« Une pause par jour » – 16 janvier 2017

imposition-handsTemps ordinaire 2 – Hébreux 5, 1-10 – Psaume 109 (110) – Marc 2, 18-22 – « Bien qu’il soit le Fils, il apprit par ses souffrances l’obéissance » (He 5, 1-10) – Lecture de la lettre aux Hébreux

Tout grand prêtre est pris parmi les hommes ; il est établi pour intervenir en faveur des hommes dans leurs relations avec Dieu ; il doit offrir des dons et des sacrifices pour les péchés. Il est capable de compréhension envers ceux qui commettent des fautes par ignorance ou par égarement, car il est, lui aussi, rempli de faiblesse ; et, à cause de cette faiblesse, il doit offrir des sacrifices pour ses propres péchés comme pour ceux du peuple.
On ne s’attribue pas cet honneur à soi-même, on est appelé par Dieu, comme Aaron.

Il en est bien ainsi pour le Christ : il ne s’est pas donné à lui-même la gloire de devenir grand prêtre ; il l’a reçue de Dieu, qui lui a dit : Tu es mon Fils, moi, aujourd’hui, je t’ai engendré, car il lui dit aussi dans un autre psaume : Tu es prêtre de l’ordre de Melkisédek pour l’éternité. Pendant les jours de sa vie dans la chair, il offrit, avec un grand cri et dans les larmes, des prières et des supplications à Dieu qui pouvait le sauver de la mort, et il fut exaucé en raison de son grand respect. Bien qu’il soit le Fils, il apprit par ses souffrances l’obéissance et, conduit à sa perfection, il est devenu pour tous ceux qui lui obéissent la cause du salut éternel, car Dieu l’a proclamé grand prêtre de l’ordre de Melkisédek.

Le sacerdoce

Dans l’Antiquité, le prêtre était l’intermédiaire entre le monde terrestre et l’au-delà. Dans la tradition juive, il devait être un descendant d’Aaron, proche de Moïse. En plus, seul le grand prêtre avait le droit d’entrer dans le saint des saints, pièce du Temple où se trouvait le «trône» divin. L’auteur de la Lettre aux Hébreux proclame que le Christ est l’unique grand prêtre. Sa personne est devenue le point de rencontre entre Dieu et l’humanité. En tant qu’homme, il peut présenter avec compassion nos humbles offrandes spirituelles au Père. La compassion implique la connaissance de la nature humaine que possède le Christ et un regard positif sur cette nature. Dans l’Eglise catholique, les ministres ayant reçu l’ordination sacerdotale (les prêtres) sont chargés de réactualiser le sacrifice de Jésus dans la célébration de l’eucharistie, Ils le font à titre de représentants du Christ, l’unique grand prêtre.

Prière

MOI, je ne compte pas.

Qu’importe si je dois boire un amer calice,
Et si je sens mon coeur triste jusqu’au trépas:
Puisque c’est toi, JESUS, qui veux le sacrifice,
Moi, je ne compte pas.

A ton gré, mon JESUS, laisse tomber le voile,
Montre-moi ta beauté, serre-moi dans tes bras,
Ou du ciel obscurci dérobe chaque étoile:
Moi, je ne compte pas.

Donne-moi, mon JESUS, ta paix ou la tempête,
Couronne mes efforts, ou ne me soutiens pas,
Sous le poids des douleurs laisse courber ma tête:
Moi, je ne compte pas.

Que mon coeur soit meurtri, même par ceux que j’aime,
Qu’importe mon JESUS, puisque tu m’aimeras !
Que le bien que je fais soit soupçonné lui-même:
Moi, je ne compte pas.

Si d’incessants labeurs tu veux que je t’honore,
Ou si je dois languir dans l’impuissance, hélas !
Qu’importe, mon JESUS ! Tu le veux: je t’adore !
Moi, je ne compte pas.

Si je dois achever de gravir le calvaire,
Si le Cyrénéen manque même à mes pas,
Qu’importe, mon JESUS ! Tu verras ma misère.
Moi, je ne compte pas.

JESUS :

Si ta foi, cher enfant, est si grande et si haute,
Si tu veux t’oublier pour vivre dans mes bras,
Moi je sais, moi je peux, moi je t’aime et je compte,
Si tu ne comptes pas !

MOI :

Qu’importe mon plaisir, ma joie, ma souffrance !
Jésus seul doit compter dans mon coeur ici bas.
A lui seul gloire, amour, reconnaissance :
Moi, je ne compte pas.

(Prière du Roi Baudouin de Belgique – Merci à la reine Fabiola d’avoir fait connaître cette belle prière)

Laissez-nous votre commentaire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s