« Une pause par jour » – 19 juillet 2017

15ème Semaine du Temps Ordinaire – Première lecture : « L’ange du Seigneur lui apparut dans la flamme d’un buisson en feu » (Ex 3, 1-6.9-12) – Lecture du livre de l’Exode

En ces jours-là, Moïse était berger du troupeau de son beau-père Jéthro, prêtre de Madiane. Il mena le troupeau au-delà du désert et parvint à la montagne de Dieu, à l’Horeb. L’ange du Seigneur lui apparut dans la flamme d’un buisson en feu. Moïse regarda le buisson brûlait sans se consumer. Moïse se dit alors : « Je vais faire un détour pour voir cette chose extraordinaire : pourquoi le buisson ne se consume-t-il pas ? » Le Seigneur vit qu’il avait fait un détour pour voir, et Dieu l’appela du milieu du buisson : « Moïse ! Moïse!» Il dit : « Me voici ! » Dieu dit alors : « N’approche pas d’ici ! Retire les sandales de tes pieds, car le lieu où tu te tiens est une terre sainte ! » Et il déclara : « Je suis le Dieu de ton père, le Dieu d’Abraham, le Dieu d’Isaac, le Dieu de Jacob. » Moïse se voila le visage car il craignait de porter son regard sur Dieu. Le Seigneur dit : « Maintenant, le cri des fils d’Israël est parvenu jusqu’à moi, et j’ai vu l’oppression que leur font subir les Égyptiens. Maintenant donc, va ! Je t’envoie chez Pharaon : tu feras sortir d’Égypte mon peuple, les fils d’Israël. » Moïse dit à Dieu : « Qui suis-je pour aller trouver Pharaon, et pour faire sortir d’Égypte les fils d’Israël ? » Dieu lui répondit : « Je suis avec toi. Et tel est le signe que c’est moi qui t’ai envoyé : quand tu auras fait sortir d’Égypte mon peuple, vous rendrez un culte à Dieu sur cette montagne. » – Parole du Seigneur. 

Évangile : « Ce que tu as caché aux sages et aux savants, tu l’as révélé aux tout-petits » (Mt 11, 25-27) – Evangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu

En ce temps-là, Jésus prit la parole et dit : « Père, Seigneur du ciel et de la terre, je proclame ta louange : ce que tu as caché aux sages et aux savants, tu l’as révélé aux tout-petits. Oui, Père, tu l’as voulu ainsi dans ta bienveillance. Tout m’a été remis par mon Père ; personne ne connaît le Fils, sinon le Père, et personne ne connaît le Père, sinon le Fils, et celui à qui le Fils veut le révéler. » – Acclamons la Parole de Dieu. 

De la mission.

Dieu interpelle Moïse du milieu d’un buisson et lui confie toute une charge: libérer les Hébreux de leur asservissement en Egypte. Moïse se sent incapable d’accomplir cette tâche, mais Dieu l’assure de son aide: «Je suis avec toi.» Nous aussi, Dieu nous a appelés, et ce, dès notre baptême. C’est par un long cheminement que nous apprenons à accomplir sa volonté, en suivant et en imitant Jésus, son Fils. C’est grâce à lui que nous comprenons notre mission qui est de libérer nous-mêmes et le prochain de l’esclavage du péché et de bien des dépendances. Si nous ne nous sentons pas à la hauteur, le Seigneur est à nos côtés.

De l’humilité.

Dieu choisit des personnes pour accomplir son plan d’amour pour l’humanité, qui devront faire preuve d’humilité, condition essentielle pour la réalisation de ce projet. Il est dit de Moïse qu’il est «l’homme le plus humble que la terre ait porté» (Nombres 12, 3). Jésus, le Fils de Dieu, sera le modèle à cet égard: «Ayant la condition de Dieu […], il s’est anéanti, prenant la condition de serviteur.» (Philippiens 2, 6-7) Dans la lecture évangélique du jour, Jésus signale que la révélation divine est d’abord offerte aux petits: «Père, ce que tu as caché aux sages et aux savants, tu l’as révélé aux tout-petits.» Heureuse nouvelle, si nous désirons marcher à la suite de Jésus, bien humblement, car il y a cette récompense: « Personne ne connaît le Père, sinon le Fils, et celui à qui le Fils veut le révéler.» Cette connaissance et cet amour de Dieu permettent d’entrer dans la grande famille des enfants de Dieu, regroupés autour du Christ.

Rayonne à travers moi

Seigneur Jésus,

inonde-moi de Ton Esprit et de Ta vie.

Prends possession de tout mon être

pour que ma vie ne soit qu’un reflet de la tienne.

Rayonne à travers moi, habite en moi,

et tous ceux que je rencontrerai

pourront sentir Ta présence auprès de moi.

En me regardant,

ils ne verront plus que Toi seul, Seigneur !

 

Demeure en moi

et alors je pourrai, comme Toi, rayonner,

au point d’être à mon tour

une lumière pour les autres,

lumière, Seigneur, qui émanera complètement de Toi.

C’est Toi qui, à travers moi, illumineras les autres.

 
Ainsi ma vie deviendra une louange à ta gloire,

la louange que tu préfères,

en Te faisant rayonner sur ceux qui nous entourent.

Par la plénitude éclatante de l’amour

que Te porte mon cœur. Amen.

Cardinal John Henry Newman

Laissez-nous votre commentaire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s