« Une pause par jour » – 1er juillet 2019

Première lecture – « Vas-tu faire mourir le juste avec le coupable ? » (Gn 18, 16-33) – Lecture du livre de la Genèse

Aux chênes de Mambré, les hommes se levèrent pour partir et regardèrent du côté de Sodome. Abraham marchait avec eux pour les reconduire. Le Seigneur s’était dit : « Est-ce que je vais cacher à Abraham ce que je veux faire ? Car Abraham doit devenir une nation grande et puissante, et toutes les nations de la terre doivent être bénies en lui. En effet, je l’ai choisi pour qu’il ordonne à ses fils et à sa descendance de garder le chemin du Seigneur, en pratiquant la justice et le droit ; ainsi, le Seigneur réalisera sa parole à Abraham. » Alors le Seigneur dit : « Comme elle est grande, la clameur au sujet de Sodome et de Gomorrhe ! Et leur faute, comme elle est lourde ! Je veux descendre pour voir si leur conduite correspond à la clameur venue jusqu’à moi. Si c’est faux, je le reconnaîtrai. » Les hommes se dirigèrent vers Sodome, tandis qu’Abraham demeurait devant le Seigneur. Abraham s’approcha et dit : « Vas-tu vraiment faire périr le juste avec le coupable ? Peut-être y a-t-il cinquante justes dans la ville. Vas-tu vraiment les faire périr ? Ne pardonneras-tu pas à toute la ville à cause des cinquante justes qui s’y trouvent ? Loin de toi de faire une chose pareille ! Faire mourir le juste avec le coupable, traiter le juste de la même manière que le coupable, loin de toi d’agir ainsi ! Celui qui juge toute la terre n’agirait-il pas selon le droit ? » Le Seigneur déclara : « Si je trouve cinquante justes dans Sodome, à cause d’eux je pardonnerai à toute la ville. » Abraham répondit : « J’ose encore parler à mon Seigneur, moi qui suis poussière et cendre. Peut-être, sur les cinquante justes, en manquera-t-il cinq : pour ces cinq-là, vas-tu détruire toute la ville ? » Il déclara : « Non, je ne la détruirai pas, si j’en trouve quarante-cinq. » Abraham insista : « Peut-être s’en trouvera-t-il seulement quarante ? » Le Seigneur déclara : « Pour quarante, je ne le ferai pas. » Abraham dit : « Que mon Seigneur ne se mette pas en colère, si j’ose parler encore : peut-être s’en trouvera-t-il seulement trente ? » Il déclara : « Si j’en trouve trente, je ne le ferai pas. » Abraham dit alors : « J’ose encore parler à mon Seigneur. Peut-être s’en trouvera-t-il seulement vingt ? » Il déclara : « Pour vingt, je ne détruirai pas. » Il dit : « Que mon Seigneur ne se mette pas en colère : je ne parlerai plus qu’une fois. Peut-être s’en trouvera-t-il seulement dix ? » Et le Seigneur déclara : « Pour dix, je ne détruirai pas. » Quand le Seigneur eut fini de s’entretenir avec Abraham, il partit, et Abraham retourna chez lui. – Parole du Seigneur.

Psaume 102 (103), 1-2, 3-4, 8-9, 10-11

R/ Le Seigneur est tendresse et pitié. (Ps 102, 8a)

Bénis le Seigneur, ô mon âme,
bénis son nom très saint, tout mon être !
Bénis le Seigneur, ô mon âme,
n’oublie aucun de ses bienfaits !

Car il pardonne toutes tes offenses
et te guérit de toute maladie ;
il réclame ta vie à la tombe
et te couronne d’amour et de tendresse ;

Le Seigneur est tendresse et pitié,
lent à la colère et plein d’amour ;
il n’est pas pour toujours en procès,
ne maintient pas sans fin ses reproches.

Il n’agit pas envers nous selon nos fautes,
ne nous rend pas selon nos offenses.
Comme le ciel domine la terre,
fort est son amour pour qui le craint !

Évangile – « Suis-moi » (Mt 8, 18-22) – Alléluia. Alléluia. Aujourd’hui, ne fermez pas votre cœur, mais écoutez la voix du Seigneur. Alléluia. (cf. Ps 94, 8a.7d) – Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu

En ce temps-là, Jésus, voyant une foule autour de lui, donna l’ordre de partir vers l’autre rive. Un scribe s’approcha et lui dit : « Maître, je te suivrai partout où tu iras. » Mais Jésus lui déclara : « Les renards ont des terriers, les oiseaux du ciel ont des nids ; mais le Fils de l’homme n’a pas d’endroit où reposer la tête. » Un autre de ses disciples lui dit : « Seigneur, permets-moi d’aller d’abord enterrer mon père. » Jésus lui dit : « Suis-moi, et laisse les morts enterrer leurs morts. » – Acclamons la Parole de Dieu.

Un engagement total

Quand deux personnes se rencontrent, «tombent en amour» et décident de fonder une famille, elles n’imaginent habituellement pas les moments pénibles qu’elles auront à vivre ensuite: les nuits perturbées par les pleurs des jeunes enfants, les difficultés d’allier travail et famille, les soucis d’argent, la maladie… Et il est bien qu’il en soit ainsi. Oseraient-elles s’engager dans l’aventure si elles voyaient tout d’avance? En même temps, plus leur amour, plus leur engagement l’un envers l’autre sera solide, plus elles auront la force de faire face ensemble aux imprévus.

C’est ce que Jésus enseigne à ceux et celles qui veulent le suivre: leur parcours ne sera pas facile et nécessite un engagement total. Cet engagement ne consiste pas d’abord à faire quelque chose, mais à vivre une relation. Plus leur amour sera entier pour celui qu’ils reconnaissent comme l’envoyé de Dieu, moins le manque «d’endroit où reposer sa tête» sera pénible à supporter.

Mais comment savoir si l’on est entier dans son engagement au sein de la relation avec Dieu et son Fils ? La  fidélité au Seigneur se manifeste dans notre attitude à l’égard des autres. Impossible de nous donner entièrement dans une relation avec Dieu si nous traitons les autres comme quantité négligeable. L’attention aux autres est le baromètre de notre amour pour Dieu et son Fils, le signe visible. Pour celui ou celle qui se nourrit de l’illusion d’aimer Dieu sans s’occuper des autres, la chute sera vertigineuse.

Prière

Seigneur, je sais que je n’ai pas toujours répondu à ton appel, que je t’ai un peu « oublié »…

Pardonne-moi ces rendez-vous manqués, ces infidélités.

Et permets que je puisse te suivre malgré mes limites et mes faiblesses.

Gabrielle (mère de famille)

Laissez-nous votre commentaire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s