon nom, je suis là, au milieu d’eux. » (évangile) Notre communauté se reconstitue après les vacances scolaires. Nous voilà aux portes d’une nouvelle année d’amitié, de partage et de soutien. Cela ne peut se faire que par l’action de chacun, désireux d’apporter suggestions et initiatives. Sachons nous donner les moyens d’agir efficacement et solidairement. Prions le Seigneur.

Laissez-nous votre commentaire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s