« Une pause par jour » – 20 juillet 2019

Première lecture – « Ce fut une nuit de veille pour le Seigneur, quand il fit sortir d’Égypte les fils d’Israël » (Ex 12, 37-42) – Lecture du livre de l’Exode

En ces jours-là, les fils d’Israël partirent de la ville de Ramsès en direction de Souccoth, au nombre d’environ six cent mille sans compter les enfants. Une multitude disparate les accompagnait, ainsi qu’un immense troupeau de moutons et de bœufs. Ils firent cuire des galettes sans levain avec la pâte qu’ils avaient emportée d’Égypte et qui n’avait pas levé ; en effet, ils avaient été chassés d’Égypte sans avoir eu le temps de faire des provisions. Le séjour des fils d’Israël en Égypte avait duré quatre cent trente ans. Et c’est au bout de quatre cent trente ans, c’est en ce jour même que toutes les armées du Seigneur sortirent du pays d’Égypte. Ce fut une nuit de veille pour le Seigneur, quand il fit sortir d’Égypte les fils d’Israël ; ce doit être pour eux, de génération en génération, une nuit de veille en l’honneur du Seigneur. – Parole du Seigneur.

Psaume 135 (136), 1.23-24, 10-12, 13-15

R/ Éternel est son amour !
ou
Alléluia !   (Ps 135,1a)

Rendez grâce au Seigneur : il est bon,
(R/) éternel est son amour !
Il se souvient de nous, les humiliés,
(R/) éternel est son amour !
il nous tira de la main des oppresseurs,
(R/) éternel est son amour !

Lui qui frappa les Égyptiens dans leurs aînés,
(R/) éternel est son amour !
et fit sortir Israël de leur pays,
(R/) éternel est son amour !
d’une main forte et d’un bras vigoureux,
(R/) éternel est son amour !

Lui qui fendit la mer Rouge en deux parts,
(R/) éternel est son amour !
et fit passer Israël en son milieu,
(R/) éternel est son amour !
y rejetant Pharaon et ses armées,
(R/) éternel est son amour !

Évangile – « Il leur défendit vivement de parler de lui. Ainsi devait s’accomplir la parole d’Isaïe » (Mt 12, 14-21) – Alléluia. Alléluia. Dans le Christ, Dieu réconciliait le monde avec lui : il a mis dans notre bouche la parole de la réconciliation. Alléluia.     (cf. 2 Co 5, 19) – Évangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu

En ce temps-là, une fois sortis de la synagogue, les pharisiens se réunirent en conseil contre Jésus pour voir comment le faire périr. Jésus, l’ayant appris, se retira de là ; beaucoup de gens le suivirent, et il les guérit tous. Mais il leur défendit vivement de parler de lui. Ainsi devait s’accomplir la parole prononcée par le prophète Isaïe : Voici mon serviteur que j’ai choisi, mon bien-aimé en qui je trouve mon bonheur. Je ferai reposer sur lui mon Esprit, aux nations il fera connaître le jugement. Il ne cherchera pas querelle, il ne criera pas, on n’entendra pas sa voix sur les places publiques. Il n’écrasera pas le roseau froissé, il n’éteindra pas la mèche qui faiblit, jusqu’à ce qu’il ait fait triompher le jugement. Les nations mettront en son nom leur espérance. – Acclamons la Parole de Dieu.

Savoir découvrir Jésus

Jésus fait le bien. D’après la lecture évangélique, il guérit toutes les personnes qui le suivent. Pourquoi donc veut-on le faire périr? L’évangéliste y voit l’accomplissement d’une prophétie d’lsaie. Ainsi, la mission du Christ s’enracine dans la tradition et les Ecritures. Mais Jésus n’est pas le Messie tel que le peuple juif l’attendait. Ce sont plutôt les nations païennes qui vont mettre leur espoir en son nom. Les pharisiens du temps de Jésus n’ont pas été capables de reconnaître en lui la réalisation des promesses faites autrefois à Israël. Et nous aujourd’hui qui connaissons la Bible et fréquentons les sacrements, savons-nous accueillir Jésus pleinement et en vérité? Savons-nous le reconnaître dans le pauvre, le petit, le rejeté? Sommes-nous capables de voir sa présence là où nous ne l’attendons pas? Ouvrons les yeux!

Jésus n’est jamais seul, cela fait sa force : il est en communion avec Dieu son Père qui l’a envoyé, mettant en lui toute sa joie, et l’Esprit repose sur lui. Il subira bien des outrages, il sera abandonné même par ses proches, respectant la liberté de tous, mais il gardera sa dignité. Et l’amour triomphera toujours, sa résurrection en sera la manifestation. Alors que les pharisiens cherchent à le faire périr, les païens mettent leur espoir en son nom.

Seigneur Jésus, je contemple ton visage défiguré par mon péché et en même temps transfiguré par ton Amour.

Prière

Seigneur, n’es-tu pas venu apporter l’amour ? Est-ce pour cela qu’on voulait te faire périr ? Aujourd’hui encore n’est-ce pas tes amis que l’on persécute ? Mais nous savons que tu es là, que tu as vaincu la mort. Augmente en nous la foi, l’espérance et l’Amour.

Huguette, grand-mère

Laissez-nous votre commentaire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s