« Une pause par jour » – 26 novembre 2020

Première lecture – « Elle est tombée, Babylone la Grande ! » (Ap 18, 1-2.21-23 ; 19, 1-3.9a) – Lecture de l’Apocalypse de saint Jean

Moi, Jean, j’ai vu descendre du ciel un autre ange, ayant un grand pouvoir, et la terre fut illuminée de sa gloire. Il s’écria d’une voix puissante : « Elle est tombée, elle est tombée, Babylone la Grande ! La voilà devenue tanière de démons, repaire de tous les esprits impurs, repaire de tous les oiseaux impurs, repaire de toutes les bêtes impures et répugnantes ! Alors un ange plein de force prit une pierre pareille à une grande meule, et la précipita dans la mer, en disant : « Ainsi, d’un coup, sera précipitée Babylone, la grande ville, on ne la retrouvera jamais plus. La voix des joueurs de cithares et des musiciens, des joueurs de flûte et de trompette, chez toi ne s’entendra jamais plus. Aucun artisan d’aucun métier chez toi ne se trouvera jamais plus, et la voix de la meule chez toi ne s’entendra jamais plus. La lumière de la lampe chez toi ne brillera jamais plus. La voix du jeune époux et de son épouse chez toi ne s’entendra jamais plus. Pourtant, tes marchands étaient les magnats de la terre, et tes sortilèges égaraient toutes les nations ! » Après cela, j’entendis comme la voix forte d’une foule immense dans le ciel, qui proclamait : « Alléluia ! Le salut, la gloire, la puissance à notre Dieu. Ils sont vrais, ils sont justes, ses jugements. Il a jugé la grande prostituée qui corrompait la terre par sa prostitution ; il a réclamé justice du sang de ses serviteurs, qu’elle a versé de sa main. » Et la foule reprit : « Alléluia ! La fumée de l’incendie s’élève pour les siècles des siècles. » Puis l’ange me dit : « Écris : Heureux les invités au repas des noces de l’Agneau ! » – Parole du Seigneur.

Psaume 99 (100), 1-2, 3, 4, 5

R/ Heureux les invités
au repas des noces de l’Agneau ! (Ap 19, 9a)

Acclamez le Seigneur, terre entière,
servez le Seigneur dans l’allégresse,
venez à lui avec des chants de joie !

Reconnaissez que le Seigneur est Dieu :
il nous a faits, et nous sommes à lui,
nous, son peuple, son troupeau.

Venez dans sa maison lui rendre grâce,
dans sa demeure chanter ses louanges ;
rendez-lui grâce et bénissez son nom !

Oui, le Seigneur est bon,
éternel est son amour,
sa fidélité demeure d’âge en âge.

Évangile – « Jérusalem sera foulée aux pieds par des païens, jusqu’à ce que leur temps soit accompli » (Lc 21, 20-28) – Alléluia. Alléluia. Redressez-vous et relevez la tête, car votre rédemption approche. Alléluia. (Lc 21, 28) – Évangile de Jésus Christ selon saint Luc

En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples : « Quand vous verrez Jérusalem encerclée par des armées, alors sachez que sa dévastation approche. Alors, ceux qui seront en Judée, qu’ils s’enfuient dans les montagnes ; ceux qui seront à l’intérieur de la ville, qu’ils s’en éloignent ; ceux qui seront à la campagne, qu’ils ne rentrent pas en ville, car ce seront des jours où justice sera faite pour que soit accomplie toute l’Écriture. Quel malheur pour les femmes qui seront enceintes et celles qui allaiteront en ces jours-là, car il y aura un grand désarroi dans le pays, une grande colère contre ce peuple. Ils tomberont sous le tranchant de l’épée, ils seront emmenés en captivité dans toutes les nations ; Jérusalem sera foulée aux pieds par des païens, jusqu’à ce que leur temps soit accompli. Il y aura des signes dans le soleil, la lune et les étoiles. Sur terre, les nations seront affolées et désemparées par le fracas de la mer et des flots. Les hommes mourront de peur dans l’attente de ce qui doit arriver au monde, car les puissances des cieux seront ébranlées. Alors, on verra le Fils de l’homme venir dans une nuée, avec puissance et grande gloire. Quand ces événements commenceront, redressez-vous et relevez la tête, car votre rédemption approche. » – Acclamons la Parole de Dieu.

Ne baissez pas les bras !

L’évangile de ce jour peut déconcerter. La description de la venue de Jésus a tout d’une scène de film d’horreur, ou d’un de ces jeux vidéo qu’affectionnent jeunes et,
même, moins jeunes. Tout cela semble ­apocalyptique. Il y a de quoi ­s’étonner, frémir, avoir peur, et le lecteur pourrait même être tenté de tourner la page, ou de refermer le livre ! Mais n’en restons pas à cette ­lecture-là ! Luc, dans ces versets, cherche sans doute moins à ­montrer ce que la venue du Fils de l’homme va ­produire dans le monde, qu’à inviter l’homme à changer ­d’attitude, à se préparer non seulement à accueillir celui qui va venir, mais aussi à ­reconnaître les signes qui accompagneront sa venue. L’invitation est forte. Et nul ne peut l’esquiver.

Si bon nombre, à la vue de ces signes apocalyptiques, auront peur, Jésus exhorte les siens à tenir bon. C’est une invitation adressée à chacun de nous en particulier. Il nous faut tenir, et tenir bon, relever la tête et, ­surtout, rester sur nos gardes : la venue du Fils de l’homme est proche ! Un monde s’en va, celui de nos douleurs et de nos malheurs pour faire place au monde de Dieu, un monde où tout est en genèse, un monde neuf, un monde où le mal va être définitivement vaincu. Le temps est à l’accouchement d’une humanité nouvelle.

Nous sommes appelés à nous ­préparer activement à ce monde neuf que Dieu veut pour son peuple. Debout ! Redressez-vous ! Relevez la tête ! Tenez-vous sur vos gardes ! Restez éveillés ! Priez en tous temps ! Faites de nouveaux progrès! Car voici venir les jours de l’accomplissement de la promesse.

Prière

Dieu notre Père, ton Fils s’est levé parmi nous comme un germe de justice. Au milieu des bouleversements de ce monde, fais‑nous chercher la paix et la vérité, établis‑nous fermement dans l’amour de ton Nom, fais qu’en aucune circonstance nous ne perdions l’espérance en la venue glorieuse de ton Fils, notre Rédempteur à jamais.

Heureux les invités au repas du Seigneur
Refrain : Heureux les invités au repas du Seigneur
Un feu s’éveille en leur coeur
Heureux les invités, qui viennent partager
La vie et la Parole.
1) Venez les blessés les petits, vous qui portez de lourdes peines.
Sa main console la vie, elle fait tomber toutes les chaînes.
Entrez la table est toujours prête
Entrez c’est vous qu’il attend. Venez, venez..
2) Venez les pauvres les petits, Dieu vous accueille en sa tendresse.
Chez lui une autre hiérarchie, met en avant ceux qu’on délaisse.
Entrez la table est toujours prête
Entrez c’est vous qu’il attend. Venez, venez..
3) Venez les riches satisfaits, vous aurez faim de ses largesses.
Il est mendiant à nos pieds, son coeur est rempli de richesses.
Entrez la table est toujours prête
Entrez c’est vous qu’il attend. Venez, venez..
4) Heureux tous ceux qui viennent à lui
Le coeur comme des mains ouvertes
Heureux qui accueille sa vie
Comme une nourriture offerte
Entrez la table est toujours prête
Entrez c’est vous qu’il attend. Venez, venez..

Laissez-nous votre commentaire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s