« Une pause par jour » – 15 novembre 2019

S. Albert le Grand, évêque, docteur de l’Église

Première lecture – « S’ils sont capables d’avoir une idée sur le cours éternel des choses, comment n’ont-ils pas découvert Celui qui en est le Maître ? » (Sg 13, 1-9) – Lecture du livre de la Sagesse

De nature, ils sont inconsistants, tous ces gens qui restent dans l’ignorance de Dieu : à partir de ce qu’ils voient de bon, ils n’ont pas été capables de connaître Celui qui est ; en examinant ses œuvres, ils n’ont pas reconnu l’Artisan. Mais c’est le feu, le vent, la brise légère, la ronde des étoiles, la violence des flots, les luminaires du ciel gouvernant le cours du monde, qu’ils ont regardés comme des dieux. S’ils les ont pris pour des dieux, sous le charme de leur beauté, ils doivent savoir combien le Maître de ces choses leur est supérieur, car l’Auteur même de la beauté est leur créateur. Et si c’est leur puissance et leur efficacité qui les ont frappés, ils doivent comprendre, à partir de ces choses, combien est plus puissant Celui qui les a faites. Car à travers la grandeur et la beauté des créatures, on peut contempler, par analogie, leur Auteur. Et pourtant, ces hommes ne méritent qu’un blâme léger ; car c’est peut-être en cherchant Dieu et voulant le trouver, qu’ils se sont égarés : plongés au milieu de ses œuvres, ils poursuivent leur recherche et se laissent prendre aux apparences : ce qui s’offre à leurs yeux est si beau ! Encore une fois, ils n’ont pas d’excuse. S’ils ont poussé la science à un degré tel qu’ils sont capables d’avoir une idée sur le cours éternel des choses, comment n’ont-ils pas découvert plus vite Celui qui en est le Maître ? – Parole du Seigneur.

Lire la suite

« Une pause par jour » – 14 novembre 2019

Première lecture – « La Sagesse est le rayonnement de la lumière éternelle, le miroir sans tache de l’activité de Dieu » (Sg 7, 22 – 8, 1) – Lecture du livre de la Sagesse

Il y a dans la Sagesse un esprit intelligent et saint, unique et multiple, subtil et rapide ; perçant, net, clair et intact ; ami du bien, vif, irrésistible, bienfaisant, ami des hommes ; ferme, sûr et paisible, tout-puissant et observant tout, pénétrant tous les esprits, même les plus intelligents, les plus purs, les plus subtils. La Sagesse, en effet, se meut d’un mouvement qui surpasse tous les autres ; elle traverse et pénètre toute chose à cause de sa pureté. Car elle est la respiration de la puissance de Dieu, l’émanation toute pure de la gloire du Souverain de l’univers ; aussi rien de souillé ne peut l’atteindre. Elle est le rayonnement de la lumière éternelle, le miroir sans tache de l’activité de Dieu, l’image de sa bonté. Comme elle est unique, elle peut tout ; et sans sortir d’elle-même, elle renouvelle l’univers. D’âge en âge, elle se transmet à des âmes saintes, pour en faire des prophètes et des amis de Dieu. Car Dieu n’aime que celui qui vit avec la Sagesse. Elle est plus belle que le soleil, elle surpasse toutes les constellations ; si on la compare à la lumière du jour, on la trouve bien supérieure, car le jour s’efface devant la nuit, mais contre la Sagesse le mal ne peut rien. Elle déploie sa vigueur d’un bout du monde à l’autre, elle gouverne l’univers avec bonté. – Parole du Seigneur.

Lire la suite

30 jeunes confirmés dans le doyenné de Gedinne

Ce dimanche 10 novembre, a eu lieu la fête des confirmations des jeunes de notre doyenné. Ils avaient vécu une retraite de deux jours fin octobre et ont reçu des mains de l’abbé Coibion, envoyé par l’évêque, le sacrement de confirmation.

Chaque groupe avait préparé une partie de l’eucharistie : procession d’entrée – mot d’accueil – texte du choix de David – credo des jeunes – intentions – procession d’offrande – mot de merci. Dans l’homélie, l’abbé Coibion a dit que vivre en chrétien, c’est essayer d’aimer ! Il a donné trois petits conseils pour vivre en ami de Jésus : 1) « Appuyez-vous toujours sur le Christ ! » ; la présence du Christ doit être votre assurance, votre force intérieure 2) Ne négligez pas la vie de l’Esprit en vous, laissez le prendre racine en profondeur et laissez vous conduire par lui 3) Ne restez pas seuls ! Un chrétien seul est un chrétien en danger ! On n’est pas chrétien tout seul ! La communauté paroissiale est le lieu privilégié où se vit la fraternité ! Rejoignez cette communauté, prenez votre place ! Apportez votre dynamisme, votre jeunesse ! Elles en ont besoin ! Retrouvez vous entre jeunes chrétiens ! Vous êtes capables de vous mobiliser pour des causes justes, par exemple, le climat ! Pourquoi ne pas vous mobiliser pour un monde plus juste au nom du Christ et de l’Évangile ? Le confirmateur a terminé en priant : « Prions l’Esprit-Saint pour qu’il vienne faire du neuf dans nos vies ! »  Chaque confirmand avait choisi une marraine ou un parrain de confirmation pour l’accompagner lors de la cérémonie mais, surtout lors de sa vie future. Après la communion, une confirmée a joué un morceau de musique au clavier et après la bénédiction finale, les jeunes animateurs, accompagnés de quelques jeunes confirmés, ont présenté une chorégraphie dynamique et entraînante.

Après l’eucharistie, un apéritif convivial a rassemblé ceux qui le souhaitaient dans le fond de l’église. Les jeunes animateurs se sont retrouvés pour partager un repas ; lors du dessert, les différents animateurs ont reçu par surprise un petit gâteau au-dessus duquel était placé … une étiquette avec leur nombre d’années d’animation … Et on peut dire qu’ils sont fidèles à animer les retraites depuis leur confirmation ! Bravo à eux ! On compte toujours sur vous ! 🙂 Merci à toutes les personnes qui ont permis le bon déroulement de cette fête ! 🙂 V.P.

Merci à l’abbé Coibion pour l’autorisation de publication des quelques mots de son homélie, à Etienne Wanlin pour les photos, Mélanie pour la photo des jeunes animateurs « jubilaires ».

« Une pause par jour » – 13 novembre 2019

Première lecture – « Écoutez, ô rois, et comprenez, afin que vous appreniez la sagesse » (Sg 6, 1-11) – Lecture du livre de la Sagesse

Écoutez, ô rois, et comprenez ; instruisez-vous, juges de toute la terre. Soyez attentifs, vous qui dominez les foules, qui vous vantez de la multitude de vos peuples. Car la domination vous a été donnée par le Seigneur, et le pouvoir, par le Très-Haut, lui qui examinera votre conduite et scrutera vos intentions. En effet, vous êtes les ministres de sa royauté ; si donc vous n’avez pas rendu la justice avec droiture, ni observé la Loi, ni vécu selon les intentions de Dieu, il fondra sur vous, terrifiant et rapide, car un jugement implacable s’exerce sur les grands ; au petit, par pitié, on pardonne, mais les puissants seront jugés avec puissance. Le Maître de l’univers ne reculera devant personne, la grandeur ne lui en impose pas ; car les petits comme les grands, c’est lui qui les a faits : il prend soin de tous pareillement. Les puissants seront soumis à une enquête rigoureuse. C’est donc pour vous, souverains, que je parle, afin que vous appreniez la sagesse et que vous évitiez la chute, car ceux qui observent saintement les lois saintes seront reconnus saints, et ceux qui s’en instruisent y trouveront leur défense. Recherchez mes paroles, désirez-les ; elles feront votre éducation. – Parole du Seigneur.

Lire la suite