Effrayants les cimetières ?

Édito (newsletter du diocèse de Namur- octobre 2021 – II)

Cette année encore, à l’occasion d’Halloween, des enfants déguisés en fantômes, en sorcières, en chats noirs …. prendront beaucoup de plaisir à passer de maison en maison espérant que les occupants, terrorisés par leurs déguisements, préfèrent leur offrir des bonbons plutôt que de risquer un mauvais sort… C’est gentil, bon enfant et on se dit, même sans cautionner, « pourquoi pas ».Cette fête d’halloween est très ancienne – plus de 2500 ans – et remonte aux Celtes. Ces derniers célébraient alors, à cette période de l’année, la fin des récoltes et l’arrivée de l’hiver. Une fête encore en l’honneur de Samain, dieu des morts. La légende voulait que cette nuit-là les fantômes des morts rendent visite aux vivants.Halloween a débarqué dans nos contrées voici quelques années maintenant : une occasion de plus de faire la fête diront certains.  C’est qu’Halloween représente un juteux marché commercial avec la vente de déguisements, l’organisation de soirées effrayantes… Les parcs d’attraction ont eux aussi flairé la bonne affaire. Une période creuse est devenue une période très fréquentée par les adeptes d’émotions fortes. Un reportage tourné dans un de ces parcs montrait, récemment, des clients sous le choc, en pleurs après une rencontre avec des zombies tenant à la main des tronçonneuses plus vraies que nature ! Comment ne pas s’effrayer de voir des parents enthousiastes perdre leurs repères et emmener leurs enfants dans de telles attractions. Cauchemars assurés !Plus rien ne semble arrêter cette escalade dans le mauvais goût. Une société spécialisée dans le jouet pour enfant a été sommée de retirer la « décoration » réalisée dans une de ses enseignes. Des clients ont eu la très mauvaise surprise d’y croiser une poupée, de la taille d’un enfant, un couteau planté dans le dos !Et dire que certains rechignent à emmener les enfants dans les cimetières. Trop effrayants voire traumatisants paraît-il. D’ici quelques jours, nos cimetières prendront de si jolies couleurs. Des chrysanthèmes jaunes, blancs, bordeaux… vont fleurir, par milliers, les tombes. Mais au-delà de ce feu d’artifice coloré, on retiendra la visite au cimetière, lieu de quiétude par excellence. Lieu propice à l’intériorité, à la prière. Au fil des allées, c’est encore dans l’histoire d’une localité que l’on plonge.  Pourquoi bouder ces moments tellement riches ?Une visite au cimetière, ce sont surtout des minutes privilégiées avec nos chers disparus. Ces moments du souvenir, d’un partage, d’une transmission aux plus jeunes. On se rappelle la gentillesse d’un papy ou encore d’une mamy trop vite partis pour un ultime voyage. Des facéties d’un tonton…

Christine BolinneChargée de communication du diocèse

2 réflexions sur “Effrayants les cimetières ?

Laissez-nous votre commentaire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s