« Une pause par jour » – 21 août 2021

S.Pie X, pape

Première lecture – « Noémi, le Seigneur ne t’a pas laissée sans quelqu’un pour te racheter ! Ruth enfanta un fils. Ce fut le père de Jessé, qui fut le père de David » (Rt 2, 1-3.8-11 ; 4, 13-17) – Lecture du livre de Ruth

Noémi avait un parent du côté de son mari Élimélek ; c’était un riche propriétaire du même clan ; il s’appelait Booz. Ruth la Moabite dit à Noémi : « Laisse-moi aller glaner dans les champs, derrière celui aux yeux de qui je trouverai grâce. » Elle lui répondit :
« Va, ma fille. » Ruth partit donc glaner dans les champs derrière les moissonneurs. Elle se trouva par bonheur dans la parcelle d’un champ appartenant à Booz, du clan d’Élimélek. Booz dit à Ruth : « Tu m’entends bien, n’est-ce pas, ma fille ? Ne va pas glaner dans un autre champ. Ne t’éloigne pas de celui-ci, mais attache-toi aux pas de mes servantes. Regarde dans quel champ on moissonne, et suis-les. N’ai-je pas interdit aux serviteurs de te molester ? Si tu as soif, va boire aux cruches ce que les serviteurs auront puisé. » Alors Ruth se prosterna face contre terre et lui dit : « Pourquoi ai-je trouvé grâce à tes yeux, pourquoi t’intéresser à moi, moi qui suis une étrangère ? » Booz lui répondit : « On m’a dit et répété tout ce que tu as fait pour ta belle-mère après la mort de ton mari, comment tu as quitté ton père, ta mère et le pays de ta parenté, pour te rendre chez un peuple que tu n’avais jamais connu de ta vie. » Booz prit Ruth comme épouse, elle devint sa femme et il s’unit à elle. Le Seigneur lui accorda de concevoir, et elle enfanta un fils. Les femmes de Bethléem dirent à Noémi : « Béni soit le Seigneur qui aujourd’hui ne t’a pas laissée sans quelqu’un pour te racheter ! Que son nom soit célébré en Israël ! Cet enfant te fera revivre, il sera l’appui de ta vieillesse : il est né de ta belle-fille qui t’aime, et qui vaut mieux pour toi que sept fils. » Noémi prit l’enfant, le mit sur son sein, et se chargea de l’élever. Les voisines lui donnèrent son nom. Elles disaient : « Il est né un fils à Noémi. » Et elles le nommèrent Obed. Ce fut le père de Jessé, qui fut le père de David. – Parole du Seigneur.

Psaume 127 (128), 1-2, 3, 4-5

R/ Voilà comment sera béni
l’homme qui craint le Seigneur. (Ps 127, 4)

Heureux qui craint le Seigneur
et marche selon ses voies !
Tu te nourriras du travail de tes mains :
Heureux es-tu ! À toi, le bonheur !

Ta femme sera dans ta maison
comme une vigne généreuse,
et tes fils, autour de la table,
comme des plants d’olivier.

Voilà comment sera béni
l’homme qui craint le Seigneur.
De Sion, que le Seigneur te bénisse !
Tu verras le bonheur de Jérusalem tous les jours de ta vie.

Évangile « Ils disent et ne font pas » (Mt 23, 1-12) – Alléluia. Alléluia. Vous n’avez qu’un seul Père, celui qui est aux cieux ; vous n’avez qu’un seul maître, le Christ. Alléluia. (cf. Mt 23, 9b.10b) – Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu

En ce temps-là, Jésus s’adressa aux foules et à ses disciples, et il déclara : « Les scribes et les pharisiens enseignent dans la chaire de Moïse. Donc, tout ce qu’ils peuvent vous dire, faites-le et observez-le. Mais n’agissez pas d’après leurs actes, car ils disent et ne font pas. Ils attachent de pesants fardeaux, difficiles à porter, et ils en chargent les épaules des gens ; mais eux-mêmes ne veulent pas les remuer du doigt. Toutes leurs actions, ils les font pour être remarqués des gens : ils élargissent leurs phylactères et rallongent leurs franges ; ils aiment les places d’honneur dans les dîners, les sièges d’honneur dans les synagogues et les salutations sur les places publiques ; ils aiment recevoir des gens le titre de Rabbi. Pour vous, ne vous faites pas donner le titre de Rabbi, car vous n’avez qu’un seul maître pour vous enseigner, et vous êtes tous frères. Ne donnez à personne sur terre le nom de père, car vous n’avez qu’un seul Père, celui qui est aux cieux. Ne vous faites pas non plus donner le titre de maîtres, car vous n’avez qu’un seul maître, le Christ. Le plus grand parmi vous sera votre serviteur. Qui s’élèvera sera abaissé, qui s’abaissera sera élevé. » – Acclamons la Parole de Dieu.

Le plus grand parmi vous sera votre serviteur

Imaginons une famille, une ville, une entreprise, une col­lectivité humaine dans laquelle chacun n’aurait qu’un but : se mettre au service des autres. D’après Jésus, notre Eglise est ce lieu ! A l’en croire, ce qui nous caractérise, c’est que nous considérons le service comme un honneur. Pourquoi ? Parce que c’est la plus belle manière de lui ressembler. « Le Fils de l’homme est venu non pour être servi mais pour ser­vir et donner sa vie», a-t-il dit récemment (Mt 20, 25-28). Qui s’élèvera sera abaissé, qui s’abaissera sera élevé   « Ils agissent pour être remarqués des hommes : ils portent sur eux des phylactères très larges, des franges très longues. » Les pharisiens, dont ni la ferveur ni la foi ne pouvaient être mises en doute, n’échappaient peut-être pas tous à la tentation de paraître. Le reproche de Jésus doit nous rappeler une vérité valable pour chacun de nous : dans la vie per­sonnelle comme dans la vie communautaire, l’humilité est la clé du progrès. Celui qui s’élève, c’est-à-dire qui se croit grand par lui-même, on dit de lui à juste titre qu’il est « suffisant » : sa prétendue supériorité devient inévitablement faiblesse. Ceux qui pratiquent un art le savent: se croire excellent ferme la porte à tout effort, et donc à toute progression.

Prière

Vous n’avez qu’un seul Père,

dit le Seigneur.

 

Nous avons souvent fait de toi,

Père de toute vie, de toute liberté,

 une image ‑un peu agrandie-

 de nos paternités humaines.

Et beaucoup te rejettent

car ils t’imaginent autoritaire,

paternaliste, possessif.

 

Mais toi, Père de Jésus,

tu nous as montré en ton Fils

ta manière divine d’être Père:

Tu fais naître et renaître.

Tu fais bondir le boiteux et parler le muet.

Tu remets debout le désespéré.

Tu attends jour et nuit ton enfant qui a mal tourné…

 

Dieu de Jésus Christ,

tu es notre seul Père.

Nous te le demandons:

donne‑nous des cœurs de fils et de filles,

 unis dans un même amour de toi!

QUE SOIT BENI LE NOM DE DIEU

R. Que soit béni le Nom de Dieu,
De siècle en siècle,
Qu’il soit béni !

1. À lui la sagesse et la force,
Toutes ses voies sont droites,
Il porte juste sentence
En toutes choses.

2. À lui le secret des abîmes,
Il connaît les ténèbres,
Et la lumière réside
Auprès de lui.

3. À lui la gloire et la louange,
Il répond aux prières,
Il donne l’intelligence
Et la sagesse.

4. Rendons gloire à Dieu notre Père,
À son Fils Jésus-Christ,
Gloire à l’Esprit d’amour,
Dans tous les siècles.

Laissez-nous votre commentaire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s