« Une pause par jour » – 26 avril 2017

Pâques 2 – Actes 5, 17-26 – Psaume 33 (34) – Jean 3, 16-21 – « Les hommes que vous aviez mis en prison, voilà qu’ils se tiennent dans le Temple et enseignent le peuple ! » (Ac 5, 17-26) – Lecture du livre des Actes des Apôtres

En ces jours-là, intervint le grand prêtre, ainsi que tout son entourage, c’est-à-dire le groupe des sadducéens, qui étaient remplis d’une ardeur jalouse pour la Loi. Ils mirent la main sur les Apôtres et les placèrent publiquement sous bonne garde. Mais, pendant la nuit, l’ange du Seigneur ouvrit les portes de la prison et les fit sortir. Il leur dit : « Partez, tenez-vous dans le Temple et là, dites au peuple toutes ces paroles de vie. » Ils l’écoutèrent ; dès l’aurore, ils entrèrent dans le Temple, et là, ils enseignaient. Alors arriva le grand prêtre, ainsi que son entourage.  Ils convoquèrent le Conseil suprême, toute l’assemblée des anciens d’Israël, et ils envoyèrent chercher les Apôtres dans leur cachot. En arrivant, les gardes ne les trouvèrent pas à la prison. Ils revinrent donc annoncer : « Nous avons trouvé le cachot parfaitement verrouillé, et les gardes en faction devant les portes ; mais, quand nous avons ouvert, nous n’avons trouvé personne à l’intérieur. » Ayant entendu ce rapport, le commandant du Temple et les grands prêtres, tout perplexes, se demandaient ce qu’il adviendrait de cette affaire. Là-dessus, quelqu’un vient leur annoncer : «  Les hommes que vous aviez mis en prison, voilà qu’ils se tiennent dans le Temple et enseignent le peuple ! » Alors, le commandant partit avec son escorte pour les ramener, mais sans violence, parce qu’ils avaient peur d’être lapidés par le peuple.                  

Persécutions

Être persécuté, c’est être pourchassé, poursuivi : pour ses actions, sa foi, ses idées alors même qu’elles n’ont rien de mauvais et ne proposent rien de mal ou d’illégal. Souvent même ces opinions et ces propositions apportent de la nouveauté. Mais elles dérangent l’ordre établi : ce qui existe! Elles  mettent en cause des façons de vivre ou de croire. Elles posent des questions sur la société et les hommes.

Les prophètes ont été persécutés parce qu’ils ne se gênaient pas de dire les quatre vérités au peuple. Jean-Baptiste a été persécuté par Hérode parce que, sans crainte, il a mis en évidence la mauvaise conduite du roi. Jésus a été persécuté parce que sa Bonne Nouvelle annonçait une libération pour les humains, parce qu’il parlait d’un Dieu-Père et parce qu’il mettait en cause les pratiques hypocrites de la religion.

Des hommes et des femmes sont persécutés aujourd’hui parce qu’ils défendent la liberté de leur peuple contre les intrigues de quelques-uns et contre la corruption. D’autres sont persécutés aujourd’hui parce qu’ils refusent d’être dirigés jusqu’en leurs pensées, leur foi et leurs choix. La persécution prend des formes multiples : violence, prison, mort. Elle est parfois plus subtile et s’exerce sous toutes sortes de pressions sociales ou de brimades ou de moqueries.

Prière

DANGER:   ÉVANGILE !

Tu déranges, Seigneur! Nous serions tellement paisibles dans ce monde qui nous appartient. Nous pourrions y mener une existence calme, passée à gérer notre bonheur.

Nous aurions un peu de bon cœur et la main un peu entrouverte, juste ce qu’il faut, juste ce qui est réputé normal.

Nous pourrions jouir des biens que nous possédons et méritons.

Mais il a fallu que tu viennes avec ton Evangile, Seigneur, et c’est le bouleversement!

Tu nous gênes, Seigneur!

Avec ton Evangile, il n ‘est plus question de servir juste un peu, du bout du don.
Il faut aller jusqu’à l’extrême et se mettre à genoux même devant des frères et des sœurs  afin de les introduire dans l’amour dont ils manquent et pour les revêtir de la dignité qu’ils attendent depuis longtemps.

Ton Évangile est dangereux: il appelle loin des demi-mesures !

Avec lui c’est l’intrusion de Dieu et du prochain dans notre existence.

Dieu devient notre tendre Père, les autres nos proches frères et ils sont à aimer du même amour qui prend toutes les forces de l’esprit et du cœur et de la vie.

Mais nous venons, Seigneur, avec toi, car nous en avons conscience : en nous risquant avec ton Evangile nous inventons notre bonheur et celui de la terre!

Laissez-nous votre commentaire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s