« Une pause par jour » – 7 juin 2020

Voici le lien ci-dessous vers la dernière célébration 2.0 célébrée par l’abbé Casmir Nnubia, prêtre du secteur de Bièvre/Daverdisse dans la chapelle Notre Dame de Lourdes à Bièvre ! Samedi ou dimanche prochain, vous retrouverez votre paroisse habituelle et votre communauté ! Nous avons été ravis de préparer pour vous et vivre avec vous ces célébrations !

Nous vous remercions pour votre fidélité et vous souhaitons de magnifiques retrouvailles et de joyeuses nouvelles célébrations !

Soyez heureux et prenez toujours bien soin de vous et des autres ! 🙂 

Fraternellement ! 

L’abbé Casmir, Nicolas et Véro

Sainte Trinité

Première lecture – « Le Seigneur, le Seigneur, Dieu tendre et miséricordieux » (Ex 34, 4b-6.8-9) – Lecture du livre de l’Exode

En ces jours-là, Moïse se leva de bon matin, et il gravit la montagne du Sinaï comme le Seigneur le lui avait ordonné. Il emportait les deux tables de pierre. Le Seigneur descendit dans la nuée et vint se placer là, auprès de Moïse. Il proclama son nom qui est : LE SEIGNEUR. Il passa devant Moïse et proclama : « LE SEIGNEUR, LE SEIGNEUR, Dieu tendre et miséricordieux, lent à la colère, plein d’amour et de vérité. » Aussitôt Moïse s’inclina jusqu’à terre et se prosterna. Il dit : « S’il est vrai, mon Seigneur, que j’ai trouvé grâce à tes yeux, daigne marcher au milieu de nous. Oui, c’est un peuple à la nuque raide ; mais tu pardonneras nos fautes et nos péchés, et tu feras de nous ton héritage. » – Parole du Seigneur.

Cantique : Dn 3, 52, 53, 54, 55, 56

R/ À toi, louange et gloire éternellement ! (Dn 3, 52)

Béni sois-tu, Seigneur, Dieu de nos pères : R/

Béni soit le nom très saint de ta gloire : R/

Béni sois-tu dans ton saint temple de gloire : R/

Béni sois-tu sur le trône de ton règne : R/

Béni sois-tu, toi qui sondes les abîmes : R/

Toi qui sièges au-dessus des Kéroubim : R/

Béni sois-tu au firmament, dans le ciel, R/

Deuxième lecture – « La grâce de Jésus Christ, l’amour de Dieu et la communion du Saint-Esprit » (2 Co 13, 11-13) – Lecture de la deuxième lettre de saint Paul apôtre aux Corinthiens

Frères, soyez dans la joie, cherchez la perfection, encouragez-vous, soyez d’accord entre vous, vivez en paix, et le Dieu d’amour et de paix sera avec vous. Saluez-vous les uns les autres par un baiser de paix. Tous les fidèles vous saluent. Que la grâce du Seigneur Jésus Christ, l’amour de Dieu et la communion du Saint-Esprit soient avec vous tous. – Parole du Seigneur.

Évangile – « Dieu a envoyé son Fils, pour que, par lui, le monde soit sauvé » (Jn 3, 16-18) – Alléluia. Alléluia. Gloire au Père, et au Fils, et au Saint-Esprit :
au Dieu qui est, qui était et qui vient ! Alléluia. (cf. Ap 1, 8) – Évangile de Jésus Christ selon saint Jean

Dieu a tellement aimé le monde qu’il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne se perde pas, mais obtienne la vie éternelle. Car Dieu a envoyé son Fils dans le monde, non pas pour juger le monde, mais pour que, par lui, le monde soit sauvé. Celui qui croit en lui échappe au Jugement ; celui qui ne croit pas est déjà jugé, du fait qu’il n’a pas cru au nom du Fils unique de Dieu. – Acclamons la Parole de Dieu.

Dieu est amour

Nous célébrons aujourd’hui la solennité de la Très Sainte Trinité. Cette fête nous invite à contempler et à adorer la vie divine du Père, du Fils et du Saint Esprit. Les textes bibliques de ce dimanche nous parlent de l’amour qui est en Dieu, un amour qui dépasse tout ce que nous pouvons imaginer.

C’est déjà ce message que nous trouvons dans la première lecture. Le Dieu auquel nous croyons, nous ne l’avons pas inventé. C’est lui qui s’est révélé à chacun de nous. Il s’est présenté à Moïse comme « le Seigneur tendre et miséricordieux, lent à la colère, plein d’amour et de vérité. » Il est celui qui a vu la misère de son peuple esclave en Égypte. Mais le pire de nos esclavages c’est celui de nos fausses idées sur Dieu. Il nous faut le dire et le redire : Notre Dieu n’a jamais cessé de nous aimer. Nous pouvons toujours revenir vers lui. Il est là, toujours prêt à nous accueillir et à nous relever. Son amour va jusqu’au pardon. Sa miséricorde est infinie.

Dans la seconde lecture, saint Paul nous invite à faire un pas de plus. Il veut que nous soyons dans la joie. Il nous dit que cette joie, nous la trouverons dans la recherche de « la perfection » et en faisant tout pour améliorer nous relations entre nous. C’est par notre manière de vivre ensemble comme des frères que nous dirons quelque chose de l’amour de Dieu. C’est à cette condition que le Dieu d’amour et de paix sera avec nous. En ce dimanche, nous célébrons la fête de Dieu qui est Père, Fils et Saint Esprit, Dieu qui est « Amour ». Nous sommes invités à nous laisser transformer par cet amour qui est vient de lui.

Dans l’Évangile de saint Jean, nous trouvons des paroles très fortes : « Dieu a tellement aimé le monde qu’il lui a donné son Fils unique : ainsi tout homme qui croit en lui ne périra pas mais il obtiendra la Vie Éternelle. » Ce monde dont parle saint Jean, c’est celui qui est mauvais. Les hommes sont pécheurs. Dieu aurait pu venir pour juger ce monde et détruire le mal. Il aurait pu punir les pécheurs. Au lieu de cela, il aime ce monde et lui envoie ce qu’il a de plus précieux, son Fils unique. Il l’a envoyé pour effacer les péchés des hommes par son sacrifice. Jésus lui-même nous a dit un jour qu’il est venu chercher et sauver ceux qui étaient perdus. Par sa mort et sa résurrection, le Christ nous ouvre un passage vers ce monde nouveau qu’il appelle le Royaume de Dieu.

C’est ainsi que Dieu-Amour s’est révélé. Celui qui croit en lui est libéré du péché et de la mort. Il obtient la Vie Éternelle, la vie en communion avec lui. Si Dieu nous a créés, c’est pour être aimés de lui et pour aimer avec lui. Voilà une bonne nouvelle que nous avons à accueillir tous les jours de notre vie. Et c’est en regardant chaque jour vers la croix du Christ que nous en reconnaissons toute la portée. Nous n’aurons jamais fini de découvrir toute la grandeur de cet amour qui est en lui.

« Celui qui croit en lui échappe à la condamnation. Celui qui ne veut pas croire est déjà condamné parce qu’il n’a pas cru au nom du Fils unique de Dieu ». Les pécheurs qui croient en Jésus et se tournent vers lui obtiennent le pardon de leurs fautes et la force de n’en plus commettre. Celui qui ne veut pas croire refuse ce salut qui lui est offert. Il se condamne. Comprenons bien, ce n’est pas Dieu qui manque d’amour. Le pécheur qui s’obstine et n’accueille pas cet amour se condamne lui-même. Il ne croit pas en cet amour qui s’est manifesté sur la croix. En organisant sa vie en dehors de Dieu, il court vers sa perte.

Certains croyants pensent connaître Dieu parce qu’ils ont suivi quelques années de catéchisme et qu’ils ont lu en diagonale les évangiles. C’est complètement ridicule. Si nous voulons entrer dans le mystère de la foi, il nous faut cheminer pas à pas avec Jésus, il nous faut accueillir sa parole chaque jour. Le Seigneur est là, il frappe à notre porte. C’est nous qui avons la clé pour lui ouvrir et l’accueillir dans notre vie.

En ce dimanche, nous rendons grâce à Dieu qui est Père, Fils et Saint Esprit, Dieu qui est Amour. Heureux sommes-nous d’entrer dans cette communion. Que cette communion s’étende à toute l’humanité ! Qu’elle dépasse les limites de l’Église pour faire de nous un peuple fraternel, heureux de rendre grâce. Amen

Sources : L’intelligence des Écritures (Marie-Noëlle Thabut, revue Feu Nouveau, guide Emmaüs des dimanches et fêtes (JP. Bagot), Lectures bibliques des dimanches A (A. Vanhoye)

Site internet ici !

Ta paix sera leur héritage

Refrain
Ta paix sera leur héritage,
Ta joie sera leur avenir,
Ta paix sera leur héritage,
Ta vie en eux vaincra la mort.

1
Heureux ceux qui mettront leurs mains
Sur les blessures de ton corps,
Seigneur ressuscité.
Heureux ceux qui croiront sans avoir vu.
2
Heureux tous ceux qui pleureront
Les coups qui t´ont blessé le coeur,
Seigneur ressuscité.
Heureux ceux qui croiront sans avoir vu.
3
Heureux ceux qui contempleront
Ta face de Dieu crucifié,
Seigneur ressuscité.
Heureux ceux qui croiront sans avoir vu.
4
Heureux ceux qui mettront leurs pas
Sur les chemins de ta Passion,
Seigneur ressuscité.
Heureux ceux qui croiront sans avoir vu.
5
Heureux ceux qui prendront ta croix
Pour annoncer le Dieu vivant,
Seigneur ressuscité.
Heureux ceux qui croiront sans avoir vu.
6
Heureux ceux qui vaincront la peur,
Et s´ouvriront pour t´accueillir,
Seigneur ressuscité.
Heureux ceux qui croiront sans avoir vu.
7
Heureux ceux qui tiendront debout
Dans l´espérance de ton jour,
Seigneur ressuscité.
Heureux ceux qui croiront sans avoir vu.

2 réflexions sur “« Une pause par jour » – 7 juin 2020

Laissez-nous votre commentaire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s