« Une pause par jour » – 17 janvier 2017

564bf347f34b288b947a4dc856a31d8eTEMPS ORDINAIRE 2 – « Cette espérance, nous la tenons comme une ancre sûre et solide » – He 6, 10-20 – Hébreux 6, 10-20 – Psaume 110 (111) – Marc 2, 23-28 – Lecture de la lettre aux Hébreux

Frères, Dieu n’est pas injuste : il n’oublie pas votre action ni l’amour que vous avez manifesté à son égard, en vous mettant au service des fidèles et en vous y tenant. Notre désir est que chacun d’entre vous manifeste le même empressement jusqu’à la fin, pour que votre espérance se réalise pleinement ; ne devenez pas paresseux, imitez plutôt ceux qui, par la foi et la persévérance, obtiennent l’héritage promis. Quand Dieu fit la promesse à Abraham, comme il ne pouvait prêter serment par quelqu’un de plus grand que lui, il prêta serment par lui- même, et il dit : Je te comblerai de bénédictions et je multiplierai ta descendance. Et ainsi, par sa persévérance, Abraham a obtenu ce que Dieu lui avait promis.

Les hommes prêtent serment par un plus grand qu’eux, et le serment est entre eux une garantie qui met fin à toute discussion ; Dieu a donc pris le moyen du serment quand il a voulu montrer aux héritiers de la promesse, de manière encore plus claire, que sa décision était irrévocable. Dieu s’est ainsi engagé doublement de façon irrévocable, et il est impossible que Dieu ait menti. Cela nous encourage fortement, nous qui avons cherché refuge dans l’espérance qui nous était proposée et que nous avons saisie. Cette espérance, nous la tenons comme une ancre sûre et solide pour l’âme ; elle entre au-delà du rideau, dans le Sanctuaire où Jésus est entré pour nous en précurseur, lui qui est devenu grand prêtre de l’ordre de Melkisédek pour l’éternité.          

Un engagement.

Les chrétiens et les chrétiennes sont parfois découragés devant l’absurdité et l’injustice qui règnent dans le monde. L’auteur de la Lettre aux Hébreux leur conseille de ne pas perdre espoir. Les baptisés doivent tourner leur cœur vers le Sauveur qui, en ressuscitant, a planté une «ancre» dans l’au-delà. Il suffit de suivre le câble qui retient l’ancre pour parvenir au Royaume.
Et, pour convaincre ses destinataires qui connaissaient la tradition biblique, l’auteur de la lettre évoque l’épisode de la promesse faite par le Seigneur à Abraham, ancêtre d’Israël. Le Seigneur n’a pas pris seulement un engagement informel de partenariat avec l’humanité, il a aussi prêté serment en se prenant lui-même comme témoin. Ce type de serment devant témoins est l’équivalent d’un contrat écrit aujourd’hui. En se prenant lui-même à témoin, le Seigneur s’appuie sur ce qui est le plus solide: sa propre personne. Et cette promesse d’Alliance trouve son expression ultime dans la mort et la résurrection du Christ.
Désormais, près du Père, Jésus Christ, le grand prêtre par excellence, présente nos offrandes et nos demandes.

Prière : Louange pour la Joie que Dieu donne

O Seigneur, Dieu de paix,
Je t’ai donné toute ma douleur
Et tu m’as donné tout ton bonheur.

Je t’ai donné toute mon angoisse,
Et tu m’as donné toute ta sérénité.
Que mon âme te chante toute sa joie.

Je t’ai donné tout mon égoïsme,
Et tu m’as donné toute ta générosité.

Je t’ai donné toute ma pauvreté,
Et tu m’as donné toute ta richesse.

Oui, qu’elle te chante mon âme, toute sa joie.

Je t’ai donné tout mon rien,
Et tu m’as donné tout ton tout.

Et tout comme à Cana, il y eut trop de vin,
Tout comme à la multiplication, il y eut trop de pain,
Et comme à Tibériade, il y eut trop de poissons,
Et les filets ont craqué.

Dieu quand tu donnes, tu donnes toujours trop de tout.

Je t’ai tout donné, et tu m’as tout donné.
Mais le tout de moi est si petit,
Et le tout de ton amour est si grand…
Et je me suis émerveillé de la beauté de ta présence
Et je me suis ébloui de la lumière de ta grâce
Et je me suis rassasié de ta générosité;
Je me suis abreuvé de ta miséricorde,
Et je me suis enivré de ta tendresse.
Je me suis nourri de ta clémence et de ton infinité
pour que de toute mon âme j’aille à ta recherche,
car sans toi je suis privé de tout bien.

Que mon âme te chante toute, toute sa joie.

Jacques Lebreton

Laissez-nous votre commentaire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s