« Une pause par jour » – 21 juin 2017

11ème semaine du Temps ordinaire – Première lecture : « Dieu aime celui qui donne joyeusement » (2 Co 9, 6-11) – Lecture de la deuxième lettre de saint Paul apôtre aux Corinthiens

Frères, rappelez-vous le proverbe : À semer trop peu, on récolte trop peu ; à semer largement, on récolte largement. Que chacun donne comme il a décidé dans son cœur, sans regret et sans contrainte, car Dieu aime celui qui donne joyeusement. Et Dieu est assez puissant pour vous donner toute grâce en abondance, afin que vous ayez, en toute chose et toujours, tout ce qu’il vous faut, et même que vous ayez en abondance de quoi faire toute sorte de bien. L’Écriture dit en effet de l’homme juste : Il distribue, il donne aux pauvres ; sa justice demeure à jamais. Dieu, qui fournit la semence au semeur et le pain pour la nourriture, vous fournira la graine ; il la multipliera, il donnera la croissance à ce que vous accomplirez dans la justice. Il vous rendra riches en générosité de toute sorte, ce qui suscitera notre action de grâce envers Dieu. – Parole du Seigneur. 

Évangile : « Ton Père qui voit dans le secret te le rendra » (Mt 6, 1-6.16-18) – Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu

En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples : « Ce que vous faites pour devenir des justes, évitez de l’accomplir devant les hommes pour vous faire remarquer. Sinon, il n’y a pas de récompense pour vous auprès de votre Père qui est aux cieux. Ainsi, quand tu fais l’aumône, ne fais pas sonner la trompette devant toi, comme les hypocrites qui se donnent en spectacle dans les synagogues et dans les rues, pour obtenir la gloire qui vient des hommes. Amen, je vous le déclare : ceux-là ont reçu leur récompense. Mais toi, quand tu fais l’aumône, que ta main gauche ignore ce que fait ta main droite, afin que ton aumône reste dans le secret ; ton Père qui voit dans le secret te le rendra. Et quand vous priez, ne soyez pas comme les hypocrites : ils aiment à se tenir debout dans les synagogues et aux carrefours pour bien se montrer aux hommes quand ils prient. Amen, je vous le déclare : ceux- là ont reçu leur récompense. Mais toi, quand tu pries, retire- toi dans ta pièce la plus retirée, ferme la porte, et prie ton Père qui est présent dans le secret ; ton Père qui voit dans le secret te le rendra. Et quand vous jeûnez, ne prenez pas un air abattu, comme les hypocrites : ils prennent une mine défaite pour bien montrer aux hommes qu’ils jeûnent. Amen, je vous le déclare : ceux-là ont reçu leur récompense. Mais toi, quand tu jeûnes, parfume-toi la tête et lave-toi le visage ; ainsi, ton jeûne ne sera pas connu des hommes, mais seulement de ton Père qui est présent au plus secret ; ton Père qui voit au plus secret te le rendra. » – Acclamons la Parole de Dieu. 

Donner selon son cœur  

La première lecture se rapporte à la collecte organisée pour la communauté chrétienne de Jérusalem. Ne voulant forcer la main de personne, Paul rappelle que c’est à chacun et chacune de donner selon sa conscience et que Dieu n’abandonne pas quiconque donne gracieusement. Le curé d’Ars a fait l’expérience de cette réalité: chaque fois qu’il faisait un don, il recevait, quelque temps après, la même aide, sinon plus. Aussi, des témoignages contemporains convergent dans le même sens: plus on donne plus on reçoit. Que ces réflexions nous inspirent, tout comme les propos de Jésus dans l’évangile lorsqu’il énonce les critères d’une vraie aumône.

Aumône, prière et jeûne.

L’extrait de l’Évangile selon saint Matthieu lu aujourd’hui est aussi proclamé le mercredi des Cendres pour lancer le Carême. L’entendre maintenant nous donne l’occasion de nous rappeler que les pratiques de l’aumône, de la prière et du jeûne sont à vivre tout au long de l’année. A ce titre, nous devons continuellement les accomplir non pas pour les honneurs humains mais plutôt pour la plus grande gloire de Dieu. La vie spirituelle, en effet, se déploie au sein de la communion avec Dieu. Et ensuite, comme les affluents d’un fleuve, elle se ramifie dans le monde pour féconder, par la grâce divine, l’humanité. Notre prière quotidienne y participe.

Prière : O Toi qui es ma joie

O Maître Souverain du monde !

Puissance suprême, Bonté suprême,

la Sagesse même, sans commencement ni fin,

Vous dont les œuvres n’ont point de terme,

un abîme sans fond de merveilles,

une beauté qui contient toute la beauté,

Ta Force même

O mon Dieu.

O vous qui êtes ma joie, ô mon Dieu,

que ferai-je pour vous plaire ?

O miséricorde sans bornes !

O faveur si élevée au-dessus de nos mérites !

Comment, nous autres mortels,

oublions-nous tout cela ?

Vous, ô mon Dieu,

souvenez-vous de l’extrême misère où nous sommes,

et jetez vos regards sur notre faiblesse,

car vous savez tout.

O mon Dieu, je n’ai d’autre volonté

que de vous aimer.

O mon Seigneur, comme il est grand

l’amour que vous portez aux enfants des hommes.

Celui qui n’aime pas son prochain ne vous aime pas,

ô mon Seigneur, nous le voyons bien,

puisque vous avez versé tout votre sang

par amour pour les enfants des hommes.

O mon Seigneur, souffrir j’en suis même incapable

si votre main toute-puissante ne me soutient,

mais avec elle je pourrai tout.

Ne m’abandonnez pas, Seigneur, car j’espère en vous.

Que mon espérance ne soit pas confondue !

Que je vous serve toujours

et faites de moi ce que vous voudrez.

 
O Dieu, veuillez m’assister.

Soyez béni, soyez béni, Vous, mon Dieu, à jamais !

Que toutes les créatures célèbrent vos louanges

et que leurs louanges soient éternelles comme Vous.
                                                                                                                                                    

Thérèse d’Avila

Laissez-nous votre commentaire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s