« Une pause par jour » – 19 février 2019

Première lecture – « Je vais effacer de la surface du sol les hommes que j’ai créés » (Gn 6, 5-8 ; 7, 1-5.10) – Lecture du livre de la Genèse

Le Seigneur vit que la méchanceté de l’homme était grande sur la terre, et que toutes les pensées de son coeur se portaient uniquement vers le mal à longueur de journée. Le Seigneur se repentit d’avoir fait l’homme sur la terre ; il s’irrita en son cœur et il dit : « Je vais effacer de la surface du sol les hommes que j’ai créés – et non seulement les hommes mais aussi les bestiaux, les bestioles et les oiseaux du ciel – car je me repens de les avoir faits. » Mais Noé trouva grâce aux yeux du Seigneur. Le Seigneur dit à Noé : « Entre dans l’arche, toi et toute ta famille, car j’ai vu qu’au sein de cette génération, devant moi, tu es juste. De tous les animaux purs, tu prendras sept mâles et sept femelles ; des animaux qui ne sont pas purs, tu en prendras deux, un mâle et une femelle ; et de même des oiseaux du ciel, sept mâles et sept femelles, pour que leur race continue à vivre à la surface de la terre. Encore sept jours, en effet, et je vais faire tomber la pluie sur la terre, pendant quarante jours et quarante nuits ; j’effacerai de la surface du sol tous les êtres que j’ai faits. » Noé fit tout ce que le Seigneur lui avait ordonné. Sept jours plus tard, les eaux du déluge étaient sur la terre. – Parole du Seigneur.

Psaume 28 (29), 1-2, 3ac-4, 3b.9c-10

R/ Le Seigneur bénit son peuple
en lui donnant la paix. (28, 11b)

Rendez au Seigneur, vous, les dieux,
rendez au Seigneur gloire et puissance.
Rendez au Seigneur la gloire de son nom,
adorez le Seigneur, éblouissant de sainteté.

La voix du Seigneur domine les eaux,
le Seigneur domine la masse des eaux.
Voix du Seigneur dans sa force,
voix du Seigneur qui éblouit.

Le Dieu de la gloire déchaîne le tonnerre,
Et tous dans son temple s’écrient : « Gloire ! »
Au déluge le Seigneur a siégé ;
il siège, le Seigneur, il est roi pour toujours !

Évangile – « Prenez garde au levain des pharisiens et au levain d’Hérode ! » (Mc 8, 14-21) – Alléluia. Alléluia. Si quelqu’un m’aime, il gardera ma parole, dit le Seigneur ; mon Père l’aimera, et nous viendrons vers lui. Alléluia. (Jn 14, 23) – Évangile de Jésus Christ selon saint Marc

En ce temps-là, les disciples avaient oublié d’emporter des pains ; ils n’avaient qu’un seul pain avec eux dans la barque. Or Jésus leur faisait cette recommandation : « Attention ! Prenez garde au levain des pharisiens et au levain d’Hérode ! » Mais ils discutaient entre eux sur ce manque de pains. Jésus s’en rend compte et leur dit : « Pourquoi discutez- vous sur ce manque de pains ? Vous ne saisissez pas ? Vous ne comprenez pas encore ? Vous avez le cœur endurci ? Vous avez des yeux et vous ne voyez pas, vous avez des oreilles et vous n’entendez pas ! Vous ne vous rappelez pas ? Quand j’ai rompu les cinq pains pour cinq mille personnes, combien avez-vous ramassé de paniers pleins de morceaux ? » Ils lui répondirent : « Douze. – Et quand j’en ai rompu sept pour quatre mille, combien avez-vous rempli de corbeilles en ramassant les morceaux ? » Ils lui répondirent : « Sept. » Il leur disait : « Vous ne comprenez pas encore ? » – Acclamons la Parole de Dieu.

Punitions ?

Dieu ne punit personne. Il ne châtie pas, ni avec la mort, ni avec les maladies, ni avec des catastrophes naturelles, ni avec des accidents. Comment des humains ont-ils seulement pu imaginer que Dieu les frappe ainsi ? Dieu leur aurait donné la vie avec tendresse pour la leur retirer ensuite, en punition, à la suite d’une infraction ?

Comment des humains ont-ils pu colporter la représentation d’un Dieu terrifiant qui détruit ceux qui s’éloignent de lui? Sans doute ne comprennent-ils pas le sens de la liberté donnée par Dieu ? Sans doute n’ont-ils pas bien compris la Bonne nouvelle annoncée par Jésus-Christ : Dieu est un Père plein d’amour, de pardon et de bonté. Dieu appelle les humains à s’écarter du mal car leur bonheur  ne se trouve pas du côté des ténèbres.

Pourtant il les laisse libres de se détourner de lui : il leur garde une place préparée tout près de lui lorsqu’ils reviendront. En choisissant de s’éloigner de Dieu, les humains se punissent eux-mêmes puisqu’ils décident de s’expatrier du bonheur.

Prière : Ce jour

Ce jour
est le moment que Dieu te donne.
Ne souhaite pas le lendemain.

Vis comme on doit vivre
le don d’un jour,
de ce jour.

Il est à toi. Vis-le pleinement,
avec ses joies, ses peines
ses absences, ses imprévus.
Vis le franchement, vis-le gaiement
jusqu’à sa dernière seconde
comme on doit vivre
un don si précieux.

Vis ce jour,
sans souhaiter le lendemain.
C’est le moment que Dieu te donne.

Laissez-nous votre commentaire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s