« Une pause par jour » – 2 août 2017

17ème semaine du temps ordinaire – Livre de l’Exode 34, 29-35

Lorsque Moïse descendit de la montagne du Sinaï, ayant en mains les deux tables du Témoignage, il ne savait pas que son visage rayonnait de lumière depuis qu’il avait parlé avec le Seigneur. Aaron et tous les fils d’Israël virent arriver Moïse : son visage rayonnait. Comme ils n’osaient pas s’approcher, Moïse les appela. Aaron et tous les chefs de la communauté vinrent alors vers lui, et il leur adressa la parole. Ensuite, tous les fils d’Israël s’approchèrent, et il leur transmit tous les ordres que le Seigneur lui avait donnés sur la montagne du Sinaï. Quand il eut fini de leur parler, il mit un voile sur son visage. Et, lorsqu’il se présentait devant le Seigneur pour parler avec lui, il enlevait son voile jusqu’à ce qu’il soit sorti. Alors, il transmettait aux fils d’Israël les ordres qu’il avait reçus, et les fils d’Israël voyaient rayonner son visage. Puis il remettait le voile sur son visage jusqu’à ce qu’il rentre pour parler avec le Seigneur.

Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu 13, 44-46

En ce temps-là, Jésus disait aux foules : « Le royaume des Cieux est comparable à un trésor caché dans un champ ; l’homme qui l’a découvert le cache de nouveau. Dans sa joie, il va vendre tout ce qu’il possède, et il achète ce champ. Ou encore : Le royaume des Cieux est comparable à un négociant qui recherche des perles fines.
Ayant trouvé une perle de grande valeur, il va vendre tout ce qu’il possède, et il achète la perle. »

Trésor, perle … accueil ou rejet

Les courtes paraboles du trésor et de la perle soulignent deux vérités merveilleuses: le très grand prix attaché par Christ à son Assemblée et payé pour l’acquérir: Il a vendu tout ce qu’il avait; il a donné jusqu’à sa vie. En second lieu, la joie qu’il trouve en elle. Au v. 47, le filet de l’évangile est jeté dans la mer des peuples. Le Seigneur avait annoncé à ses disciples qu’il ferait d’eux des pêcheurs d’hommes. Voici donc les serviteurs à l’œuvre. Mais les poissons ne sont pas tous bons… ni tous les chrétiens de nom, des croyants véritables! C’est la Parole qui permet de les distinguer: Le bon poisson se reconnaît à ses écailles et ses nageoires (Lév. 11:9-11 lv 11.9-12) et le vrai chrétien à son armure morale, à sa capacité de résister à la pénétration et à l’entraînement du courant de ce monde.

À côté du trésor que le Seigneur a trouvé dans les siens (v. 44) le v. 52 nous montre celui que le disciple possède dans Sa Parole. Est-elle pour chacun de nous le trésor d’où nous savons tirer «des choses nouvelles et des choses vieilles»?

Hélas! Ce chapitre s’achève comme le précédent sur l’incrédulité des foules; elles ne voient en Jésus que «le fils du charpentier». De sorte que sa grâce ne peut s’exercer envers elles.

Le chemin est ouvert

Esprit du Christ ressuscité, Saint-Esprit,

si nous savions ce que nous pouvons te demander

pour prier comme il faut !

Mais voilà que les balbutiements de notre prière passent

par le creuset de notre pauvreté,

de notre petite foi.

 

Alors Toi, le Dieu vivant,

tu entres dans notre âme de pauvre,

tu entres dans notre faiblesse et tu lis en nos cœurs  

nos intentions authentiques.

Et ton Esprit vient au-dedans de nous,

il vient exprimer l’inexprimable

à travers d’humbles paroles,

et des soupirs, et des silences.

Et tu nous dis : « Ne te préoccupe de rien,

ne t’inquiète pas de ton peu de capacité à prier.

Sache-le, dans ton attente priante,

j’ai déjà ouvert les chemins. »

 

Ainsi, tu nous donnes de comprendre

que tu appelles chacun par son nom,

que tu éveilles des jaillissements intérieurs,

que tu as déposé en chacun un don irremplaçable.

Nos yeux s’ouvrent et, dans la pauvre prière,

nous comprenons que l’homme ne se réalise qu’en présence de Dieu.

Frère Roger Schutz

Laissez-nous votre commentaire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s