« Une pause par jour » – 31 mars 2017

Vendredi de la quatrième semaine de Carême – Sagesse 2, 1a.12-22 – Psaume 33 (34) – Jean 7, 2.10.14.25-30 – « On cherchait à l’arrêter, mais son heure n’était pas encore venue » (Jn 7, 1-2.10.14.25-30) – Evangile de Jésus Christ selon saint Jean

En ce temps-là, Jésus parcourait la Galilée : il ne voulait pas parcourir la Judée car les Juifs cherchaient à le tuer. La fête juive des Tentes était proche. Lorsque ses frères furent montés à Jérusalem pour la fête, il y monta lui aussi, non pas ostensiblement, mais en secret.

On était déjà au milieu de la semaine de la fête quand Jésus monta au Temple ; et là il enseignait. Quelques habitants de Jérusalem disaient alors : « N’est-ce pas celui qu’on cherche à tuer ? Le voilà qui parle ouvertement, et personne ne lui dit rien ! Nos chefs auraient-ils vraiment reconnu que c’est lui le Christ ? Mais lui, nous savons d’où il est.
Or, le Christ, quand il viendra, personne ne saura d’où il est. » Jésus, qui enseignait dans le Temple, s’écria : « Vous me connaissez ? Et vous savez d’où je suis ? Je ne suis pas venu de moi-même : mais il est véridique, Celui qui m’a envoyé, lui que vous ne connaissez pas. Moi, je le connais parce que je viens d’auprès de lui, et c’est lui qui m’a envoyé. »

On cherchait à l’arrêter, mais personne ne mit la main sur lui parce que son heure n’était pas encore venue.

Jésus enseignait alors dans le temple; il s’écria: « Savez-vous vraiment qui je suis et d’où je viens? Je ne suis pas venu de moi-même, mais celui qui m’a envoyé est digne de confiance. Vous ne le connaissez pas. Moi je le connais parce que je viens d’auprès de lui et que c’est lui qui m’a envoyé. » (Jean 7, 28-29)

«Elle m’intrigue cette femme!» J’ai lancé à plusieurs reprises cette exclamation. Il y avait chez cette personne quelque chose à la fois d’attirant et d’intimidant. J’avais le goût de la connaître davantage, de m’en faire une amie, mais, en même temps, je m’en sentais un peu indigne. Elle parlait peu d’elle-même; on ne connaissait donc à peu près rien de son histoire et de sa vie d’alors. Ces propos révélaient ses solidarités et ses convictions; jamais, de sa bouche, on n’entendait de critiques ni de jugements sur ce que les autres disaient. J’avais pour elle de l’admiration et je l’ai suivie dans quelques-uns de ses engagements.
Cette personne me fait penser à Jésus dans les évangiles. Il semble que, pour les personnes qui l’ont rencontré et fréquenté, il était un véritable mystère:
« Savez-vous vraiment qui je suis et d’où je viens?» Jésus savait bien que son identité posait question. On se demandait par quelle autorité il parlait, guérissait les gens et chassait les démons. Ses affirmations à propos du Temple rebâti en trois jours, d’un messie qui doit souffrir et mourir ou de son intimité avec Dieu étaient on ne peut plus scandaleuses. Même ses proches croyaient qu’il avait perdu la raison. D’aucuns ont cru en lui, certains ont tout quitté pour le suivre, d’autres ont comploté pour l’éliminer.  

Et si on me demandait de me positionner par rapport à lui?

Seigneur Jésus, tu t’es révélé à moi grâce à des témoins qui ont cru en toi, en ta parole. Continue de m’instruire par ton Esprit. Qu’il me fasse pénétrer dans la vérité de ton mystère pour que mes pas s’attachent aux tiens et que je vive de plus en plus de ta vie.

Prière : Seigneur, je te demande la Grâce de la rencontre

Te rencontrer, Seigneur,
ce n’est pas le résultat d’un raisonnement,
c’est l’éclair de Ta présence en moi,
Présence immédiate,
Présence silencieuse,
Présence bouleversante,
car elle enveloppe tout mon être.

Quand je me fais très silencieux,
je sens que je vis, je sens mon  »être » en moi,
et à travers cette conscience de mon être,
je Te rencontre, Toi, mon Seigneur et mon Dieu.

Seigneur, je voudrais Te demander
la grâce de savoir prier.
De Te prier longuement, intensément.
Et c’est pourquoi, je me tiens ici devant Toi,
pour que Ton regard repose sur moi.
Je suis simplement là
pour que Ton Esprit prie en moi.
Je veux me tenir en silence devant Toi
et arriver à ne rien dire
mais simplement à être devant Toi
sous Ton regard.

Auteur : Père Sébastien O. Praem

Laissez-nous votre commentaire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s