« Une pause par jour » – 22 juin 2016

« C’est à leurs fruits que vous les reconnaîtrez » – Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu (Mt 7, 15-20)

En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples : « Méfiez-vous des faux prophètes qui viennent à vous déguisés en brebis, alors qu’au-dedans ce sont des loups voraces. C’est à leurs fruits que vous les reconnaîtrez. Va-t-on cueillir du raisin sur des épines, ou des figues sur des chardons ? C’est ainsi que tout arbre bon donne de beaux fruits, et que l’arbre qui pourrit donne des fruits mauvais. Un arbre bon ne peut pas donner des fruits mauvais, ni un arbre qui pourrit donner de beaux fruits. Tout arbre qui ne donne pas de beaux fruits est coupé et jeté au feu. Donc, c’est à leurs fruits que vous les reconnaîtrez. »

Cueillir les fruits au bon endroit.

S’il est bon de redécouvrir la Parole, il importe aussi d’agir avec prudence en vérifiant nos sources d’information. Jésus met en garde contre les faux prophètes déguisés en brebis. Sous des allures chrétiennes, quelqu’un peut nous entraîner bien loin de l’Evangile. Il s’agit souvent de profiteurs qui cherchent leur propre intérêt et exigent qu’on leur donne tout, jusqu’à notre liberté. Les fruits qu’ils nous laissent sont amers et ne durent ni ne nourrissent longtemps. Le vrai prophète, comme Jésus, nous conduit plutôt sur les chemins de l’amour véritable, du don de soi, de la communion fraternelle, de la proximité avec le Père. Il respecte en tout notre liberté, nous proposant la route à suivre sans jamais imposer quoi que ce soit. Le vrai prophète porte les fruits mûris sur la vigne du Seigneur; cueillons-les sans hésiter.

Une petite parabole en lien avec ce texte :

Un jeune homme entre en rêve dans un magasin. Derrière le comptoir se tient un ange. Le jeune homme lui demande : »Que vendez-vous? » L’ange lui répond : »Tout ce que vous désirez. » Alors le jeune homme commence à énumérer:   »Si vous vendez tout ce que je désire, alors j’aimerais bien :  la fin des guerres dans le monde, la fin des bidonvilles en Amérique latine,  l’intégration dans la société de tous les marginaux, du travail pour tous les chômeurs,  plus d’amour et de vie communautaire dans l’Eglise…. »

L’ange lui coupe la parole :  »Excusez-moi, Monsieur, vous m’avez mal compris. Ici nous ne vendons pas de fruits, nous ne vendons que les graines. »

Prière

La gloire de Dieu, ce qui compte le plus pour lui, ce qui le rend heureux et ajoute à sa beauté, c’est que nous donnions beaucoup de fruit!

Oui: nous, simples femmes, hommes et enfants, pouvons faire la gloire et le bonheur de Dieu.

Quel Dieu étrange qui attend de nous son bonheur et que nos infidélités ne désespèrent pas.

Seigneur, aide-nous à choisir la vie, à choisir les vrais fruits.

Au coeur de notre bonheur se trouvera le tien.

Laissez-nous votre commentaire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s