« Une pause par jour » – 14 octobre 2019

SAINT DU JOUR : S. Callixte Ier, pape et martyr

Première lecture – « Nous avons reçu par le Christ grâce et mission d’Apôtre, afin d’amener à l’obéissance de la foi toutes les nations païennes » (Rm 1, 1-7) – Lecture de la lettre de saint Paul apôtre aux Romains

Paul, serviteur du Christ Jésus, appelé à être Apôtre, mis à part pour l’Évangile de Dieu, à tous les bien-aimés de Dieu qui sont à Rome. Cet Évangile, que Dieu avait promis d’avance par ses prophètes dans les saintes Écritures, concerne son Fils qui, selon la chair, est né de la descendance de David et, selon l’Esprit de sainteté, a été établi dans sa puissance de Fils de Dieu par sa résurrection d’entre les morts, lui, Jésus Christ, notre Seigneur. Pour que son nom soit reconnu, nous avons reçu par lui grâce et mission d’Apôtre, afin d’amener à l’obéissance de la foi toutes les nations païennes, dont vous faites partie, vous aussi que Jésus Christ a appelés. À vous qui êtes appelés à être saints, la grâce et la paix de la part de Dieu notre Père et du Seigneur Jésus Christ. – Parole du Seigneur.

Psaume 97 (98), 1, 2-3ab, 3cd-4

R/ Le Seigneur a fait connaître son salut. (cf. Ps 97, 2a)

Chantez au Seigneur un chant nouveau,
car il a fait des merveilles ;
par son bras très saint, par sa main puissante,
il s’est assuré la victoire.

Le Seigneur a fait connaître sa victoire
et révélé sa justice aux nations ;
il s’est rappelé sa fidélité, son amour,
en faveur de la maison d’Israël.

La terre tout entière a vu
la victoire de notre Dieu.
Acclamez le Seigneur, terre entière,
sonnez, chantez, jouez.

Évangile – « À cette génération, il ne sera donné que le signe de Jonas » (Lc 11, 29-32) – Alléluia. Alléluia. Aujourd’hui, ne fermez pas votre cœur, mais écoutez la voix du Seigneur. Alléluia. (cf. Ps 94, 8a.7d) – Évangile de Jésus Christ selon saint Luc

En ce temps-là, comme les foules s’amassaient, Jésus se mit à dire : « Cette génération est une génération mauvaise : elle cherche un signe, mais en fait de signe il ne lui sera donné que le signe de Jonas. Car Jonas a été un signe pour les habitants de Ninive ; il en sera de même avec le Fils de l’homme pour cette génération. Lors du Jugement, la reine de Saba se dressera en même temps que les hommes de cette génération, et elle les condamnera. En effet, elle est venue des extrémités de la terre pour écouter la sagesse de Salomon, et il y a ici bien plus que Salomon. Lors du Jugement, les habitants de Ninive se lèveront en même temps que cette génération, et ils la condamneront ; en effet, ils se sont convertis en réponse à la proclamation faite par Jonas, et il y a ici bien plus que Jonas. – Acclamons la Parole de Dieu.

En recherche de signes

Aujourd’hui comme hier, nous sommes en recherche de signes qui nous permettraient de prendre une direction, de nous orienter, de trouver la vérité. Nous avons soif de preuves tangibles, sensibles. Thomas l’a exigé pour croire en la résurrection. De nombreux maîtres spirituels l’ont expérimenté. Sans signes, il est difficile d’avancer, il nous faut des repères. Nous sommes ainsi faits. Voir pour croire. Ressentir pour avancer. Vibrer pour témoigner. Entendre pour annoncer.

Dans la lecture évangélique, Jésus rappelle divers signes que Dieu a mis sur la route du peuple élu. Dans l’extrait d’aujourd’hui, il évoque Jonas et la reine de Saba. Et il conclut en affirmant: «Il y a ici bien plus. » En fait de signes, il ne se fera pas mieux que le Fils de Dieu. Serait-ce alors que nous attendons un signe qui ne viendra pas? Un signe de la présence de Dieu qui soit spectaculaire, qui ne laisserait aucun doute? Mais serait-ce alors la foi? Un signe est sujet à interprétation. Pour apprécier pleinement le Christ et son message, il nous faut le regard de la foi. En fait de signes, l’Eglise a reçu celui de l’eucharistie qui nous présente le Christ vivant avec nous. Prenons conscience de cette manifestation de la part du Seigneur. Elle nous conduit à une intimité avec Dieu qui nous dépasse et dont bien des gens ne comprennent pas la réalité. Révélons au monde ce trésor caché de la présence de Dieu qui agit en transformant notre être à son image.

 Prière

Seigneur, tu nous as dit : « Bienheureux les miséricordieux, ils obtiendront miséricorde. ». Nous te rendons grâce pour ton amour miséricordieux. Nous te demandons pardon pour souvent exercer la miséricorde envers les mêmes personnes et oublier les autres. Fais de nous les témoins généreux de ta tendresse envers tous ceux que nous rencontrons. Amen !

Laissez-nous votre commentaire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s