Nouvelles et partage du « Service Monde Meilleur »

Notre groupe belge vient de clôturer une année bouleversante. Au beau milieu de la période de confinement, nous avons vu s’en aller notre ami et inspirateur Luc Lysy. Sa disparition nous laisse orphelins. Cet été, entre les murs de l’abbaye de Brialmont, nous nous sommes réunis sans lui pour  notre « convivence » d’été. Sans doute une première depuis l’existence du Groupe Belge. Mais ses gestes, ses paroles, ses écrits – tout ce patrimoine – nous restent et nous poussent à inventer encore et toujours au service de la mission qui est la nôtre, dans l’Eglise et au service d’un monde meilleur : « Expérimenter ensemble l’existence comme un chemin d’humanisation de l’homme qui marche humblement avec son Dieu ».  Cette mission s’incarne au sein des Exercices, inspirés de Saint Ignace mais vécus de manière communautaire. Ceux-ci proposent une pratique accrue de l’échange et du dialogue au service plus  soutenu du discernement dans la sagesse. Elle sera portée par le groupe soutenu par la nouvelle  direction élue cet été. En ces temps de crise sanitaire, une réflexion à mener ensemble sur l’existence, sur ce qui fait tenir, sur ce qui  est primordial, décisif, est plus que jamais nécessaire.  Ce sont donc des chemins nouveaux qui s’ouvrent devant nous, une vie à réinventer. A partir de l’expérience, des pistes nouvelles en vue du VivreEnsemble sont à chercher ensemble et nous souhaitons modestement y contribuer.

A L’HORIZON…
UNE ESPÉRANCE NOUVELLE ?

Après la pandémie de la Covid19 qui continue à sévir, peut-on espérer un revirement dans la façon de concevoir la vie humaine ? Il ne s’agit  pas ici de verser dans un pessimisme morbide, une contestation simpliste voire un jugement  mais de saisir l’occasion de s’interroger sur notre  devenir et bénéficier ainsi d’un supplément de  sens humain. En effet, la crise sanitaire qui dure et semble en recrudescence dans certaines régions met en évidence dans nos sociétés de multiples problèmes de fond à résoudre. Il y a un « idéal » à retrouver en prenant un peu de hauteur et en tentant de remédier à ce que certains appellent ‘le dérèglement du monde’. C’est un effort à produire en commun pour donner corps à l’espérance d’un avenir meilleur. Quels sont ces problèmes à identifier et que l’on gagnerait à ne pas ignorer ? Citons-en quelques uns qui sautent aux yeux : le déséquilibre économique qui augmente la pauvreté, l’autorité affaiblie du politique, l’Etat de droit contesté, les catastrophes écologiques et climatiques, les déchets nucléaires et, à l’échelle mondiale, les guerres, les génocides, les violences… Ce sont autant de symptômes d’une crise bien plus profonde qui menace l’humain. Cette situation donne l’impression d’un déracinement de l’homme en manque de repères. Depuis  plusieurs années, l’homme porte un regard effrayé sur les risques destructeurs que pourrait connaître l’humanité en raison de l’usage démesuré des progrès techniques et scientifiques. Il se met alors à rêver au retour d’une certaine sagesse qui lui éviterait le pire, qui serait même salvatrice. En même temps qu’il fait ce constat, il se découvre en manque d’horizons et de  promesses. Pour relever la tête, il pense que l’individu qu’il est devenu doit agir et admettre un changement, une sorte de conversion. Seul, il ne peut y arriver. Pour cela, il a besoin de s’allier avec  d’autres.
La marche de notre monde est faite de brillantes réussites, de désastres douloureux et de risques.
Mais nous vivons, aujourd’hui, un éclatement des philosophies, des sagesses, des religions à cause de ce principe technologique « Tout ce qui est possible, nous le ferons » et du principe économique « Tout ce qui nous fait envie, nous l’aurons ». Il y a dans ces deux principes un excès caché, une suprématie infernale qui abîme l’homme et le rend vulnérable : produire toujours plus et exciter les envies.
L’évolution telle qu’elle se déroule sous nos yeux nécessite une vigilance accrue et un travail en profondeur. « Être de son temps » ne signifie pas que l’on doive subir sans réagir à ce qui peut rendre inhumain. Notre recherche commune doit remonter jusqu’à la source de notre humanité et donner droit de cité à l’expérience intérieure partagée. La connivence entre la foi chrétienne et l’expérience intérieure a fondé et fonde encore une vision positive de l’homme. L’une et l’autre conjuguées peuvent rendre possibles les métamorphoses de l’humanité que nous espérons.  L’homme en a besoin au-delà de toutes convictions. – Abbé Roger MALDAGUE

Depuis plusieurs années, l’homme porte un regard effrayé sur les risques destructeurs que pourrait connaître l’humanité en raison de l’usage démesuré des progrès techniques et scientifiques.

Vous souhaitez approfondir la réflexion en équipe autour de ce texte ?

Pour vous y aider, voici une grille de lecture.

Après la pandémie de la Covid19 qui continue à sévir, peut-on espérer un revirement dans la façon de concevoir la vie humaine ?
– Quels sont, en dehors de la pandémie, les problèmes à identifier et que l’on gagnerait à ne pas ignorer ?
Donner des exemples concrets.
– « Être de son temps » ne signifie pas que l’on doive subir sans réagir à ce qui peut rendre inhumain.
Comment mettre les progrès techniques et scientifiques toujours plus au service de l’humain ?

Vous souhaitez partager avec d’autres autour de ce texte ?

Nous vous offrons la possibilité d’échanger par visio-conférence autour de ce texte et de ces questions le 7 octobre soit de 14h à 16h, soit de 19h à 21h.

Pour y participer, il faut vous inscrire en envoyant un mail à Françoise Hamoir : francoise.hamoir@gmail.com en précisant la tranche horaire souhaitée. Un lien vous sera envoyé vous permettant d’ « entrer » dans la réunion.

Projet nouveau

Film documentaire « Comme des arbres qui  marchent »

Le groupe belge aidé de collaborateurs externes termine l’élaboration d’un film présentant,  au cœur de l’effondrement en cours, des germinations dans et  hors Eglise.  La foi chrétienne, riche de son expérience doublement millénaire, mais aussi passée au feu d’une longue période de rejet, de réfutation et de bannissement, apporte aujourd’hui une diversité de réponses qui sont plus actuelles, plus utiles et nécessaires que jamais. Entrecroisant la parole des collapsologues avec les  témoignages de passeurs de lumière chrétiens, spécialistes ou novices, actifs sur le terrain et/ou profonds en  spiritualité, le film dessine de quelle manière la foi chrétienne se révèle plus moderne que jamais notamment  sous l’éclairage de l’audacieuse encyclique Laudato Si du pape François.
Le film voudrait provoquer un double mouvement à destination d’un double public :
– En interne : un coup de fouet pour les chrétiens, par une prise de conscience de la modernité révolutionnaire de leur foi, de la force qu’elle donne et de la responsabilité qu’elle implique.
– En externe : pour ceux qui ont un regard stéréotypé sur la foi chrétienne, un éclairage décapant sur cette étonnante modernité, cette rencontre entre les découvertes objectives des experts scientifiques et le message du Christ.
La réalisation du film est assurée par Pierre-Paul Renders.
Plusieurs événements de présentation seront organisés au cours de cette année. Nous ne manquerons pas de vous en informer.

Les membres du Service d’Animation Communautaire pour un Monde Meilleur
Roger Ahoua – Neufchâteau ; Amélie Chartier – Courcelles ; Pierre David – Neupré ; Mady de Wouters –Sorinnes ; Colette Dorthu – Neupré ; Françoise Hamoir – Hingeon ; Véronique Henriet – Roux ; Onésime Muyembe – Presgaux ; Daniel Nahimana – Secteur de Fosses-la-Ville ; Pascale Nienhaus – Philippeville ; JeanMarie Pierre – Roux ; Pascal Roger – Arlon ; Marie-Paule Thomas-Anciaux – Mariembourg

La nouvelle équipe de direction : Véronique Henriet ; Françoise Hamoir, Pascal Roger.
http://www.monde-meilleur.be
sapmmm19@gmail.com
https://www.facebook.com/groupepromoteurwallon

Laissez-nous votre commentaire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s