« Une pause par jour » – 7 mai 2019

Première lecture – « Seigneur Jésus, reçois mon esprit » (Ac 7, 51 – 8,1a) – Lecture du livre des Actes des Apôtres

En ces jours-là, Étienne disait au peuple, aux anciens et aux scribes : « Vous qui avez la nuque raide, vous dont le cœur et les oreilles sont fermés à l’Alliance, depuis toujours vous résistez à l’Esprit Saint ; vous êtes bien comme vos pères ! Y a-t-il un prophète que vos pères n’aient pas persécuté ? Ils ont même tué ceux qui annonçaient d’avance la venue du Juste, celui-là que maintenant vous venez de livrer et d’assassiner. Vous qui aviez reçu la loi sur ordre des anges, vous ne l’avez pas observée. » Ceux qui écoutaient ce discours avaient le cœur exaspéré et grinçaient des dents contre Étienne. Mais lui, rempli de l’Esprit Saint, fixait le ciel du regard : il vit la gloire de Dieu, et Jésus debout à la droite de Dieu. Il déclara : « Voici que je contemple les cieux ouverts et le Fils de l’homme debout à la droite de Dieu. » Alors ils poussèrent de grands cris et se bouchèrent les oreilles. Tous ensemble, ils se précipitèrent sur lui, l’entraînèrent hors de la ville et se mirent à le lapider. Les témoins avaient déposé leurs vêtements aux pieds d’un jeune homme appelé Saul. Étienne, pendant qu’on le lapidait, priait ainsi : « Seigneur Jésus, reçois mon esprit. » Puis, se mettant à genoux, il s’écria d’une voix forte : « Seigneur, ne leur compte pas ce péché. » Et, après cette parole, il s’endormit dans la mort. Quant à Saul, il approuvait ce meurtre. – Parole du Seigneur.

Psaume 30 (31), 3bc.4, 6.7b.8a, 17.20cd

R/ En tes mains, Seigneur,
je remets mon esprit.
ou : Alléluia ! (30, 6a)

Sois le rocher qui m’abrite,
la maison fortifiée qui me sauve.
Ma forteresse et mon roc, c’est toi :
pour l’honneur de ton nom, tu me guides et me conduis.

En tes mains je remets mon esprit ;
tu me rachètes, Seigneur, Dieu de vérité.
Moi, je suis sûr du Seigneur.
Ton amour me fait danser de joie.

Sur ton serviteur, que s’illumine ta face ;
sauve-moi par ton amour.
Tu combles, à la face du monde,
ceux qui ont en toi leur refuge.

Évangile – « Ce n’est pas Moïse, c’est mon Père qui vous donne le vrai pain venu du ciel » (Jn 6, 30-35) – Alléluia. Alléluia. Moi, je suis le pain de la vie, dit le Seigneur, celui qui vient à moi n’aura jamais faim. Alléluia. (Jn 6, 35) – Évangile de Jésus Christ selon saint Jean

En ce temps-là, la foule dit à Jésus : « Quel signe vas-tu accomplir pour que nous puissions le voir, et te croire ? Quelle œuvre vas-tu faire ? Au désert, nos pères ont mangé la manne ; comme dit l’Écriture : Il leur a donné à manger le pain venu du ciel. » Jésus leur répondit : « Amen, amen, je vous le dis : ce n’est pas Moïse qui vous a donné le pain venu du ciel ; c’est mon Père qui vous donne le vrai pain venu du ciel. Car le pain de Dieu, c’est celui qui descend du ciel et qui donne la vie au monde. » Ils lui dirent alors : « Seigneur, donne-nous toujours de ce pain-là. » Jésus leur répondit : « Moi, je suis le pain de la vie. Celui qui vient à moi n’aura jamais faim ; celui qui croit en moi n’aura jamais soif. » – Acclamons la Parole de Dieu.

Jésus nous donne toujours plus que ce que nous demandons

La foule demande à Jésus un signe : cela est étrange. N’est-ce pas la même foule qu’il a nourri la veille de cinq pains et deux poissons ( Jn 6,1-14) ? N’ont-ils pas exclamé alors : « C’est vraiment lui le grand Prophète, celui qui vient dans le monde. . » (Jean 6,14) ? Jésus n’a-t-il pas dû s’échapper car ils voulaient le faire roi (Jn 6,15) ? Comment ont-ils oublié si vite ce qu’ils avaient vu la veille ? Ils ont reçu tout ce qu’il faut pour croire en Jésus, mais ils demandent un autre signe. Parfois, nous agissons de même. Jésus a fait une abondance de choses pour moi. Au moment où ils se produisent, je les reçois avec joie. Je suis reconnaissant, mais le plus souvent, je ne m’attarde pas en remerciements envers Jésus. Et même si je le remercie du fond de mon cœur, le lendemain (parfois même avant) j’ai presque oublié ma joie de la veille. Je lui redemande des faveurs. Comment est-il possible que je sois si sot pour ne pas saisir tous les signes de son amour qu’il me montre tous les jours ?

… La foule demande plus de pain ordinaire et Jésus leur promet quelque chose de mieux – du pain pour nourrir l’esprit. Jésus fait toujours cela. Il commence à partir d’un niveau ordinaire, en parlant des choses ordinaires et il élève alors la conversation à des choses plus spirituelles. Nous sommes bien conscients à quel point nous avons besoin de certaines choses du quotidien, comme le pain. Jésus essaie de nous aider à voir que nous avons tout autant besoin de nous nourrir spirituellement – sinon plus. La foule a mangé hier et était satisfaite hier. Aujourd’hui, ils ont faim de nouveau et ils reviennent vers Jésus dans l’espoir de recevoir une manne qui les nourrira tous les jours afin de ne plus avoir à se soucier de trouver leur nourriture. Jésus va au-delà et leur parle d’un pain qui est à venir, un pain qui les nourrira spirituellement afin qu’ils n’aient jamais plus une faim spirituelle. Il leur donne quelque chose de beaucoup mieux que ce qu’ils demandent : il leur donne son propre corps en nourriture.

Prière

Seigneur Jésus, souvent je ne vois les choses que de mon propre point de vue égoïste. Je ne pense qu’à moi et de manière très matérialiste. Je n’entrevois pas tout ce qui se passe sur le plan surnaturel, en particulier les dons surnaturels que tu me donnes tous les jours. Aide-moi à être plus spirituel et à être moins centré sur moi-même. Je ne veux pas être comme cette foule, qui répète les erreurs de leurs ancêtres. Je veux échapper à ce genre de vision à court terme et faire l’expérience de la joie de te connaître, la joie de te posséder chaque jour dans l’Eucharistie.

(Réflexion extraite de « catholique.org)

Laissez-nous votre commentaire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s