« Une pause par jour » – 28 mars 2017

Mardi de la quatrième semaine de Carême – Ézékiel 47, 1-9.12-Psaume 45 (46) – Jean 5, 1-16 – Psaume : 45 (46), 2-3, 5-6, 8-9a.10a

R/ Il est avec nous, le Dieu de l’univers ; citadelle pour nous, le Dieu de Jacob !

Dieu est pour nous refuge et force,
secours dans la détresse, toujours offert.
Nous serons sans crainte si la terre est secouée,
si les montagnes s’effondrent au creux de la mer.

Le Fleuve, ses bras réjouissent la ville de Dieu,
la plus sainte des demeures du Très-Haut.
Dieu s’y tient : elle est inébranlable ;
quand renaît le matin, Dieu la secourt.

Il est avec nous, le Seigneur de l’univers ;
citadelle pour nous, le Dieu de Jacob !
Venez et voyez les actes du Seigneur,
il détruit la guerre jusqu’au bout du monde.

C’est pourquoi nous n’avons rien à craindre, même si la terre se met à trembler, si les montagnes s’écroulent au fond des mers. […] Le Seigneur de l’univers est avec nous.
Le Dieu de Jacob est notre forteresse. (Psaume 45, 3.8)  

Pourquoi ai-je de la difficulté à la croire sur parole? Laissez-moi vous parler de cette bonne vieille dame qui m’a raconté comment elle avait vécu le tremblement de terre à Port-au-Prince en janvier 2010. Elle donnait un cours de récupération à un jeune élève en difficulté sur le balcon de son modeste logis. Lorsqu’elle sentit le sol bouger et sourdre le bruit infernal, elle entraîna l’enfant à l’intérieur, le serra dans ses bras et commença à prier à haute voix. Elle commanda au jeune garçon de prier avec elle: « N’aie pas peur, Dieu nous protégera.» Lorsque le silence revint, elle sortit de la maison et vit l’horreur autour d’elle. Les heures et les jours qui ont suivi, avec plusieurs des sinistrés survivants, elle entonna des chants de louange et d’action de grâce. «En aucun moment, me dit-elle, je n’ai craint pour ma vie. Je savais que Dieu était avec moi.»

Pourquoi ai-je de la difficulté à la croire sur parole? Ma foi est si pauvre et défaillante que je ne peux m’imaginer qu’on puisse vivre de tels moments sans ressentir angoisse et frayeur. Mon attachement à cette vie terrestre est si profond que je ne puis me représenter dans cette foule de sinistrés à Port-au-Prince, résignée et reconnaissante. Et comment réciter en vérité, avec le peuple juif, ces versets du psaume? Comment les faire miens de plus en plus?

Seigneur Jésus, je ne sais ce que cachait ton «Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m’as-tu abandonné?» lorsque tu agonisais sur la croix. As-tu toi aussi douté un instant de la présence de ton Père à ton côté? Il y eut aussi ce «Père, je remets mon esprit entre tes mains». Cette prière d’abandon m’enseigne qu’au-delà de la souffrance et de la mort, la certitude d’être accueilli vivant par ton Père dominait ta pensée. Merci, Seigneur, pour ce témoignage de foi.

Prière au Père

Souverain depuis le commencement,
écoute ma prière ;
mon âme, mon cœur ont soif de Toi ;
mon regard languit de Te voir
et je ne regarde nul autre,
car il n’y a pas de dieu comparable à Toi ;
rien n’est aussi grand que Toi
puisque Toi seul es prodigieusement grand ;
c’est pourquoi, rassemble les nations
pour qu’elles rendent grâce
et louent Ton Saint Nom
autour d’un seul Tabernacle ;
qu’elles offrent Ton Sacrifice à notre Père
dans le ciel, d’une seule voix et
dans le même Esprit ;
Gardien de notre âme,
merveilleusement fort,
invincible,
puisse Ta création tout entière
Te servir dans la Très Sainte Trinité ;
accorde-nous cette bénédiction ;

Amen.

Laissez-nous votre commentaire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s