« Une pause par jour » – 30 novembre 2020

S. André, Apôtre 

Première lecture – « La foi naît de ce que l’on entend ; et ce que l’on entend, c’est la parole du Christ » (Rm 10, 9-18) – Lecture de la lettre de saint Paul apôtre aux Romains

Frère, si de ta bouche, tu affirmes que Jésus est Seigneur, si, dans ton cœur, tu crois que Dieu l’a ressuscité d’entre les morts, alors tu seras sauvé. Car c’est avec le cœur que l’on croit pour devenir juste, c’est avec la bouche que l’on affirme sa foi pour parvenir au salut. En effet, l’Écriture dit : Quiconque met en lui sa foi ne connaîtra pas la honte. Ainsi, entre les Juifs et les païens, il n’y a pas de différence : tous ont le même Seigneur, généreux envers tous ceux qui l’invoquent. En effet, quiconque invoquera le nom du Seigneur sera sauvé. Or, comment l’invoquer, si on n’a pas mis sa foi en lui ? Comment mettre sa foi en lui, si on ne l’a pas entendu ? Comment entendre si personne ne proclame ? Comment proclamer sans être envoyé ? Il est écrit : Comme ils sont beaux, les pas des messagers qui annoncent les bonnes nouvelles ! Et pourtant, tous n’ont pas obéi à la Bonne Nouvelle. Isaïe demande en effet : Qui a cru, Seigneur, en nous entendant parler ? Or la foi naît de ce que l’on entend ; et ce que l’on entend, c’est la parole du Christ. Alors, je pose la question : n’aurait-on pas entendu ? Mais si, bien sûr ! Un psaume le dit : Sur toute la terre se répand leur message et leurs paroles, jusqu’aux limites du monde. – Parole du Seigneur.

Psaume 18 (19), 2-3, 4-5ab

R/ Par toute la terre s’en va leur message. (cf. Ps 18, 5a)

Les cieux proclament la gloire de Dieu,
le firmament raconte l’ouvrage de ses mains.
Le jour au jour en livre le récit
et la nuit à la nuit en donne connaissance.

Pas de paroles dans ce récit,
pas de voix qui s’entende ;
mais sur toute la terre en paraît le message
et la nouvelle, aux limites du monde.

Evangile – « Aussitôt, laissant leurs filets, ils le suivirent » (Mt 4, 18-22) Alléluia. Alléluia. Venez à ma suite, dit le Seigneur. Je vous ferai pêcheurs d’hommes. Alléluia. (Mt 4, 19) – Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu

En ce temps-là, comme Jésus marchait le long de la mer de Galilée, il vit deux frères, Simon, appelé Pierre, et son frère André, qui jetaient leurs filets dans la mer ; car c’étaient des pêcheurs. Jésus leur dit : « Venez à ma suite, et je vous ferai pêcheurs d’hommes. » Aussitôt, laissant leurs filets, ils le suivirent. De là, il avança et il vit deux autres frères, Jacques, fils de Zébédée, et son frère Jean, qui étaient dans la barque avec leur père, en train de réparer leurs filets. Il les appela. Aussitôt, laissant leur barque et leur père, ils le suivirent. – Acclamons la Parole de Dieu.

Qui est l’apôtre André ?

André est né à Bethsaïde, en Galilée, sur les bords du lac de Tibériade. Avec son frère Simon, il était pêcheur. Recherchant Dieu, il avait d’abord été le disciple du prédicateur Jean le Baptiste, qui l’avait certainement baptisé. Lorsque Jean-Baptiste désigna Jésus-Christ en disant : « Voici l’Agneau de Dieu », « l’Agneau de Dieu qui l’emporte sur les péchés du monde » (Jean 1 : 29-40), il le suivit et ne le quitta plus. Il fut ainsi le premier disciple appelé par Jésus-Christ.

André servit souvent d’intermédiaire. Il présenta notamment son frère Simon à Jésus ; puis, lors de l’épisode de la multiplication, il amena le jeune garçon portant les cinq pains et les deux poissons ; lorsque des Grecs voulurent rencontrer Jésus, c’est encore à lui qu’ils s’adressèrent.

Après la Pentecôte, il partit prêcher l’Évangile, au cours d’un long voyage tout autour des côtes de la mer Noire. Ses voyages l’amenèrent en Mésopotamie, en Bithynie (côte anatolienne), à Éphèse, en Thrace maritime (région entre le Bosphore et le cap Kaliakra), en Scythie mineure (de Tomis aux bouches du Danube), en Crimée, à Byzance et finalement en Achaïe (région au nord du Péloponnèse), où il finit crucifié sous l’empereur Néron, à Patras en l’an 60. La Légende dorée rapporte que son supplice fut ordonné par le proconsul de la région, dont saint André avait converti l’épouse et qui lui avait offert l’alternative suivante : sacrifier aux idoles ou mourir sur la croix. Ayant choisi le martyre, l’apôtre survécut pendant deux jours, durant lesquels il prêcha à la foule, qui s’indigna et menaça le proconsul de mort. Celui-ci chercha donc à le faire descendre de la croix, mais on ne put le délier et le saint mourut dans une grande lumière. Pour avoir fait le tour de la mer Noire, saint André est considéré comme le saint patron de l’église roumaine et celui de la marine russe.

Prière

Seigneur Jésus, tu as choisi la Galilée, carrefour des païens, pour inaugurer l’annonce du Royaume et appeler tes premiers disciples. Que ta Parole surgisse encore en nos cœurs, qu’elle fasse de nous des témoins joyeux de l’Evangile dans la Galilée de nos villages et de nos cités. Ainsi, ta lumière pourra se lever sur les hommes et les femmes de notre temps, et nous te rendrons grâce pour les siècles des siècles. Amen !

Ecoute, ton Dieu t’appelle

Ecoute, ton Dieu t’appelle : « viens suis moi » !
Lève-toi et ne crains pas de marcher avec Lui,
Il est ton chemin de Vie, la Route de ta Joie
Il est ton chemin de Vie, la Route de ta Joie

1) Accueille le Christ, Il est ton Sauveur,
la Vie que le Père donne en abondance,
Lui, la vraie lumière, la vérité qui rend libre
Sa parole vient réveiller ton cœur.

Ecoute, ton Dieu t’appelle : « viens suis moi » !
Lève-toi et ne crains pas de marcher avec Lui,
Il est ton chemin de Vie, la Route de ta Joie
Il est ton chemin de Vie, la Route de ta Joie

2) Quitte le cortège de l’indifférence,
laisse les sentiers de ton désespoir,
détourne les yeux des mirages qui séduisent,
tu as soif d’un amour vrai et pur.

Ecoute, ton Dieu t’appelle : « viens suis moi » !
Lève-toi et ne crains pas de marcher avec Lui,
Il est ton chemin de Vie, la Route de ta Joie
Il est ton chemin de Vie, la Route de ta Joie

3) En toutes tes œuvres d’amour et de vie,
porte témoignage au feu de l’Esprit,
proclame à tes frères l’Evangile de la Paix !
Ne crains pas, il fait route avec toi.

Ecoute, ton Dieu t’appelle : « viens suis moi » !
Lève-toi et ne crains pas de marcher avec Lui,
Il est ton chemin de Vie, la Route de ta Joie
Il est ton chemin de Vie, la Route de ta Joie

Laissez-nous votre commentaire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s