« Une pause par jour » – 24 septembre 2019

Première lecture – « Ils achevèrent la construction de la maison de Dieu et les rapatriés célébrèrent la Pâque » (Esd 6, 7-8.12b.14-20) – Lecture du livre d’Esdras

En ces jours-là, le roi de Perse, Darius, écrivit aux autorités de la province située à l’ouest de l’Euphrate : « Laissez le gouverneur de Juda et les anciens des Juifs travailler à cette maison de Dieu : ils doivent la rebâtir sur son emplacement. Voici mes ordres concernant votre ligne de conduite envers les anciens des Juifs pour la reconstruction de cette maison de Dieu : les dépenses de ces gens leur seront remboursées, exactement et sans interruption, sur les fonds royaux, c’est-à-dire sur l’impôt de la province. Moi, Darius, j’ai donné cet ordre. Qu’il soit strictement exécuté ! » Les anciens des Juifs continuèrent avec succès les travaux de construction, encouragés par la parole des prophètes Aggée et Zacharie le fils d’Iddo. Ils achevèrent la construction conformément à l’ordre du Dieu d’Israël, selon les décrets de Cyrus et de Darius. La maison de Dieu fut achevée le troisième jour du mois nommé Adar, dans la sixième année du règne de Darius. Les fils d’Israël, les prêtres, les lévites et le reste des rapatriés célébrèrent dans la joie la dédicace de cette maison de Dieu. Ils immolèrent, pour cette dédicace, cent taureaux, deux cents béliers, quatre cents agneaux et, en sacrifice pour le péché de tout Israël, douze boucs, d’après le nombre des tribus d’Israël. Puis ils installèrent les prêtres selon leurs classes, et les lévites selon leurs groupes, pour le service de Dieu à Jérusalem, suivant les prescriptions du livre de Moïse. Les rapatriés célébrèrent la Pâque le quatorzième jour du premier mois. Tous les prêtres et tous les lévites, sans exception, s’étaient purifiés : tous étaient purs. Ils immolèrent donc la Pâque pour tous les rapatriés, pour leurs frères les prêtres, et pour eux-mêmes. – Parole du Seigneur.

Psaume 121 (122), 1-2, 3-4ab, 4cd-5

R/ Dans la joie, nous irons
à la maison du Seigneur. (cf. Ps 121, 1)

Quelle joie quand on m’a dit :
« Nous irons à la maison du Seigneur ! »
Maintenant notre marche prend fin
devant tes portes, Jérusalem !

Jérusalem, te voici dans tes murs :
ville où tout ensemble ne fait qu’un !
C’est là que montent les tribus,
les tribus du Seigneur.

C’est là qu’Israël doit rendre grâce
au nom du Seigneur.
C’est là le siège du droit,
le siège de la maison de David.

Évangile – « Ma mère et mes frères sont ceux qui écoutent la parole de Dieu, et qui la mettent en pratique » (Lc 8, 19-21) – Alléluia. Alléluia. Heureux ceux qui écoutent la parole de Dieu, et qui la gardent ! Alléluia. (Lc 11, 28) – Évangile de Jésus Christ selon saint Luc

En ce temps-là, la mère et les frères de Jésus vinrent le trouver, mais ils ne pouvaient pas arriver jusqu’à lui à cause de la foule. On le lui fit savoir : « Ta mère et tes frères sont là dehors, qui veulent te voir. » Il leur répondit : « Ma mère et mes frères sont ceux qui écoutent la parole de Dieu, et qui la mettent en pratique. » – Acclamons la Parole de Dieu.

Une parole à mettre en pratique…

À une certaine étape de la vie, être comme les autres devient très important. L’adolescent ou l’adolescente a besoin de se sentir en sécurité en s’intégrant à un groupe pour se détacher de ses parents et avancer dans la vie vers son autonomie. Mais ce n’est qu’une étape, du moins en principe. Certains, en effet, n’en sortent jamais, d’autres s’en libèrent et trouvent leur vraie personnalité à laquelle ils ont le goût d’être fidèles.

Où trouver sa vérité? Le cœur qui plaît à Dieu cherche plutôt la justice et le droit. Dans des mots qui peuvent choquer, Jésus redit cela en parlant de sa nouvelle famille. Car ceux et celles qui vivent selon son message ont entre eux des liens différents que ceux du sang. Il ne s’agit pas, bien sûr, de rejeter sa famille, mais d’ouvrir son cœur à une famille plus large, celle des hommes et des femmes qui se rassemblent autour de Jésus. N’est-ce pas d’ailleurs une des dimensions fondamentales du baptême ?

Jésus-Christ, notre frère aîné, veut m’unir à lui afin de faire de moi un véritable frère, une véritable sœur. Par sa parole, il veut féconder ma vie pour que tout ce que j’entreprends soit une façon de l’enfanter. Ainsi il transfigure mes liens de sang parfois marqués par le mal et le manque, afin de former en lui une seule famille, la famille de Dieu.

Le message de la parole de Dieu n’est jamais théorique, il est plus que de belles idées, il s’inscrit dans la vie et permet de donner à la fois un sens et une direction à sa propre existence. Chacun le reçoit comme il peut.

Prière

Dieu de tendresse, tu nous envoies ton Fils pour faire de nous tes enfants. Il nous fait partager la table de famille grâce à l’amour qui l’a poussé à verser son sang pour la multitude. Donne-nous force et lumière pour accomplir ta volonté avec joie et persévérance. Par Jésus, le Christ, notre Seigneur.

Laissez-nous votre commentaire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s