« Une pause par jour » – 20 mai 2017

5ème semaine de Pâques – « Passe en Macédoine et viens à notre secours » (Ac 16, 1-10) – Lecture du livre des Actes des Apôtres

En ces jours-là, Paul, qui avait quitté Antioche avec Silas, arriva ensuite à Derbé, puis à Lystres. Il y avait là un disciple nommé Timothée ; sa mère était une Juive devenue croyante, mais son père était grec. À Lystres et à Iconium, les frères lui rendaient un bon témoignage. Paul désirait l’emmener ; il le prit avec lui et le fit circoncire à cause des Juifs de la région, car ils savaient tous que son père était grec.
Dans les villes où Paul et ses compagnons passaient, ils transmettaient les décisions prises par les Apôtres et les Anciens de Jérusalem, pour qu’elles entrent en vigueur.

Les Églises s’affermissaient dans la foi et le nombre de leurs membres augmentait chaque jour. Paul et ses compagnons traversèrent la Phrygie et le pays des Galates, car le Saint-Esprit les avait empêchés de dire la Parole dans la province d’Asie. Arrivés en Mysie, ils essayèrent d’atteindre la Bithynie, mais l’Esprit de Jésus s’y opposa. Ils longèrent alors la Mysie et descendirent jusqu’à Troas. Pendant la nuit, Paul eut une vision : un Macédonien lui apparut, debout, qui lui faisait cette demande : « Passe en Macédoine et viens à notre secours. »

À la suite de cette vision de Paul, nous avons aussitôt cherché à partir pour la Macédoine, car nous en avons déduit que Dieu nous appelait à y porter la Bonne Nouvelle.

Eglises

Les “bâtiments-église” sont nécessaires. Les églises ressemblent à des maisons chaleureuses où l’on s’abrite du vent, du froid et de la pluie. Elles sont spacieuses comme de grandes salles de banquet afin que le plus grand nombre puisse y entrer sans que personne ne soit obligé de rester dehors. Elles sont édifiées avec beauté et recherche afin que l’on puisse y découvrir les capacités créatrices que Dieu a déposées en l’homme et la femme. Elles sont des espaces de recueillement où l’on peut, seul ou en groupe, goûter au silence tellement important pour réfléchir et retrouver le sens de la vie perdu dans la course de la vie quotidienne. Elles favorisent la rencontre et permettent au chant et à la prière commune d’exprimer les joies et les tristesses de l’ensemble du peuple chrétien, Elles sont des lieux “sacrés” puisque s’y déroulent les célébrations dans lesquelles se manifeste l’alliance de Dieu et des humains…

Les églises sont des signes : “En ce village, en cette ville, en ce hameau vivent des chrétiens. Cette église est le lieu de rassemblement de ceux qui pratiquent l’Evangile de Jésus.”

Lieux de prière

D’autres “lieux de prière” existent dans les villes et les villages : des synagogues pour les juifs, des mosquées pour les musulmans, des temples pour les bouddhistes. Il est normal que les croyants de toute religion disposent aussi, “à l’intérieur des murs de la ville”, d’un lieu de prière. Chacun de ces lieux est “sacré” et à considérer avec respect car il manifeste, chacun à sa manière, la foi et l’amour pour Dieu.

Ces lieux sont des signes : “En ce village, en cette ville, en ce hameau vivent des croyants. Ils sont nombreux et divers. Leurs façons de croire sont multiples et différentes de celles des chrétiens. Ces croyants, eux aussi, se tournent vers leur Dieu, lui font confiance et lui expriment leur confiance.”

Prière : Gens de fête ! 

Désormais c’est vous la Parole du Christ!

C’est par vous désormais qu’elle est portée
jusqu’aux endeuillés et jusqu’aux heureux !

C’est par vous qu’elle fait lever l’aurore jusque dans les lieux
où le désespoir a éteint l’avenir.

 C’est par vous qu’elle est incarnée : vous êtes la chair et l’esprit de la Parole du Christ!

C’est par vous 

qu’on peut entendre le Christ,

le contempler et le toucher.

C’est par vous

que sa lumière éclaire l’histoire humaine!

C’est par vous,

avec vous et en vous

que son pouvoir de libération

est mis en œuvre.

C’est avec vous

qu’il multiplie le pain pour les affamés d’aujourd’hui.

C’est par vous

qu’il sauve le monde aujourd’hui.

Amies, amis, c’est par vous que le Christ

met en place aujourd’hui la fête pour laquelle il s’est donné,

corps et sang,

et qu’il est venu offrir

à tous ses frères et sœurs de la terre.

C’est par vous

car de vous il fait ses gens de fête !                                                      

Albert Hari

Laissez-nous votre commentaire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s