« Une pause par jour » – 28 octobre 2019

Saint du jour : Saint Simon et Saint Jude, apôtres

Première lecture – « Intégrés dans la construction qui a pour fondations les Apôtres » (Ep 2, 19-22) – Lecture de la lettre de saint Paul Apôtre aux Éphésiens

Frères, vous n’êtes plus des étrangers ni des gens de passage, vous êtes concitoyens des saints, vous êtes membres de la famille de Dieu, car vous avez été intégrés dans la construction qui a pour fondations les Apôtres et les prophètes ; et la pierre angulaire, c’est le Christ Jésus lui-même. En lui, toute la construction s’élève harmonieusement pour devenir un temple saint dans le Seigneur. En lui, vous êtes, vous aussi, les éléments d’une même construction pour devenir une demeure de Dieu par l’Esprit Saint. – Parole du Seigneur.

Psaume 18 (19), 2-3, 4-5ab

R/ Par toute la terre s’en va leur message. (cf. Ps 18, 5a)

Les cieux proclament la gloire de Dieu,
le firmament raconte l’ouvrage de ses mains.
Le jour au jour en livre le récit
et la nuit à la nuit en donne connaissance.

Pas de paroles dans ce récit,
pas de voix qui s’entende ;
mais sur toute la terre en paraît le message
et la nouvelle, aux limites du monde.

Évangile – « Il en choisit douze auxquels il donna le nom d’Apôtres » (Lc 6, 12-19) – Alléluia. Alléluia. À toi, Dieu, notre louange ! Toi que les Apôtres glorifient, nous t’acclamons : tu es Seigneur ! Alléluia. Évangile de Jésus Christ selon saint Luc

En ces jours-là, Jésus s’en alla dans la montagne pour prier, et il passa toute la nuit à prier Dieu. Le jour venu, il appela ses disciples et en choisit douze auxquels il donna le nom d’Apôtres : Simon, auquel il donna le nom de Pierre, André son frère, Jacques, Jean, Philippe, Barthélemy, Matthieu, Thomas, Jacques fils d’Alphée, Simon appelé le Zélote, Jude fils de Jacques, et Judas Iscariote, qui devint un traître. Jésus descendit de la montagne avec eux et s’arrêta sur un terrain plat. Il y avait là un grand nombre de ses disciples et une grande multitude de gens venus de toute la Judée, de Jérusalem, et du littoral de Tyr et de Sidon. Ils étaient venus l’entendre et se faire guérir de leurs maladies ; ceux qui étaient tourmentés par des esprits impurs retrouvaient la santé. Et toute la foule cherchait à le toucher, parce qu’une force sortait de lui et les guérissait tous. – Acclamons la Parole de Dieu.

Je cherche le visage…

Nous avons, chacun et chacune, nos représentations intérieures de la figure de Jésus. Pour certains, c’est un beau jeune homme aux cheveux mi-longs et au regard bleu tourné vers le ciel. Il y a quelques années, une équipe anglaise avait tenté de reconstituer son visage à partir des traits physiques connus d’un Juif de son temps. Cela avait donné un portrait plutôt ordinaire: mâchoire carrée, regard sombre, teint mat et cheveux noirs. On ne saura jamais exactement quel était ce visage, mais l’évangile de ce jour nous donne une indication d’ordre physique: «Une force sortait de lui.»

Dans son livre « Jésus », le théologien Hans Kûng écarte les grandes affirmations théologiques pour se centrer sur ce qu’il est possible de savoir de l’homme Jésus, Il montre à quel point il ne correspondait à rien de ce que l’on attendait du Messie: il n’était ni prêtre, ni révolutionnaire — comme le zélote Simon qu’il choisit comme disciple—, ni riche, ni puissant, ni même pieux. Rien qui puisse attirer les gens. Il a pris parti pour la cause de Dieu et a joué toute sa vie sur cette cause, parce qu’elle était aussi la cause de l’être humain. Il fallait une grande force intérieure pour choisir le camp des plus pauvres, des marginalisés, des exclus en disant qu’ils étaient les préférés de Dieu. Ce choix lui a coûté la vie.

Les disciples qu’il choisit pour annoncer avec lui la Bonne Nouvelle de Dieu viennent de tous les horizons, Il n’a pas peur d’inviter des pêcheurs, un zélote, un publicain. Comme pour signifier que peu importe le monde d’où nous venons, l’histoire qui nous a fabriqués, les valeurs qui sont les nôtres, notre situation financière ou notre rang dans la société, nous avons tous notre place à ses côtés. Il suffit que nous nous laissions saisir par la force qui sort de lui et qui peut nous guérir. C’est à nous que s’adresse son appel aujourd’hui .

Prière

Esprit d’Amour, viens en mon âme, fais déborder mon cœur d’amour pour mon prochain.
Que la présence de Jésus se manifeste en chacun d’eux. Chasse le mal, donne-nous ta vérité.
Esprit-Saint, toi qui fais partie de la glorieuse Trinité, soit béni. Dépose auprès du Père le bouquet d’amour que je lui tends à bras levés, malgré les blessures, malgré les soucis, malgré tout !
Souffle ! Esprit-Saint ! Souffle! J’ai besoin de ton soutien. A Toi, le respect, l’Amour et la Vérité.
Amen.                                  

Source : Aumônerie des gens du voyage

Laissez-nous votre commentaire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s